dimanche, avril 10, 2011

Pour mieux comprendre; le gaz de schiste expliqué par un exploitant

Ce document pdf (en anglais) émane de Halliburton un exploitant controversé. Mais l'information me paraît très utile pour approfondir les connaissances en la matière... Lire...

1 commentaire:

  1. Les opposants à l'exploration et à l'exploitation des gaz de schistes ont mobilisé massivement les habitants des régions où des permis d'exploration avaient été attribués à la demande d'investisseurs motivés par la croissance de la demande de gaz, une offre insuffisante et une hausse des prix. Les José Bové, Europe écologie et Verts, confédération paysanne, Colibris, les viticulteurs et exploitants agricoles et les populations rurales ont été mobilisés. Le gouvernement a du céder et renoncer à des concessions sans doute accordées à la hâte et sans concertation. Les thèmes de mobilisation ont joué sur la peur, se focalisant sur les accidents très médiatisés aux États-Unis, toujours à charge; des informations parfois justes, mais le plus souvent incomplètes voire erronées. Ces collectifs d'opposants à travers tout le Sud-Est avaient pour but de faire capoter les explorations; elles ont réussi.

    Mon propos n'est pas de prendre parti pour ou contre l'exploitation des gaz de schiste. Il est de comprendre; et pour cela la phase exploration reste nécessaire. Il n'est pas pertinent de relever l'énorme surface envisagée pour une concession d'exploration, car celle-ci doit être suffisamment grande pour donner des chances de succès quelque part sur la zone. Il y a 3 phases dans le processus: recherche, développement et exploitation, ces deux dernières relevant de la concession d'exploitation. Lors de la phase recherche qui se déroule sur un intervalle de temps limité de l'ordre de 3 ans, on procède dans des secteurs connus par l'inventaire géologique national (BRGM), à des campagnes de gépophysique et des sondages verticaux avec carottages et échantillonages de gaz. Avec ces données, on élabore un projet de développement spécifiquement adapté aux conditions locales et à toutes les caractéristiques et contraintes; l'élaboration de ce projet permet de décider si l'exploitation est techniquement possible, écologiquement acceptable et économiquement rentable. Ce n'est qu'à l'issue de cette évaluation faite avec les services compétents de l'État et en informant les populations locales que l'on peut passer à la phase 2 du développement. Cette phase comporte l'implantation de la plateforme de forage et de tous ses moyens annexes, la foration d'un ou plusieurs trous verticaux et horizontaux, la stimulation des trous horizontaux par fracturation hydraulique, et enfin l'équipement définitif des têtes de forage. Il ne reste à la fin du chantier que des têtes de forages raccordés à un réseau de transport et de distribution de gaz.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.