jeudi, janvier 07, 2010

prochain ciné débat vendredi 8 janvier à 20h30


La précarité est-elle en train de devenir la norme ? Plus d'un observateur, attentif aux évolutions de notre société, se pose la question. Fin 2009 quel est le constat? Les emplois précaires se multiplient. Les nouveaux travailleurs pauvres viennent grossir les effectifs des associations caritatives. C'est de ce constat et des réflexions qu'il fait naître que nous débattrons avec Augustin Legrand après le film. Voir la bande annonce plus haut en vidéo Daily motion.

Je pense que ce flyer nous lance dès le départ dans la confusion. C'est de confondre la dégradation de la situation économique déjà présente avant la crise et exacerbée par elle et le phénomène social que sont les SDF. La dégradation de la situation économique se manifeste par l'aggravation des inégalités, les emplois partiels non voulus, la précarité, les bas salaires des moins qualifiés et les nouveaux travailleurs pauvres, les fermetures d'usines et les délocalisations. Les SDF c'est autre chose; ce sont des gens qui pour des raisons circonstantielles et de personnalité, ont rompu avec la société et son mode de fonctionnement. Ce sont des malades sociaux qui relèvent d'un traitement social. Il est clair qu'il faut leur venir en aide et la société s'y emploie; l'État, les collectivités locales et les associations subventionnées par les pouvoirs publics et par la générosité privée.

13 commentaires:

  1. Interwievé pour "Reuters" Augustin dit entre autre : "il y a beaucoup d'argent dépensé pour les sdf qui ne sert à rien... - il est difficile de rendre militantes les associations financées par l'état et collectivités... - l'état n'a pas tenu ses engagements..." Augustin conclue par "je commence à être déçu"

    Ce témoignage montre qu'à l'autre bout de l'exagone, des gens de terrain partagent l'avis de l'association Alice dont l'action est reconnue par le père de la résilience et membre de l'ex commission Attali.

    Malgré ces témoignages et ces expériences vécues sur le terrain auprès de "ceux pour qui on fait" quand il s'agirait d'accompagner tout simplement leurs idées et initiatives de solidarité, les élus continuent de NIER tout en continuant de financer des actions qui ont plusieurs fois démontré toutes leurs limites.

    Je rejoins encore Augustin : "je commence à être déçu"

    Et c'est sans aucun doute cette déception qui fait que je suis comme je suis. Pas toujours sympa avec les élus !

    RépondreSupprimer
  2. Info var Matin d'aujourd'hui. Un bus anglais à impériale roule à saint tropez. "un bus coûte moins cher qu'une boutique" déclare l'aumonier à l'intitiative du bus.

    Excellente intitiative que nous ne pouvons qu'approuver parce qu'elle est la preuve que nos constats réalisés dés 2004 sur le golf de saint tropez sont visionnaires.

    http://assoalice.wordpress.com/2009/01/20/la-naissance-dalice/

    RépondreSupprimer
  3. Quelques liens sur Augustin Legrand Don Quichotte, et les SDF:

    1: Augustin Legrand biographie
    2: Augustin Legrand wikipedia
    3: Comment et pourquoi on devient SDF (1)
    4: Comment et pourquoi on devient SDF (forum)
    5: Parcours des SDF (livre)
    Nous avons parmi nous un spécialiste en la matière; que pense-t-il?

    RépondreSupprimer
  4. succint alors...

    Comme le laissait comprendre le responsable d'une association locale "celui qui oeuvre depuis longtemps et quotidiennement pour les sdf est sancho pansa" quand le nouveau qui découvre la pauvreté, est don quichotte"
    ...Plutôt réducteur et je n'approuve qu'à moitié parce qu'il y a une part de vrai mais qui ne saurait être péjorative à l'égard des EDQ.

    Augustin, c'est la com, la com dont a besoin sancho pansa pour faire bouger le c... de plomb des décideurs et réveiller les consciences citoyennes.

    Les constats que fait Augustin sur la vie des SDF et les "à côté de la plaque" des moyens mis en place, de l'argent dépensé inutilement pour ces moyens inappropriés pour une autonomie sont des plus justes.

    Je pense Augustin intègre à ses opinions qu'il n'hésite pas à rendre publiques.

    Nouveau dans l'activisme, il s'est "fait avoir" comme tout nouveau par Boorlo et Boutin elle même "piégée" par les promesses non tenues gouvernement.

    Bref, c'est un type que je connais comme vous par les médias si ce n'est que j'ai un peu de recul pour évaluer au mieux son action.

    Son choix d'être aux côtés des verts lui appartient. Ayant été fan des verts très longtemps, je pense qu'il sera déçu comme je l'ai été.

    Ami d'Augustin sur facebook, je suis très heureux de pouvoir le rencontrer autrement que virtuellement.

    Merci Liliane.

    RépondreSupprimer
  5. Pourquoi ai-je la curieuse impression que ce Augustin est surtout motivé par le soucis de se mettre en avant. Quelles propositions réalisables raisonnablement a t il a avancé? Si ce n'est que le verbiage et la démago ce n'est guère utile a ceux qui sont dans la panade.

    RépondreSupprimer
  6. L'action des EDQ a ouvert les yeux sur le monde des SDF à des millions de gens et a contribué au DALO ainsi qu'au déblocage de qq millions d'euros au niveau national.
    Ca a le mérite d'avoir existé.
    Bien sur, nous sommes plusieurs Augustin en tête à dire que ces millions sont toujours mal utilisés, la faute incombant aux pouvoirs publics et non à Augustin.

    EDQ = Initiative d'Augustin Legrand

    RépondreSupprimer
  7. Je ne suis pas d'accord avec l'opinion émise par Pierre sur les SDF. Il y a (et j'en connais) des SDF qui sont des travailleurs pauvres, et pas depuis "la crise" mais depuis des années ! Sur notre canton comme ailleurs. Les emplois précaires, les petits boulots, les logés dans les mobil home du canton ne sont pas nouveaux et ne sont pas nés en 2008 ou 2009 comme vous semblez le dire.
    Quant aux pouvoirs publics, je me demande pourquoi en France, tout doit être légiféré, tout doit être décidé par l'Etat, comme si chaque citoyen, individuellement, n'avait aucune CONSCIENCE, aucune valeur, aucun libre-arbitre. Même si l'Etat et les pouvoirs publics nous pondent des lois ou donnent des moyens, il y a aussi la force d'intertie ou la politique de l'autriche de chaque citoyen en cause ! Lequel d'entre nous a des projets concrets, même avec de petits moyens, pour améliorer le quotidien de son prochain ?

    RépondreSupprimer
  8. Vous résumez très bien la situation et l'état et collectivités doit aider les initiatives de solidarité tels les mécanos du coeur, les épiceries solidaires, les lieux à vivre, plutôt que multiplier les aides pour des outils que les sdf refusent d'utiliser car loins de la dignité humaine. Ex acceuils d'urgence, etc... où l'on entasse les individus qu'on fout à la porte à 7 h du mat. Ex la marche à pied que doit effectuer le sdf dans le froid, la pluie, la neige, la canicule pour aller du centre d'accueuil de jour au centre d'accueil de nuit en passant par l'association où il trouvera une paire de pompes usagées avec chaussettes parfois, et le ccas où il doit pointer impérativement. Quelle dignité ont ces gens qui font ce qu'ils font aux SDF

    RépondreSupprimer
  9. L'absence d'Augustin Legrand hier soir à la soirée ouvre le débat sur la délégation et + loin la reproduction du pouvoir.

    La salle pleine à moitié ouvre celui de la politisation du débat.

    Décu ? oui et non.

    Oui, si Augustin ne souhaite ou ne sait pas déléguer.

    Non, parce que la bonne centaine de personnes présentes montre que malgré la politisation du débat rappélée le matin même par le quotidien local, la précarité devient un sujet qui est l'affaire de tous.

    Bravo liliane, fallait le faire...

    RépondreSupprimer
  10. J'ai oublié l'essentiel de cette soirée. La proposition d'un participant consistant à mettre à disposition son terrain agricole pour deux sdf avec caravane.

    Cette proposition va dans le sens que le pouvoir est aux citoyens d'abord. Quand près ou plus de 50 % d'entre serons convaincus qu'il est d'importance capitale d'ouvrir notre coeur à l'autre, n'importe quel élu, qu'il soit de gauche, de droite, du centre, vert, rouge ou bleu légifèra dans le sens où nous, précurseurs, utopistes, respirateurs de hamacs... souhaitons que le monde aille.

    Nous étions à peine plus de cent hier au soir convaincus qu'il faut légiférer pour les plus démunis, contre la précarité. Parlez en autour de vous et demain, soyez convaincus que nous approcherons un nombre suffisant pour inverser les choix politiques.

    RépondreSupprimer
  11. je vous invite à lire mon billet "Voeux 2010: la situation économique politique et sociale"... c'est bien rapport averc ce que vous dites.

    RépondreSupprimer
  12. Augustin s'est fait excuser pour "accident en 2 roues jeudi dernier à Paris et immobilisé 10 jours ..." (cité par Liliane). Il était bien présent et avait l'air en pleine forme devant France2 mardi lors de la présentation de la liste Europe Ecologie d'Ile de France ... dont il fait partie ... " Ah ! ambition politique quand tu nous tiens"...
    décevant ...

    Pour info, le reportge sur la soirée mentionnait les noms de familles, fonctions et présence et noms des associations des uns et des autres ... et nom des élus présents ....
    je suis impuissante ... désolée !

    RépondreSupprimer
  13. Comme annoncé, demain soir, deux SDF sortent des rues de fréjus saint raphaël pour prendre place dans deux caravanes chauffées qui seront acheminées demain matin sur le terrain prêté par un participant à la soirée organisée par Liliane.

    Ces deux SDF portent à 17 le nombre de personnes abritées en une année grâce à des alternatives au logement que défend Alice.


    Bien sur, cela demeure de l'habitat précaire, et ce autant de temps que les pouvoirs, écolos bobos y compris, choisiront de bannir le logement éphèmère mobil et transitoire tel que culturellement admis aux états unis.

    Et pour les nons convaincus de chez nons convaincus, j'invite ceux la à aller dormir dans des cartons sur le trottoir et après, nous rediscuterons de la question.

    Nous l'avons trouvé très bien votre reportage Irène. Petite rectif... Nicolas, le SDF présent à camper à fréjus et non à Nice. Avec lui et cinq autres SDF nous l'avons accompagné devant les juges pour citation à comparaire pour expulsion de la plage demandée par Elie Brun qui a été débouté au motif que les juges ont estimé qu'une toile de tente, c'est mieux que dormir à même la belle étoile...


    Quand à Augustin, vous comprenez à présent mon coup de coeur quant à son excuse pour son absence. Limite, je peux tout entendre, mais la délégation semble inexister chez ce Monsieur...

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.