lundi, mars 08, 2010

Le Conseil Général fait de la prospective: le Var en 2030.


Sur la base de la situation existante (1 002 739 d'habitants au 1/1/2006 INSEE) et de l'évolution passée et récente, le Conseil Général tente une prévision de ce que sera le Var en 2030; une prospective prudente puisqu'il ne s'agit que d'un futur à 20 ans. Où sera le Var en 2050? D'ici 2030, la population augmenterait de 270 000 habitants (+27% soit +1.2% par an en moyenne); évidemment c'est faible mais c'est une croissance exponentielle et c'est là l'incertitude. Surprenant, la prospective de l'Est Var (Var Matin) n'envisage pas le canton de Fayence; peut-être trouvera-t-on cela dans le dossier du CG, le "Var en 2030" qui n'est malheureusement pas encore disponible en ligne. Mais tout cela nous ramène à notre CdC qui peine à se construire. Lire...

4 commentaires:

  1. Simple question : et où sera le Conseil Général en 2030 dans le jeu de la chaise musicale ?

    RépondreSupprimer
  2. des croissances de 27% à 60% en 20 ans ne sont pas limitées, elles sont catastrophiques, ce sont des niveaux qui conduisent l'humanité au désastre, déjà visible dans les pays du tiers monde à démographie encore galopante -les désordres sociaux y sont la routine-, moins dans nos pays riches globalement stagnants pour l'instant, mais le mur est aussi là même s'il est plus lointain,

    face à ces perspectives nos élus en sont encore trop souvent à la querelle de clochers et aux cocoricos sur papier glacé,
    sans clairement débattre de ce qui peut relever d'une communauté de 25000 âmes (son rythme de croissance, sa structuration géographique, ses communications etc) et de ce qui reste du domaine de la proximité,
    (une crèche intercommunale sur 8 communes n'a pas de sens, on n'emmène pas volontiers ses petits enfants à 10 km de son domicile, une cuisine intercommunale pour l'ensemble des structures scolaires peut être, on peut livrer des containers alimentaires à 10km),

    la plaine de montauroux est quasiment sortie de l'ère agricole et collecte les impôts de l'ère des services (pour l'instant), callian suit de près, tourrettes et fayence ont de beaux restes: faut il les brader sur l'autel de la fiscalité pour élargir sur 10 km une zone commerciale banale et à contre sens de la valorisation foncière du long terme?

    tourrettes l'a probablement compris, mais a entretemps gratifié fayence d'un mobalpa du plus bel effet, et sa frontière callianaise du centre commercial excentré médiocre que l'on connaît,

    fayence partage sa plaine avec tourrettes et doit donc la gérer avec sa voisine, dès que l'idée de fusionner 2 communes siamoises reste une vue de l'esprit!

    pour la communauté de communes, il semble bien que doivent passer les générations avant que cela devienne une réalité… essayons cependant d'avancer?

    RépondreSupprimer
  3. a PSFAY. Assez d'accord avec votre analyse, sauf qu'il semble qu'elle date un peu. Lorsque vous dites que Tourrettes a réussi a se préserver, au moins en partie, c'était du temps de POUJOL qui était au moins respectueux des règles. BOUGE, le nouveau aurait un peu tendance a voir les choses différemment, appuyé qu'il est par une équipe de propriétaires fonciers dont il est lui même. Et quand on sait ce que signifie cette position dans le secteur, il ne faut pas se faire beaucoup d'illusions. Seule une contrainte d'Etat pourrait limiter une urbanisation galopante,suite au reclassements de zones actuellement inconstructibles, en faisant jouer la préemption ou la réquisition, par exemple.

    RépondreSupprimer
  4. Pour ma part, je pense que l'avenir de notre pays dépend de nous et de nous seuls.. SCOT PLU..... Il faut en premier lieu définir l'objectif de population que nous voulons. 25000habitants, 30000, 50000 dans 20 ans? 25000 habitants nous y sommes; et répartis par commune cela signifie, 5000 à Montauroux, 4500 à Fayence, 3000 à Callian, 2700 à Tourettes, 2500 à Seillans, 800 à Mons, 1500 à St Paul et Tanneron. Ne me chicanez pas sur les chiffres exacts. Une commune de 3000 habitants c'est une commune où 40% de gens se connaissent par leur visage et leur nom. De ce noyau, qui augmente à mesure des animations, des rencontres, festivités, commerces etc. la commune est un espace où il fait bon vivre, se rencontrer et se retrouver. La CdC regroupe alors dans un projet commun aux 8 communes, avec des infrastructures communes, sur des espaces communs; les communautés s'y rencontrent lors d'animations communes.... Bref, selon moi, une communauté à taille humaine. Nous avons la chance d'en être encore à ce stade; restons y! Cultivons notre espace naturel, nos paysages, dévelopons des parcours nature, entretenons notre patrimoine, revenons aux jardins partagés. Mobilisons nous pour faire partager cette vision au plus grand nombre d'entre nous.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.