mardi, avril 10, 2012

Élections 2012: présidentielle et législatives: Cinq scénarios pour la croissance française d'ici 2030

Élections 2012: présidentielle et législatives; orienter son vote en fonction des vrais enjeux de société; en 2030 je serai parti! mes enfants auront 70 ans, mes petits enfants auront entre 30 et 50 ans. La France d'alors résultera des choix et des comportements des français d'aujourd'hui, des ménages et des entreprises, et des choix politiques qui auront pu être faits... en fonction du comportement des syndicats et des multiples associations et collectifs qui s'expriment et agissent souvent dans le sens du non! Mon choix est fait. Je ne regarderai pas le défilé de guignols de la campagne officielle. Je voterai en espérant que les prochaines cinq années iront dans la bonne voie pour les générations futures. ... Lire la suite...

6 commentaires:

  1. envisager que le sort des générations futures relève de la croissance au sens actuel relève d'un aveuglement absolu, on sait clairement aujourd'hui que notre société va dans le mur, simplement on ne connaît pas encore la date du choc.
    pourtant le niveau actuel de pib (ou de production physique) permettrait de faire vivre correctement chacun de nous, alors que sa croissance depuis 20 ans a été monopolisée par une toute petite minorité, ce qui a peut être l' avantage de ne pas avoir trop poussé le niveau de consommation global vers des standards absurdes.
    la droite sarkosienne n'a pas la moindre idée à proposer pour sortir des comportements prédateurs qui nous empêchent de progresser, elle n'est donc pas qualifiée en l'état pour une orientation utile de nos efforts pour le long terme et sa reconduite serait simplement le certitude de perdre 5 années de plus dans une nécessaire évolution.
    la gauche du jour n'a pas de projet précis, mais ses minorités portent le ferment d'une réflexion utile et des mécanismes de solidarité qu'il faudra bien mettre en oeuvre un jour, on remarque d'ailleurs que la tranche à 75% est le 1° signe depuis longtemps d'une prise de conscience de la nécessaire limitation à terme de la course à l'échalote qui tient lieu de sens de la vie à de trop nombreux bipèdes...
    la voie du long terme est donc bien la gauche au sens du partage, celle de droite reste la plus confortable pour les privilégiés actuels et ceux, majoritaires, qui les accompagnent curieusement, mais elle n'a pas d'horizon viable.

    RépondreSupprimer
  2. Je crois que vous êtes allé un peu vite en commentant ainsi. Hollande préconise la croissance plutôt que l'austérité! idem Sapin; idem Aubry, Fabius et tous les ténors du PS! Partout dans le monde aussi. Comment jeter à la corbeille des études aussi sérieuses que celles des "2030 5 scénarios" (CAS et Trésor), "7 pistes pour une nouvelle croissance" (Daniel Cohen - sensibilité Gauche) et "Audace ou déclin: quelle stratégie économique pour la France?" (xerti)... toutes études faites par des économistes, des hauts fonctionnaires et des entrepreneurs de toutes sensibilités et se référant à d'autres études non moins sérieuses (lien). La question c'est une autre forme de croissance; pas celle qui a conduit dans le mur que vous fustigez à juste titre. D'ailleurs dans le rapport "2030 5 scénarios", c'est bien dit dans l'avant propos (lien) "les tendances d’avant la crise ne décrivaient pas forcément des trajectoires de croissance équilibrée."

    J'ai quelque temps pensé comme vous que nous devions nous arrêter, cesser de croître, voire décroître. Ce n'est pas possible dans un monde en perpétuelle évolution et changement, dont la croissance de la population, le vieillissement et l'aspiration au mieux être de milliards d'individus. Mais pour que la croissance soit bénéfique, il faut qu'elle soit équilibrée cad. que tous les éléments qui la déterminent croissent de manière cohérente. Pas de bulles ici ou là qui se gonflent au détriment d'ailleurs.

    J'ai dit "mon choix est fait"... C'est pour une politique: réindustrialiser le pays, réduire le déficit et la dette, restaurer la compétitivité de nos entreprises, accompagner la croissance des pays émergents, rétablir l'équilibre entre production et consommation....

    RépondreSupprimer
  3. le problème des politiques à très court terme est l'élection, impossible aujourd'hui de vendre l'austérité... voir la situation d'un bayrou!
    la différence entre les 2 courants dominants est dans leur vision du monde, en simplifiant à l'outrance la droite actuelle est prête à satisfaire votre choix (dernier paragraphe) mais au profit principal de sa clientèle et avec les réserves d'usage : le problème est posé depuis 10 ans(+) et la solution serait pour la prochaine mandature..., seul un sarko avec son extraordinaire culot peut vendre un tel deal après avoir raté tous ses rendez vous utiles, fiscaux par exemple,
    la gauche est plus complexe et me paraît le meilleur cheval, pour le long terme certainement, et elle aligne aussi avec les ténors du ps une équipe expérimentée, moins dépendante de l'ego présidentiel que l'actuelle ump... et capable de tenir des priorités raisonnables pour le plus grand nombre.
    ira t elle rapidement au delà si elle est élue? mystère et boule de gomme, le monde ne va pas vers la simplicité d'où ma méfiance pour les visions simplistes, dont celles de la bande à sarko parmi d'autres!

    RépondreSupprimer
  4. Vous touchez là - pour moi - le nœud du (de mon) problème! je ne sais pas encore ce que je ferai jusqu'au moment de déposer l'un des deux bulletins dans l'urne les dimanches 22 avril et 6 mai (y aura-t-il une deuxième élection partant de zéro entre les deux tours?)!!!!!!! je le dis en toute sincérité! Hollande et son équipe sont sûrement capables de redresser le pays comme les autres aussi. C'est le comportement de Sarkozy qui a créé l'anti-sarkozysme! La France restera sûrement rebelle quel que soit l'élu. Hollande saura-t-il mieux faire avec elle? Car ce qu'il faut faire va complètement à rebours de l'opinion publique cf. l'électorat de Mélanchon et de M.Lepen.

    RépondreSupprimer
  5. Comme par hasard, le "PSY" de Fayence pense que la goche fera mieux que n'importe qui. Ben voyons. Surtout en considérant les positions de certains-certains , socialistes de proclamation, généralement de bons bourges bien friqués et prenant soin d'utiliser toutes les ficelles pour échapper a l'impot qu'ils devraient acquiter, vu leur patrimoine et leur foncier. Certains se reconnaitront qui, durant des années, ont profité, au prétexte foireux de vivre dans une propriété abusivement classée agricole - c'est à dire très peu taxée -d'imposition ridicule, alors qu'il ne s'agit que de résidences qui devraient supporter beaucoup plus de taxes. Mais les taxes, c'est pour les autres dans le monde des "bobos" genre Terranova qui considèrent que le socialisme actuel ce sont les femmes, les immigrés et les bobos. Le bas peuple n'a qu'a se saigner pour ces seigneurs. Vous connaissez le terme "optimisation", souvent employé pour le foncier? Interrogez vous sur sa signification pour les bonnes âmes qui savent si bien se goinfrer aux dépends de primo acquéreurs qu'elles lessivent sans aucune vergogne, tout en dispensants leur morale de chaisières.

    RépondreSupprimer
  6. notre anonyme est amusant quand il privilégie le comportement des goches bobos en matière d'esquive fiscale, en ex banquier(salarié) excellent fiscaliste je peux le rassurer, l'esquive n'est ni de droite ni de gauche mais bien de toute la matière fiscale dès qu'elle est significative, un sport national même si nous sommes moins bons que les grecs sur le sujet.
    par contre difficile d'échapper aux taxes anciennes ou sarkosiennes que paie le "bas peuple" au même niveau que les "seigneurs" et les français comprennent bien que la tva à 22% (?) au lieu de 19,60 ne concerne pas les mêmes que la tranche à 75% de l'impôt sur le revenu...
    rassurons notre ennemi des chaisières, je ne suis pas concerné par la 2° mesure.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.