samedi, janvier 09, 2010

pays de Fayence; publicité au bord des routes

Voilà enfin le diagnostic de la situation de la publicité sur le canton. Il a été effectué par un cabinet conseil spécialisé, pour le compte de la CdC dans le cadre de ses compétences. Ce diagnostic nous est communiqué par la mairie de Callian; nous l'en remercions vivement. Il s'agit d'un travail très important qui a demandé beaucoup de temps pour son élaboration vu le degré de détail cad. l'examen de la totalité des panneaux des huit communes. Le constat concorde évidemment avec les observations de tout le monde, notamment en rapport avec la dégradation de la plaine tout le long de la RD562.

11 commentaires:

  1. Félicitation pour cette publication qui montre l'intérêt des blogs et justifie leur pérennité.
    En signe de boutade en ce dimanche matin, je dirai que nous nageons en pleine démocratie populaire: les élus (certains) sont informés des dossiers sur lesquels ils vont devoir délibérer, par les administrés!
    plus sérieusement, j'invite chacun à potasser cette étude et à faire des propositions qui contribueront à l'amélioration de notre cadre de vie.
    Michel COULOMB

    RépondreSupprimer
  2. Les panneaux publicitaires du conseil général devraient subir un agrandissement sans taxe, ou doit toujours figurer : GRACE AUX IMPOTS DE NOS CONCITOYENS LE CONSEIL GENERAL A PU REALISER "TEL" TRAVAUX..
    alors les contribuables fier des réalisations (ou pas ?) se sentiront bien plus concernés !

    RépondreSupprimer
  3. @Michel Coulomb
    Votre commentaire me suggère les réflexions suivantes: le PC, l'internet, l'ADSL et les blogs ont considérablement ennrichi notre démocratie. C'est la technologie et l'éducation produits de notre état, ses services publiques - éducation (on pourrait dire la même chose de la santé). Nous voici tous mieux formés, mieux informés, plus à même de participer activement et efficacement aux décisions qui nous concernent! Et nous pouvons partager tout cela en temps réel, sans passer 3 semaines à rechercher des documents à la bibliothèque nationale, avant d'ouvrir la bouche!

    Rappelons nous l'évolution de ces 8000 dernières années, quelques secondes dans le temps géologique! Au début, quand nous sommes sortis de notre état de chasseurs cueilleurs (je sais pas si c'était vraiment le paradis sur terre à ce moment là), il y avait quelques grands prêtres et les sacrifices humains; on a eu ensuite les moines et la religion qui avaient seuls le savoir et le pouvoir; entre deux on a eu les Grecs et les Romains, les Socrate, Aristote, Platon, Cicéron, Pythagore, Archimède... Puis on a eu les Croisades, puis l'inquisition, l'extermination des Cathares, la Saint-Barthélémy... puis la guerre 14-18, la grande crise de 1929 et la guerre mondiale 1939-1945... Notre système de formation des élites s'était organisé à partir de l'école polytechnique créée sous Napoléon. L'ENA créée après la 2è guerre mondial a suivi le même penchant. Aujourd'hui certains, dont le directeur de Sciences Po suggèrent de remmetre en question ce système. Le débat sur les quotas des grandes écoles en est le reflet.

    Alors profitons de ces moyens techniques extraordinnaires et la formation que la République nous a donnés, pour développer nos échanges. Bien sûr, toute technique a ses inconvénients; ici les commentaires dits "anonymes" injurieux aux personnes! mais de tels commentaires, quand ils sont vraiment injurieux, sur des faits non avérés ou des rumeurs, ne salissent que leurs auteurs! C'est clair pour tout le monde.

    RépondreSupprimer
  4. très personnelement, je trouve que les PME PMI commencent à coûter cher au contribuable. Multi aides ) l'embauche de l'état, suppression de la TP... et à présent étude de faisabilité pour venir à bout de la pollution visuelle générée par les panneaux publicitaires.

    ... pour un jour, comme H&M mettre à la poubelle des produits manufacturés.... plutôt qu'en faire don.

    Quitte à faire grincer des dents dans les chaumières, il faut bien le dire.

    Toutes ces aides rendent in fine l'innovation impossibe, innovation quasi impossible tant que nous restons dans cette logique. Et c'est pourtant l'innovation qui nous rendra concurentielle. Bon renault s'est mis à la voiture électrique, peugeot à l'hybridation des moteurs. Tiens, c'est quand que nous trouverons des pièces tolerie françaises chez "oscaro" ou similaire ?

    Enfin pour Michel plus particulièrement, études soit, et propositons sur les sujets dans la mesure de nos connaissances bien sur, mais à ce propos, je ne vous ai pas souvent entendu sur les propositions à faire pour tenter au moins, de tracer qq perspectives. N'avez vous point de connaissances en la matière pour que vous restiez sur l'étude seulement.
    Cette réflexion en toute amitié et dans une logique action-réaction.
    Excuses pour les fautes de frappe, grammaire, ortho... je ne relis pas souvent ce que j'écris pour que l'essence de mes propos ne soient jamais déformés dans une relecture

    RépondreSupprimer
  5. @Sylvain Scant
    Voilà bien une réaction typique du genre " les dépenses publiques " ça commence à être intolérable. Je vous invite à lire mon travail sur l'économie où précisément le sujet est abordé. Comment voulez vous élaborer un règlement local de publicité qui sera un document administratif opposable aux tiers sans que cela coûte en termes de dépenses publiques (c'est tout de même un cabinet privé qui le fait)? Ou bien on applique le code de l'environnement, mais alors il fallait le faire dès le début! ou bien on adapte localement post hoc. C'est que l'on va faire. Et ça sert le bien commun; bien sûr ça réduit le nombre de gadgets importés de Chine qu'on peut acheter.

    J'en profite pour vous exprimer mon point de vue sur les SDF dont vous êtes un acteur actif. Si j'ai bien compris les experts qui ont parlé à C dans l'air la semaine dernière dont le démographe François René Dumont, Bernard Bruhnes et ??? Rullac.... c'est le manque d'orientation générale et d'objectifs précis dont la France souffre alors que les associations travaillent toutes avec dévouement et de manière exemplaire. Ils ont comparé la France à l'Allemagne et à l'Angleterre où les méthodes sont différentes et les résultats meilleurs - je répète ce que j'ai entendu, mais je n'y connais rien! Et il a été dit que l'état donnait 1 milliard d'€, les collectivités territoriales 0.5 milliard d'€, soit 1000€/mois par SDF sous forme de subventions aux associations et aux centres d'hébergement; et que toujours on s'activait sur le sujet à partir de décembre..... Je dis tout cela sans pouvoir juger puisque ce n'est pas du tout ma partie. Ce qui est certain c'est que ça relève d'un service public. C'est pour cela que je trouve que l'idée d'une grève des bénévoles que vous avez relayée est aussi sotte et que grenue!

    RépondreSupprimer
  6. Pour ce qui est des panneaux publicitaires, un post anonyme sur ce forum datant de 1,2,3 années ou plus m'a fait remarquer ce qui a été fait à fréjus le long de la pénétrante en sortant de l'autoroute pour aller vers le rond point de la villa aurélienne. Effectivement, des plantations ont été réalisées, celles ci grandissent et d'année en année, je vois disparaitre les panneaux publicitaires. Normal, la publicité étant pour être vue, ces nouvelles plantations empêchent toute visibilité des panneaux et les annonceurs retirent ceux ci.
    Cette plantation a t elle été étudiée préalablement, combien a t elle coutée ?? je n'en sais strictement rien. Mais le résultat est la et si j'avais à choisir entre dépenser de l'argent à une étude et planter un arbre....

    Pour ce qui concerne la grève des bénévoles, il faut savoir Pierre que les bénévoles occupent une place importante jusque dans les structures subventionnées.

    C'est le cas jusque dans l'hôpital.

    L'idée si elle a été jetée en l'air ne m'a pas en ce sens paru désuette raison pour laqulle je l'ai relayée en connaissance de cause qui si l'on supprime le poste bénévolat dans ces structures, celles ci vont se trouver paralysées.

    L'état, les collectivités en ont bien conscience mais se foutent du problème.

    J'ai ma part de bénévolat, mais je reste conscient que je le suis pour suppléer au manque de postes professionnels et ce dans tous les domaines. Aussi pour aller plus loin que me le permettrait les rigueurs professionnelles... Educateurs, directeurs de structures sociales, journalistes... ne voulant pas risquer une place rare en se montrant malgré les consignes d'une hiérarchie elle même à la botte des décideurs.

    RépondreSupprimer
  7. Annexe au paragraphe contenu dans mon d'hier à l'attention de Michel Coulomb
    ... dans mes propos d’hier, il s'agit bien sur de tracer des perspectives pour des solutions combattant la précarité quand le revenu provenant de l'emploi, de la retraite ou autre ne suffit plus à se maintenir dans une vie décente.
    Or, Il y a de nombreux élus sur le canton qui selon Pierre lisent ce blog et parfois même nous le voyons, des élus qui ont le courage de « lâcher » un avis sur ce blog, mais jamais concernant la précarité.
    De vous Michel, c’est encore plus douloureux pour moi pour les raisons qui sont nôtres.
    Ceci dit en toute amitié à nouveau.
    Pour les autres, moins sympas, moins accessibles, qui depuis le grenelle et les résultats des européennes repeignent la façade en « vert » (façon « PMP » (peinture sur mdr = propreté selon le jargon bâtiment) ils ne verront donc pas d’inconvénients à ce que faute de logement sociaux, ils auront à accepter que les terrains, immeubles vides et publics soient squattés s’ils souhaitent demeurer cohérents avec l’avis des « verts » (ni anciens ni nouveaux…) sur la question. Ce qui induit qu’ils n’enverront pas la force publique en cas de réquisition, qu’ils informeront la population de cette nécessité, et qu’ils apporteront soutien aux personnes squattant un terrain ou un immeuble faute de structure ou logement adapté !
    Encore une fois je suis conscient de mes propos lourds et indigestes pour certains d’entre vous, mais comprenez que lorsque comme ces derniers jours de froid intense, je suis amené à faire face à un être humain hagard par le froid et la misère, il est difficile de rester agréable quand vous, élus, rester axés sur des problématiques tout aussi importantes mais peut être moins urgentes.

    Sylvain

    (en anonyme car j’ai perdu mon mot de passe et ma messagerie ne fonctionne pas pour le récupérer.. d’où des difficultés tout de même Pierre, à fonctionner uniquement en utilisateur nommé)

    RépondreSupprimer
  8. Mon cher Sylvain, il est exact que j'interviens peu sur le blog.
    Pourtant,ce n'est pas parce que je ne dis rien, que je ne fais rien. Il est vrai aussi que mes actions ne font pas la une des journaux ni même des blogs ... et pourtant!
    Les Fayençoises et es Fayençois ont choisi de confier les premières responsabilités de la commune à quelqu'un d'autre; j'en ai pris acte et je suis donc passer à autre chose où, soyez en persuadé, mes convictions restent entières.
    Je suis allé là où je pouvais être utile.
    Bien cordialement Mon Cher Sylvain.

    RépondreSupprimer
  9. Publicité et/ou Information ?
    Quid du caisson lumineux de l'ancienne gendarmerie de Fayence qui est toujours en place et peut prêter à confusion ?
    Constaté lors d'un passage au centre de vaccination H1N1 installé temporairement dans ces locaux : un couple d'anglais ayant perdu des papiers, se présente à l'accueil pour une déclaration de perte, induits en erreur par la signalétique "Gendarmerie" et surtout par l'absence d'affichage lisible (et si possible multilingue) informant de son transfert au carrefour des 4 chemins.
    On leur a gentiment expliqué où aller, mais je suppose que ce ne doit pas ête un cas isolé depuis que le déménagement des militaires dans leurs nouveaux quartiers... Une absence de signalétique à corriger sur l'ensemble du Canton.

    RépondreSupprimer
  10. CEST MOI QUI PASSE19 janvier, 2010 14:32

    Une idée me vient concernant la pub qui pourrait rapporter quelques sous aux collectivités. Certains élus semblent adorer se faire mousser avec toutes sortes de micros évènements a l'utilité douteuse pour les citoyens mais pourvoyeurs de pub gratuite (pour eux). Pourquoi ne pas taxer ces plaisanteries, a condition, bien sur que les dépenses soient prisent en charge par les bénéficiaires et pas par les finances publiques. La formule pourrait présenter l'avantage d'abonder les caisses et de restreindre les opérations à seul but de promo personnelle (pour le moment aux frais des contibuables).

    RépondreSupprimer
  11. Lors des campagnes pré-electorales, nos chers (très chers) politiques se sont souvent placardés sur des panneaux 4X3. Seront ils soumis à la même taxe d'affichage ??? simple question.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.