lundi, octobre 26, 2009

Encore des invectives et des injures!

Je reçois à nouveau des invectives et des injures anonymes à propos des billets sur le golf de Grangeneuve; sans doute en aurai-je demain, à cause de celui sur la Roque. Je le répète, je ne publie pas d'invectives et injures proférées par des anonymes et sans adresse email. Je profite de l'occasion pour dire qu'il y plusieurs façons de participer à la vie publique. Être élu, avec le risque parfois d'être prisonnier d'intérêts corporatistes et particuliers. Tenir des blogs, ce que permet la technologie de l'informatique et de la communication d'aujourd'hui. Et je précise que ce que je fais, est entièrement bénévole et à mes frais; c'est ma façon de rendre à la société une partie de ce que j'ai reçu et reçois encore. C'est le choix que j'ai fait depuis mon départ en retraite en juillet 1996. Cela dit, c'est un défaut d'Homo.sapiens que de vouloir mettre au placard, voire de "tuer", ceux qui s'expriment hors de la pensée unique.

4 commentaires:

  1. Cher Monsieur Pierre RATCLIFFE,

    Avec votre épouse, vous avez créé un blog qui « dérange » et c’est tant mieux !

    C’est un forum d’expression ! Il ya des dérapages d’injures défécatoires qui ne sont pas toujours anonymes ( à voir sur FAYENCE l’adjoint au Maire délégué aux invectives … ! )

    Avec le petit Jacques …NAIN …Il n’est plus nécessaire d’aller en Espagne à Compostelle ?

    C’est chaque jour la Saint-Jacques avec trois étoiles !
    Mais non erreur …trois « HYPER » coquilles ça suffira pour FAYENCE ?

    Jacqueline LEGRAND

    RépondreSupprimer
  2. patrick schreiber26 octobre, 2009 09:51

    toute action entraîne une réaction, c'est un principe physique...
    le problème des "penseurs uniques" est qu'ils sont généralement limités par leur conception limitée du monde, ils ont alors des difficultés à argumenter leurs évidences non partagées et le stress induit les conduit à l'injure qui les soulage.
    certains d'entre eux participent au pouvoir local et se heurtent à la nouveauté internet ... le moyen d'une transparence inconnue jusqu'alors, sous réserve d'initiatives comme la vôtre, la seule efficace localement pour l'instant dans le silence local des partis politiques par exemple.
    merci à vous donc qui montrez la voie, quand aux injurieux laissons leur le temps d'assimiler et d'apprendre à communiquer utilement.

    RépondreSupprimer
  3. effectivement.. et sans y prendre garde, régime marxisme établit par la droite... mince alors !!!

    RépondreSupprimer
  4. Vous ne faites que délivrer de l'information . Et cela est encore trop pour ceux qui voudraient faire leur cuisine et bien se goinfrer dans leur coin, sans aucun soucis de l'intérêt général. C'est donc bien normal qu'ils ne soient pas contents. Mais dans la vie, il n'y a pas cinquante attitudes possibles : soit vous vous couchez, soit vous faites front. C'est cela avoir des co....les". Ce n'est pas donné a tout le monde.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.