dimanche, mai 09, 2010

157ème semaine de Sarkofrance : la rigueur pour les pauvres, version sarko

Cette 157ème semaine de Sarkofrance fut celle d'un triste anniversaire. Les bougies n'étaient pas là. Tout juste un petit livret d'auto-défense du bilan des 3 ans de Sarkozy à l'Elysée fut-il rapidement envoyé aux médias et aux élus. Crise européenne oblige, Sarkozy promet avec Merkel une plus grande surveillance budgétaire des Etats. Et le collaborateur Fillon a dû avouer quelques mesures de rigueur. Mais qu'on se rassure, en France comme en Europe, ni les riches, ni les traders ne sont concernés.

4 commentaires:

  1. La vraie nouveauté dans cette histoire et le fait que pour la première fois, la BCE va racheter de la dette pourrie des tricheurs. Traduction : l'euro devient une monnaie de singes dont les vertueux vont sortir, nous laissant le mistigri a partager avec les tricheurs et les voleurs. Dès la réapparition du DM , vendez vos euros et convertissez les. Surtout pas de livre sterling qui ne vaut guère plus que du PQ en réalité, même si la "City" est une virtuose du pillage financier de l'Europe.

    RépondreSupprimer
  2. dommage que l'on arrive pas à dire que la dette a pour contrepartie des créances, le marché certes, mais plus précisément pour une très large part les français qui souscrivent, par exemple toujours, des assurances vie gorgées d'emprunts d'état (en cours global proche de celui de la dette...)
    reste pour nos gouvernants à arbitrer entre endettement (souscrit quasi à équivalence par les français disposant de liquidités) ou impôt (payés par les français, y compris les précédents qui disposeront alors de moins de liquidités...),
    en résumé pas de drame à ce jour pour notre riche pays, ou au moins pour les riches français concernés par les arbitrages de nos gouvernants, ils ont de la marge, et les plus riches un bouclier fiscal en plus!!!
    ces créanciers heureux ont très normalement voté sarko qui est sensé assurer la qualité de leurs créances tant qu'il fait les bons arbitrages (où est la limite de la goinfrerie?), bon nombre des autres aussi, va savoir pourquoi? ils sont le bouclier du bouclier fiscal!

    RépondreSupprimer
  3. Il est heureux que des français souscrivent a l'assurance vie en euros, laquelle est majoritairement placée en emprunts d'état. Ceci permet aux adaptes de la "redistribution" de redistribuer ce qu'ils n'ont pas en tirant des chèques en blanc basé sur les fonds de la dite assurance-vie. A noter que si la justice morale, impose a chacun (ou devrait) de faire un geste pour les moins bien lotis, pas mal de bénéficiares se sont bien installés dans un principe d'assistance qu'ils estiment normal et sans fin. Ils devraient réfléchir à cette pensée d'un de leur grands leaders (Lénine): "les faits sont têtus". La réalité aussi.

    RépondreSupprimer
  4. La dette de la France est couverte par ce lien wikipedia
    et sa structure (par créanciers) est ici.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.