lundi, mars 16, 2009

2009: année mondiale de l'astronomie

1609-2009; 400 ans depuis que Galiliée pointa pour la première fois un telescope vers le ciel. 2009, c'est l'année mondiale de l'astronomie. C'est l'occasion d'une mise à jour de ce dossier que je constitue pour mon plaisir depuis quelques années.

2 commentaires:

  1. Passionné par l'astronomie, je vous dis bravo ! Je constate que parfois
    l'effondrement sur soi-même est possible provoquant ce "trou noir" !
    Au "pays de fayence" c'est possible ?

    RépondreSupprimer
  2. Je ne fais que faire partager mes passions et ma curiosité sur les questions fondamentales. Mais j'ai bien du mal à comprendre tout ce que les astronomes, les cosmologistes et les physiciens nous expliquent de l'état de nos connaissances en 2009. Ma formation mathématique et physique est bien lointaine et plus que rouillée. Amitiés.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.