mardi, janvier 26, 2010

La loi de modernisation de l'économie crée une surproduction commerciale


L'association Procos qui fédère 233 enseignes (Darty, la Fnac, André, Etam ou Zara), représentant à elles seules 35 % de l'activité du commerce en France, s'inquiète de la prolifération de nouveaux centres commerciaux, tandis que la consommation ne cesse de faiblir. Lire...

23 commentaires:

  1. patrick schreiber26 janvier, 2010 14:25

    caractéristique de l'aveuglement général propre au capitalisme du toujours plus sans modération à priori, le marché fait le tri ... à postériori, une fois le gâchis constaté par dépôt de bilan ou équivalent plus discret.

    notre canton n'est pas à l'écart du mouvement malgré sa démographie quasi galopante, il suffit de regarder le rythme de rotation des acteurs dans les divers centres qui ont fleuri ces dernières années, aucun ne fait vraiment le plein et le bonheur de ses occupants...

    et nous avons, cerise sur le gâteau, le projet super u pour occuper la plaine!

    RépondreSupprimer
  2. Il est à souhaiter que Messieurs Nain et Fabre s'enseignent des informations contenues dans cette réflexion ô combien de terrain.

    Je suis persuadé qui plus est que les électeurs sauront leur pardonner d'avoir fait fausse route.

    Comme disait mon Maire s'adressant publiquement à Monsieur Didier Court et les propriétaires fonciers à propos du PPRIF "je suis médecin, pas
    expert dans les PPRIF et en 2003, je me suis trompé".

    Bref, ce nouvel article vient conforter l'idée qu'il faut passer à autre chose en matière de revenus. Pourquoi pas un revenu de participation à la vie politique tout comme le perçoit un Maire, un adjoint, un député ???

    RépondreSupprimer
  3. Re à patrick schreiber du 26 janvier, 2010 14:25
    & à Sylvain Scant du 26 janvier, 2010 15:16
    Paru le mardi 8 décembre 2009 dans Var-Matin
    Un coup de main aux jeunes agriculteurs car il ne reste plus que 9 % de terres agricoles. Et le prix ne cesse d'augmenter. ...

    Le lien ci-dessous
    www.varmatin.com/.../hyeres-un-coup-de-main-aux-jeunes-agriculteurs -

    Jean-Luc FABRE qui est un Maire girouette s’engage en politique non pas pour servir la population mais pour se servir avec plus de rémunération et exister comme un coq hardi ! Il aime bien les cerises mais sur son gâteau à lui !
    Quant à son « pitbull » NAIN J.
    Il faut relire toutes ses infamies …adressées à Monsieur Pierre RATCLIFFE !!

    « Je suis persuadé qui plus est que les électeurs sauront leur pardonner d'avoir fait fausse route. » Sylvain Scant

    Je n’en suis pas certain ?

    RépondreSupprimer
  4. Tant mieux s'il y a surproduction commerciale dans tous les domaines. Cela évitera que quelques grosses faignasses ne vous attendent au tournant pour vous faire payer des prix exorbitants pour des prestations minables la plupart du temps. Que les canards boiteux disparaissent!

    RépondreSupprimer
  5. Très intéressante vidéo expliquant comment peut être financé le revenu garanti, qui il concerne, pourquoi il est nécessaire. Cliquer.

    RépondreSupprimer
  6. Absente depuis quelques semaines je constate avec regrets que le taux de participation a largement baissé. Pas un élu non plus sur le forum alors que les sujets sont variés et pertinents.

    Mais c'est vrai, depuis mon départ n'a peut être pas été abordé la la vie privée des élus, seuls sujets parissant les intéresser vraiment à en croire ce que j'ai lu ici. Triste, car on peut en déduire que la vie publique n'intéresse pas ces Messieurs et Dames.

    Mais soyons heureux tout de même, il y a à présent de doux rêveurs sur le forum.

    RépondreSupprimer
  7. à supposer que je figure parmi les doux rêveurs, ce que je revendique (), voici un rapport sur le "trou la sécu" qui reflète une réalité. Celle que c'est nous, assurés sociaux, qui devons chaque fois mettre la main à la poche alors que.... voyons celà de plus près

    a - Dorénavant, sur une consultation médicale, nous versons 1 euro,
    b - Nous sommes restreints lors de nos arrêts maladie ...
    c - Nous devons consulter un généraliste avant de voir un spécialiste ...

    d - Pour tout traitement de plus de 91 euro, nous en sommes de 18 euro de notre poche,
    e - Taxe de 0,50c sur les boites
    f - etc.......

    Toutes ces mesures sont destinées à combler le fameux trou qui est à ce jour de 11 milliards.
    Or, savez-vous que :

    1°) Une partie des taxes sur le tabac, destinée à la Sécu , n'est pas reversée. 7.8 milliards

    2°) Une partie des taxes sur l'alcool, destinée à la Sécu , n'est pas reversée.3.5 milliards

    3°) Une partie des primes d'assurances automobiles destinée à la Sécu , n'est pas reversée 1. 6 milliards
    4°) La taxe sur les industries polluantes destinée à la Sécu , n'est pas reversée 1,2 milliards
    5°) La part de TVA destinée à la Sécu n'est pas reversée. 2.0 milliards

    6°) Retard de paiement à la Sécu pour les contrats aidés 2.1 milliards
    7°) Retard de paiement par les entreprises 1.9 milliards

    En faisant une bête addition, on arrive au chiffre de 20 milliards d'euros.
    Conclusion : si les responsables de la Sécu et nos gouvernants font leur boulot efficacement et honnêtement, si chacune des institutions reverse ce qu'ils doivent chaque année , les prétendus 11 milliards de trou seraient aujourd'hui 9 milliards d'excédent!!! !.

    Ces chiffres ne sont pas inventés vous pouvez les consulter sur le site de la sécu ; ils sont issus du rapport des comptes de la Sécu.
    Si les pouvoirs publics, qui nous harcèlent au quotidien de messages publicitaires afin de consommer des fruits et légumes, étaient vraiment convaincus qu'il nous faut consommer 5 fruits et légumes par jour pour sauver notre santé et donc l'assurance maladie, ils supprimeraient la TVA sur ces produits !

    N'oubliez pas d'avoir une petite pensée sur l'achat, à la hate, des 90 Millions de doses de Tamiflu par le ministère de la santé publique,
    quand on sait que la grippe A n'est pas plus mortelle et dangereuse pour vous et moi que la grippe saisonnière classique. Hélas on ne peut en dire autant des dommages colatéraux potentiels qui existent réellement dans les adjuvants que contiennent les vaccins!!!

    Quel sera le coût de cette opération, que la sécu va supporter une nouvelle fois, lorsque le gouvernement sera décidé à dédramatiser la situation !!!

    RépondreSupprimer
  8. lE PROBLEME MR. S.S. est en amont
    la sécurité sociale ne pensait à sa création qu'il faille traiter autant de gens assistés plus la "misère" du monde... aujourd'hui pour trouver de l'argent, il faut emprunter, accepter d'être à terme asservis par d'autres puissances, avec toutes les "corvées qui en découlent. CQFD !
    Legaillard

    RépondreSupprimer
  9. c'est n'importe quoi Monsieur Legaillard. Chiffres officiels à l'appui, il est démontré dans le rapport que le trou de la sécu est inhérent à bien d'autres raisons non imputables à la solidarité.
    La sécu a tout prévu, sauf que des renégats allaient détourner l'argent des cotisations !

    RépondreSupprimer
  10. Bien ou pas bien ?

    lien ci-dessous

    fr.wikipedia.org/wiki/Aide_médicale_d'État –

    RépondreSupprimer
  11. le lien auquel Brice de Nice fait référence me semble être celui-ci. Cliquer.

    RépondreSupprimer
  12. je conseille à brice de se référer à l'artice 13-14 et 22 de la déclaration universelle des droits de l'homme.
    La sécu, lorsqu'elle fut fondée, créa ses statuts sans ignorer cette déclaration.

    Il n'est pas obsolète non plus au regard du débat sur le foulard et le revenu garanti de prendre connaissance de l'article 18 et 25 de la la même déclaration.

    Pour acte

    RépondreSupprimer
  13. à Fernande G. Effectivement c'est devenu n'importe quoi ! pas la peine de vous abreuver de chiffres collossaux à faire frémir, n'importe comment personne ne veut en prendre connaissance, donc celà fait l'affaire des "gestionnaires", toutefois, je vous engage d'aller directement par internet visiter le site du
    "CRI DE CONTRIBUABLE"... avec un verre d'eau et une aspirine.
    Et si vous avez assez de courage allez un plus loin dans le questionnement internet : évaluation des fraudes sociales.
    Legaillard.

    RépondreSupprimer
  14. Mr S.S. - La spirale est effrayante. Toujours plus sur du toujours moins. Un jour, plouf !
    Pardon plouf-plouf ! Les textes d'il y a cinquante ans ne sont plus d'actualité, déjà par la mentalité des gens qui a bien changée. Des gens économes, qui craigaient plus de "manquer",sont devenus aujourd'hui des "consommateurs" à tous prix, donc sans être trop idiot, le décalage existe bel et bien. Le pire semble venir de la prise de conscience que demain l'assitanat aura vécu. Ne serait-il pas temps
    de s'y préparer, comme après une guerre, retrousser ses manches pour et surtout la future génération.
    Legaillard.

    RépondreSupprimer
  15. j'ai cet autre lien à ne pas montrer à sylvain...pour qu'il ne passe pas un mauvais weekend?

    balivernes.free.fr/aide_medicale.htm

    RépondreSupprimer
  16. Je ne peux passer un mauvais week end sur de tels arguments parce qu'il ne peuvent contre balancer le fait que le trou de la sécu est inhérent aux détournements effectués par l'état.
    Ce que vous évoquez n'est qu'une larme dans l'océan qu'est ce trou.
    Et puis, en dehors l'aspect humain, le respect, le droit du demandeur d'asile et pour être aussi terre à terre que vous, ne croyez vous pas que soigner celui ci représente une économie quand cet étranger pris en charge par l'AME peut guérir d'une maladie contagieuse ?

    RépondreSupprimer
  17. à S.S. : si vous croyez que le travail de la terre, pour en vivre, est facile, faudrait pas se tromper !!! Un million de carte vitale dans la nature ! Avec une pelle, essayez de faire un trou même petit vous compterez le nombre de coup de pelle.... CQFD
    legaillard

    RépondreSupprimer
  18. Je connais le travail de la terre. Petit, mon père me faisait "buter" les pommes de terre, sarcler le jardin, arracher les mauvaises herbes, arroser (eau pompe à bras)... avant de partir à pied a l'école distante de 4 km, un pot au lait d'une main, le cartable sur le dos. Le soir au retour idem, le pot au lait plein. Pour ne rien vous cacher, mon père m'a dégouté du jardinage mais c'était une nécessité alimentaire. Non, "cosette et perrette" à cette époque n'étaient pas seule à connaître la misère et le rêve. Nous étions des millions à vivre ainsi. Bref, je ne vois pas le rapport avec la carte vitale si ce n'est qu'elle est une nécessité sociale.

    RépondreSupprimer
  19. Demandez à "cerise" de goupama experte (comme toutes le mutuelles) d'économies pour la carte vitale !
    Et n'oubliez pas de lui dire "merci cerise" et si vous y tenez "merci nicolas" !

    RépondreSupprimer
  20. @FERNANDE : bravo. Je "plussoie"

    RépondreSupprimer
  21. a S.S. : vrai que le travail de la terre est difficile, celà n'est pas donné à tout le monde, et demande une bonne constitution physique et être en bonne santé, morale.
    lEGAILLARD

    RépondreSupprimer
  22. à S.S. : dans vos commentaires vous êtes sympa, vraiment. Comme vous êtes également dans la même partition musicale entendue chaque jour, vraiment, celà me berce de beaucoup d'illusion... j'ai donné, pas mal, mais j'ai donné, ce genre de jeune, me semble capable de m'aider, à savoir me défendre, pas avec des paroles, mais physiquement, il semble français, aime la france, sera -t-il mon rempart dont j'ai besoin ? Il aime la terre, mais semble dégouté, tant pis, mais j'ose espérer qu'il aime la france, et en sera heureux.

    RépondreSupprimer
  23. j'ai été dégouté de la terre. Mais j'y suis revenu par nécessité sociale. Les époques se suivent, et se ressemblent.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.