mardi, décembre 04, 2012

Newsletter de François Cavallier


Edito : l'avenir de l'UMP 

 J'ai été surpris que l'on m'ait demandé, ici ou là, de prendre position dans la crise interne qui secoue en tous sens le mouvement politique auquel j'ai appartenu, à savoir l'UMP. Je m'imposais de n'en rien dire parce que je n'en suis plus membre pour l'instant, exclu que j'avais été ce printemps, comme Max Piselli, pour lui être resté fidèle même après que l'investiture promise s'était dérobée à lui. Je m'étais à l'époque sobrement contenté de rallier le candidat UMP entre les deux tours, et je n'ai plus rien dit. Les circonstances actuelles me donnent deux raisons de changer d'attitude.
Si je comprends l'écoeurement actuel de beaucoup de militants, il faut qu'ils sachent que la crise actuelle ne vient pas de nulle part. Les lignes de partage ou de fracture qui sont à l'oeuvre aujourd'hui viennent de loin : en un sens, le psychodrame de notre huitième circonscription varoise, que j'ai subi de plein fouet, avait les mêmes racines. J'ai eu le temps de mon côté de purger mon incompréhension, et je sais que dans six mois le pénible épisode d'aujourd'hui sera derrière nous tous. Malgré tout, je crois plus que jamais que l'unité peut et doit prévaloir. Malgré tout, je sais que seuls une droite et un centre unis peuvent incarner une alternance républicaine crédible. L'unité qui avait fait la création de l'UMP est un idéal auquel je veux continuer à croire et à contribuer. Si le scrutin interne n'avait pas été aussi serré, et que l'un des deux candidats s'était détaché, le scrutin aurait globalement été décrit comme un progrès.
L'UMP a beaucoup à faire pour apprendre la démocratie interne, et elle n'en a clairement pas fini avec cet apprentissage : mais le chef de l'UMP, quel qu'il soit, est toujours plus légitime que celui du PS qui, lui, est carrément nommé. Si nous savons analyser les causes des défaites du mouvement, et résorber les dernières résistances à une vie démocratique interne vraiment transparente, ce bien mauvais moment pourra avoir été, un jour, un mal pour un bien.

Humeur : les sources de la Siagnole enfin protégées ! 

Tout vient à point à qui sait attendre : un dossier à l'étude depuis vingt ans, et que je suis personnellement depuis dix ans, vient enfin de se conclure favorablement. Il s'agit du dossier de protection des sources de la Siagnole, qu'un arrêté préfectoral vient enfin de concrétiser. Même si elle a été depuis lors renforcée par des ressources complémentaires (forages de la Barrière et de Tassy par exemple), la Siagnole reste non seulement la principale ressource en eau du canton de Fayence, mais aussi la seconde de tout l'est-Var en complément du canal de Provence. C'est dire qu'un dossier administratif qui la protège n'a rien de superflu. Il n'y a plus maintenant qu'à franchir la question des débits réservés, sur laquelle je ne manquerai pas de revenir. 

Actu :  Le revirement de l'Agence de l'Eau

Il faut croire que parfois, même si c'est rare, le bon sens peut l'emporter. J'avais signalé l'absurdité de la situation de la station d'épuration de Callian-Montauroux, qui ne fonctionnait pas assez mal, aux yeux de l'Agence de l'Eau, pour nous rendre éligibles à leur aide, pourtant indispensable pour boucler le plan de financement de la prochaine station. L'Agence de l'Eau, après intervention du sous-préfet Stanislas Cazelles, vient enfin de quitter cette position absurde et de déclarer éligible notre projet commun. C'est une excellente nouvelle pour celles et ceux qui supportent l'actuelle station vétuste, notamment dans son environnement immédiat. Je publierai évidemment les informations sur les travaux dès qu'elles seront disponibles.

Bréve actu : l'eau brute, c'est mieux pour arroser 

Comme certains mythes ont la peau dure, j'entends à nouveau dire que la SEM E2S n'exploite le forage de Tassy que pour le golf. C'est évidemment grossièrement faux. Outre le golf, cette canalisation nouvelle desservira en eau brute des particuliers et des exploitations agricoles, soit les familles Buscaja, Gagnard, Munoz (ex Giaccone), Lavorgna, Manfredini, Boutin, Bertrand, et Bianchetta (pépinière des Terrassonnes, ainsi que le stade de la Communauté de Communes (pour l'eau d'arrosage). Je persiste et je signe : livrer de l'eau brute pour des jardins, des champs, un stade ou un golf, c'est plus malin que de leur livrer de l'eau chlorée !

Les subventions du moment 19/11/12 


Agenda : quelques dates des jours à venir

5/12 : bureau de la communauté de communes (matin), du SIIVU (l'après-midi)
6/12 : CA du SDIS (pompiers du Var)
12/12 : séance plénière du CG83
14/12 : réunion à l'intention des nouveaux arrivants (Callian)
17/12 : commission des finances, d'appel d'offres et commission permanente du Cg à Toulon
Et aussi, sur le site : Protection des sources de la Siagnole : publication de l'arrêté complet Sécurité et prévention :
le travail de la brigade de gendarmerie de Fayence © 2012 - Copyright www.francoiscavallier.com • Tous droits réservés. Vous pouvez à tout moment accéder, faire rectifier ou supprimer les informations personnelles vous concernant ou vous opposer à leur traitement par mail : newsletter@francoiscavallier.com

1 commentaire:

  1. Monsieur Cavallier, pourquoi toujours ces panneaux de partout de publicité ?
    ne voyez- vous pas à quel point c'est très laid .

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.