dimanche, juillet 22, 2012

Nouvelles inquiétudes autour du gaz de schiste dans le Var Var-Matin 21 juillet 2012

Var matin publie le 21 juillet 2012 une série d'articles sur la crainte des gaz de schistes dans notre région. Pierre Johann éditorialiste se fend même d'un article contre le gaz de schiste et loue le militantisme de Pierre Jugy maire de Tourtour ! Le gaz de schiste est en train de produire une révolution technique majeure, à l'instar du charbon au début de la révolution industrielle, du pétrole au début du 20è et de sa formidable expansion après la 2è guerre mondiale. Dissocié du pétrole auquel il est lié dans les gisements dits conventionnels, le gaz de schiste constitue une ressource nouvelle en énergie fossile, beaucoup plus abondante pour des raisons de génèse géologique... Lire...
En savoir plus sur le gaz de schiste.

5 commentaires:

  1. Rappelons que la gauche s'est engagée à suspendre tous les permis en cours, cela sera une bonne occasion de vérifier ce que vaut leur parole.

    Pourquoi refuser le gaz de schiste? La réponse est extrêmement simple: en sus de créer des dommages irréparables à l'environnement, il détournera les investissements nécessaires au développement d'énergies renouvelables, et retardera des découvertes scientifiques potentiellement majeures en la matière. Car pourquoi se compliquer la vie quand on peut faire simple et polluant?

    Le gaz de schiste n'étant pas une énergie renouvelable, dans peu de temps, le monde se retrouvera face au même problème énergétique que maintenant. A ceci près qu'il sera plus pollué, nos paysages plus massacrées encore.

    Le gaz de schiste est symptomatique d'une vision non globable d'un problème. Bref, c'est la balle qu'on se tire dans le pied pour chasser une mouche qui vient de se poser dessus...

    RépondreSupprimer
  2. En place du gaz et pour produire une énergie non encore fossile, je propose de placer une éolienne devant Hollande qui brasse si bien le vent lors ses discours.

    Signé : Alternatives énergétiques, une association apolitique - comme "l'autre".

    RépondreSupprimer
  3. Je recommande cet article d'une association de propriétaires fonciers de l'état de West Virginia "How a gas well is drilled down into the ground, and what can go wrong" (comment on fore un trou dans le sous-sol, et qu'est ce qui peut aller de travers?" [lien]. Cela concerne tous les forages - eau, pétrole et gaz... (de schiste). Un document qui se veut factuel. Certaines craintes d'associations écologistes ici comme aux États-Unis sont excessives car non avérées. Mais elles sont légitimes et demandent des réponses et des solutions techniques sûres. Vu l'enjeu que constitue le gaz de schiste dans la nouvelle donne et la révolution de l'énergie, il est important d'en étudier tous les aspects. C'est ce que fait l'EPA (energy protection agency des États-Unis) depuis 2009 [lien].

    RépondreSupprimer
  4. Pierre,
    Je ne vois pas comment une énergie fossile, et une énergie fossile dont l'extraction est globalement inefficiente, puisse être considérée comme une "révolution". Un cautère sur une jambe de bois serait une expression plus appropriée.
    Jean-Baptiste

    RépondreSupprimer
  5. @Jean Baptiste
    "une énergie fossile dont l'extraction est globalement inefficiente"; comment pouvez vous dire cela? vous n'en savez rien d'une part. D'autre part vous rejetez d'un revers de main une industrie naissante dans un pays développé, le plus riche de la planète [lien]. On ne peut pas surmonter les difficultés objectives inhérentes à une nouvelle technologie, sans expérimentation. Clairement le gaz de schiste ne peut s'exploiter sans fracturation hydraulique, dans les conditions connues aujourd'hui. Mais explorer n'est pas exploiter. Et explorer ne nécessite pas de fracturation hydraulique. Explorer c'est faire de la géophysique, recueillir et analyser des cuttings de foration, et ainsi compléter la base de connaissances géologiques (l'inventaire géologique national); c'est préparer le futur au cas où les ressources seraient là et qu'on ait surmonté les difficultés, car les énergies renouvelables vent, solaire thermique et photovoltaïque, etc. ne suffisent pas... L'extrêmisme écologique dont vous êtes l'écho relève de fantasmes, comme naguère ceux qui ne voulaient pas que le chemin de fer passe à côté de leurs vaches en pature... Visiter Jean Marie Chevalier spécialiste de l'énergie [lien].

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.