dimanche, mars 29, 2009

Ciné débats: à propos du beau film de Raymond Depardon "la vie moderne"

3 commentaires:

  1. Gabin, Raimu, Ventura, Fernandel, Bourvil.. et bien d'autres n'ont que des "gueules" ordinaires à côté des "gueules" qu'ont ces paysans.
    Je suis encore sous le charme !

    Dans les villes, nous croyons être différents alors que nous nous ressemblons tous. La terre marque chaque visage et leur donne une exclusivité.

    allons enfants, à nos campagnes !!

    RépondreSupprimer
  2. Autour d'un film comme celui ci, on ne peut pas faire un débat, sauf à avancer les arguments politiques de son camp, ceux que l'on avance à tout propos et en toute occasion.Et le débat proposé est tombé dans ce piège.Passons.
    Ce film est le film d'un photographe, il témoigne avec ces "gueules", ses silences, la neige, les regards, les attentes.Même les chiens sont sympa et les routes sont fixes.Grâce à la pudeur de l'intervieweur et des interviewés, on évite la visite au zoo.
    Il ne faut pas aller au dela d'une rencontre possible entre des destins et le spectateur que l'on est.Chacun peut alors,à sa guise et en fonction de son passé et de son expérience imaginer des bonheurs, des désirs, des coquetteries, des méchancetés, des lassitudes chez ces personnes.Mr Depardon nous permet de faire ce travail et le résultat nous appartient, en propre. C'est avec un spécialiste de cinéma que l'on aurait pu ,à la rigeur,débattre.Car ce film est l'oeuvre d'un esthète et d'un pro.

    RépondreSupprimer
  3. je n'étais pas la soirée mais les "bruits" que j'ai entendu à propos du débat ne vont pas dans le sens d'une récupération politique. Peut on me faire changer d'avis ?

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.