mardi, mars 30, 2010

L'incinérateur d'ordures ménagères de Fos sur Mer; un projet industriel majeur pour Marseille; mais une longue histoire semée d'embûches pour l'industriel


J'ai eu le privilège de visiter l'incinérateur de Fos sur Mer au cours d'une visite organisée par l'association Intermines-Paca. L'incinérateur de Fos sur mer mis en service le 10 Janvier 2010, doit principalement traiter 410 000 tonnes d'ordures ménagères résiduelles (OMR) de la communauté Marseille Provence Méditerranée (MPM) qui regroupe plus d'un million d'habitants. Lire...

12 commentaires:

  1. Bravo pierre vous avez de bien belle promenade ,a quand la visite du muséum d'histoire "nat" , du maire le plus bouché de la région ou les marmottes du Mercantour.Merci de ne pas remettre des couches avec les incinérateurs nous aux Adrets nous n'en voulons PAS ,rien rien et re rien .

    JG

    RépondreSupprimer
  2. Voilà le genre d'incinérateur à installer sur les 1500 hectares de fontsante, dont les principaux actionnaires se devraient être les vingt quatre mille habitants de la communauté de commune, qui ne regretteront jamais l'investissement environnemental,
    garantie partielle d'emplois pour
    les résidents, un peu comme les mines autrefois ! Une fois l'investissement amorti, l'assurance de royalties à vie...
    Sans celà, une société privée environnementale (!) s'emparera de
    ce filon, au grand dam du pays de
    fayence (faïence..).Aujourd'hui plus que jamais, la solidarité des autochtones(chère au maire de
    callian, grand serviteur devant l'Eternel, se devra être très forte pour passer un cap pas facile, mais le suppositoire bien présenté, ne fait pas si mal que celà !!!!

    RépondreSupprimer
  3. l'incinérateur de Fos emploie 100 personnes permanentes et fonctionne à feux continus; donc 24h/jour et 365 jours par an.

    RépondreSupprimer
  4. J'aurai bientôt les coûts de fonctionnement et le prix payé par MPM par tonne d'OMR envoyée sur le site. A suivre donc.... Vous remarquerez d'ores et déjà les réactions aux Adrets dans le billet consacré au maire Nello Broglio. Ils ne veulent même pas savoir ce qu'est une usine de traitement d'ordures ménagères avec incinération d'une partie de celles-ci!

    RépondreSupprimer
  5. j'étais en réunion ce matin avec les poissons du lac. Accueil chaudement humide. Au plat du jour, Fonsante. A l'unanimité, les poissons ont dit NON au nouveau projet de Fonsante. Oui à un centre de tri local des D3EE. Les silures ont voté le contraire. Les carpes sont restées silencieuses.

    piqueboufigue

    RépondreSupprimer
  6. piqueboufigue
    Ok l'on ne crache pas dans la soupe surtout que les "carpistes" qui pêchent en face (question mais ou ?) là ou quand ils sont parties nous avons l'impression que l'on a torchés les éléphants du cirque AMAR vu le désastre qui reste autour des tentes.ça c'est pas pire!!!!!!!!!!!!!!

    ABCD

    RépondreSupprimer
  7. Monsieur Pierre R votre prix ont ce le tape NON ET NON rien sur ce site un point C tout.

    CIC des Adrets

    RépondreSupprimer
  8. on se... et non on ce...

    Vous avez signé comment la pétition. En faisant une croix ?

    piquebougigue

    RépondreSupprimer
  9. et.. comme il y aura en outre un sortie de l'autoroute sur FONSANTE, avec gratuité à vie pour les habitants des communes de
    callian, tanneron et les adrets !!! pas si mal la contrepartie et ce n'est pas fini.
    Legalliard

    RépondreSupprimer
  10. ...et un casino partouche, avec salon de massage employant au moins, mille masseuses aux senteurs exotiques ! Et on aura enfin la paix !!
    Et ce n'est pas fini

    piqueboufigue

    RépondreSupprimer
  11. à deux questions posées à EveRé sur les REFIOM et les machefers, voici les réponses données:
    Les REFIOM d’EveRé, qui sont des déchets finaux, sont envoyés à la décharge de classe I de Bellegarde (dans le Gard), où ils sont stabilisés puis stockés. Il s’agit d’une décharge spécifiquement conçue et autorisée pour traiter, entre autres, ce type de déchets.
    Les mâchefers, qui sont des déchets non dangereux, subissent une batterie de tests (détaillés dans la circulaire mâchefers de 1994). Après maturation, seuls les mâchefers de catégorie V peuvent être valorisés en BTP ; ceux qui ne répondent pas à ces critères sont envoyés en centre de stockage de classe II.

    RépondreSupprimer
  12. Cette réponse m'a incité à regarder sur le site d'Ineris la circulaire relative aux REFIOM
    "Les REFIOM sont des déchets dangereux, qui, si les précautions nécessaires ne sont pas prises, sont susceptibles de relâcher dans l'environnement, en particulier sous forme lixiviée, des éléments toxiques et notamment des métaux lourds. La gestion de ces déchets doit donc viser à éviter cette dispersion d'éléments toxiques dans l’environnement, soit par un traitement adéquat comme la vitrification, soit par leur confinement dans un centre de stockage de déchets (en surface ou souterrain), le cas échéant après stabilisation."

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.