samedi, mars 27, 2010

Callian: des travaux de terrassements après le pont de la Camiole


Des travaux importants de terrassement se déroulent actuellement juste après le pont de la Camiole en montant à Callian. De quoi s'agit-il? Renseignements pris en mairie, il s'agirait d'une opération de "contre-partie" de l'aménageur de Chateau Camiole Jean Claude Lion.... Malheureusement, en l'état actuel du chantier, tout laisse penser qu'il s'agit d'une opération immobilière lancée de manière anormale! Lire.

12 commentaires:

  1. Ben si c'est ça pourquoi cette question et votre commentaire sinon la recherche du "trou du bas".Il y a des questions plus importantes comme les retraites bien sur des petits pas la votre d'ingénieur minier,ou la pédophilie !!!le massacre des phoques ou les économies d'électricité .

    JP W

    RépondreSupprimer
  2. J'ai publié ce billet à la demande de plusieurs lecteurs qui se posaient la question de ce qui se passait là. Je ne comprends pas votre réaction.!!!

    RépondreSupprimer
  3. Et pour ce qui des autres sujets que vous soulignez, vous trouverez plein de choses sur mon site http://pratclif.free.fr/derniers.htm. Bonne lecture.

    RépondreSupprimer
  4. Vous faite un "RECCI" de travaux de terrassement personne vous demande pourquoi vous avez un tas de pierres derriére votre portail à Fontenouille !!!Pour faire un mur ,une stéle, une croix de saint andré ou une nouvelle ligne maginot?
    Si je résume vous être le négre de lecteurs qui s'em....devant les programmes télé et ou qui ont des gamelles au cul et qui trouve un bout feu.
    JP W

    RépondreSupprimer
  5. Pardon pour RECCI lire récit

    JP W

    RépondreSupprimer
  6. On dirait que vous avez un intérêt dans ce terrain du bas; et puisque vous voulez savoir, les pierres à l'entrée sont pour la réfection des murs de restanques en pierres sèches, car il n'y a pas assez de grosses pierres. Je n'irai certainement pas au bout de l'entreprise car nous faisons cela à la pioche , à la pelle, barre à mines et brouette avec mon épouse 2-3 mètres à la fois. Les pierres, j'ai eu l'occasion de les prendre à proximité, par brouettes, lorsque Taxil a fait la tranchée pour le passage de la nouvelle conduite d'eau potable. Vous seriez bien venu pour travailler avec nous... toutes les après midi de 13h30 à 16h00, goûter assuré. Adessias!

    RépondreSupprimer
  7. Il semble que j'ai mis le doigt dans une fourmillière. L'agressivité de JP W à mon égard, son allusion à RECCI au lieu de récit en disent long. C'est à rapprocher du commentaire publié par Jacques Récy sur le billet "préserver les terres agricoles" que je reproduis ici:

    Je fais suite à ce billet "Résister à la pression foncière, préserver les terres agricoles" :
    Tous les passants montant à Callian par son entrée sud, peuvent voir sur la droite, peu après le pont de la Camiole en réfection, un chantier de terrassement sans aucun panneau d'affichage sur les entreprises et les autorisation ni sur l'objectif du chantier! La terre y a été grattée sur plusieurs dizaines de centimètres puis réunie en tas dont la plupart ont été ensuite transportés ailleurs alors que du tout-venant a été amené et répandu et des éléments en béton installés! Or il s'agit de plusieurs parcelles (à l'exception d'une) classées dans le Plan d'Occupation des Sols en Zone (NC) "protégée de l'urbanisation" et"réservée à l'exploitation agricole"; il n'est donc pas autorisé donc interdit (article NC2 du POS) d'extraire de la terre végétale (sol) ou d'y déposer des matériaux exogènes. Il est surprenant que cette opération illicite, à la vue de tous, n'ait pas été arrêtée dès l'origine. La remise en l'état initial de ce terrain agricole devrait alors être exigée par la municipalité qui n'est pas intervenue à temps! Rappelons qu'il s'agit de l'entrée du village et de son image. Reste une question: quel était le projet de ce chantier jusqu'ici
    sans affichage légal. Jacques Récy .

    Le décapage du sol sur une épaisseur d'un mètre environ, l'apport de déblais de BTP, la présence de la cabine Algéco avec le panneau "bureau de vente" suggèrent bien une construction immobilière. De toute évidence JP W est intéressé dans cette affaire.
    Dommage qu'une telle affaire, menée dans l'opacité totale jusqu'ici apparaisse ainsi, alors que la commune est en cours d'élaboration de son PLU.

    RépondreSupprimer
  8. Cette affaire sent la magouille immobilière à plein nez. Un terrain mis à disposition d'un aménageur pour y faire un espace vert! mais avec l'anticipation d'un classement en constructible dans le PLU en cours d'élaboration. Le(s) propriétaire(s) foncier(s) vendra(ont) alors le terrain à l'aménageur au prix du terrain constructible. Un accord doit forcément avoir été conclu dans ce sens entre les parties. Qui est le propriétaire foncier? Quel est le projet immobilier envisagé et qui a commencé sur ce chantier?

    RépondreSupprimer
  9. Vous savez très bien qu'il manque des logements I.L.N. (immeuble à loyers normaux) pour la masse d'emplois futurs au CHATEAU, donc,
    peut-être ce terrain est assez bien placé, avec une garderie donnant sur un espace vert agrémenté de loisirs genre AGORA ESPACE ? Vous savez très bien que cette terre prélevée au patrimoine des calliannais (aises), vaut un "certain" prix, monnaie d'échange pratique en général.

    RépondreSupprimer
  10. Les logements pour actifs de la résidence de Camiole sont prévus déjà sur place. Je suis neutre dans cette affaire; j'informe, c'est tout. Il y a une réalité; ce chantier est visible par tous. Il n'y a pas de panneau d'affichage légal de PC. Il ne peut pas y en avoir puisque le PLU est en cours d'élaboration et que la commune ne peut pas délivrer de PC avant sa finalisation ; on est encore loin de l'acte administratif final qui ferait du PLU un document opposable aux tiers. Si le PLU doit inclure cette partie comme constructible et si c'est pour construire un jour des logements à loyer modéré pour actifs locaux, pourquoi pas? Mais il faudra des garanties pour cela.

    RépondreSupprimer
  11. François Cavallier Maire de Callian28 mars, 2010 11:42

    Ce site fait l'objet d'une mise à disposition du promoteur du Château de Camiole par son propriétaire, en vue de l'aménagement d'une aire de jeux et de loisirs. Cet aménagement ne peut faire l'objet d'aucune construction d'aucune sorte puisque ce site est en zone agricole. La présence transitoire de l'Algeco et de semelles de béton, d'une part, un terrassement visant à aplanir ce terrain d'autre part, ont pu donner l'impression du contraire s'agissant d'un terrain qui est au droit d'un feu rouge de chantier et qui alimente donc toutes les spéculations. Ce qui les alimente sans doute davantage, c'est que le terrain appartient à un élu de la commune : d'où le savant non-dit qui consiste à suggérer que la commune serait passive, complaisante ou même partie prenante d'une opération visant à l'enrichir. Mais leurs auteurs en seront pour leurs frais : il est déjà acquis que ce terrain agricole, dont le propriétaire n'est nullement vendeur, restera agricole au terme du PLU : chacun pourra aisément vérifier que cet engagement formel sera tenu. En ce qui concerne le terrassement, il est achevé, et ne reste qu'à enlever Algeco et semelles, ce que j'ai demandé ce vendredi à l'aménageur.

    RépondreSupprimer
  12. Merci au maire de Callian pour ces précisions. Cela met fin à cette affaire.

    RépondreSupprimer