vendredi, juin 18, 2010

1939-1945: Annie Lacroix Riz: "le choix de la défaite de 1940"

À propos du livre de Annie Lacroix-Riz; "le choix de la défaite de 1940".
Pourquoi cette affaire du mythe de la synarchie et du complot permanent qui auraient existé en France entre les deux guerres mondiales revient au devant de la scène en 2008. C'est que les archives ont été ouvertes depuis 2005 et que les historiens ont pu documenter les évènements d'entre les deux guerres jusqu'à la défaite de mai 1940. Cette époque troublée était caractérisée par la grande crise du début des années 1930, la montée des régimes totalitaires en Allemagne, en Italie et en Espagne et le front populaire en France. On trouvera en liens à gauche, les explications sur cette thèse. Lire...

2 commentaires:

  1. La défaite, la FRance l'a subie en 1940 et bien comme il faut. Elle était inéluctable au vu de la disproportion des forces et des moyens, sans parler des état d'esprit de l'époque. La question devrait plutot être "pourquoi une telle situation préalable a la défaite"? Il y a des années j'ai lu un ouvrage écrit par un ancien aviateur de cette période, pilote de chasse de la prestigieuse escadrille des cigognes (Guynemer, etc...)La description des moyens fait pleurer de meme que l'inutile sacrifice pour l'honneur de nombres de pilotes se battant sur des avions d'un autre age et voués à être systématiquement abattus. Aussi, lorsque l'on lit maintenant des blablas invraisemblables sur ce qu'aurait fait De Gaulle s'il avait commandé en France avant l'armistice (mais que n'est il resté?) les bras vous en tombent, tant la bêtise parait immense.

    RépondreSupprimer
  2. à d'autres temps d'autres mœurs; imaginez s'il fallait faire la guerre aujourd'hui; quid des bleus? quid de nos syndicats, de nos fonctionnaires et de nos grevistes? tous dans la rue NON NON NON et re NON!

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.