jeudi, janvier 03, 2013

L'avenue Amiral Rue à Callian toujours encombrée de gravats



L'avenue Amiral Rue à Callian est toujours encombrée de gravats depuis novembre 2011. Cela commence à être long! Que fait la mairie?
En savoir plus...

15 commentaires:

  1. La mairie a bien un pouvoir d'intervention. Elle peut enlever les gravats, sécuriser le mur et procéder aux réparations nécessaires aux frais du propriétaire; puis exercer une action juridique pour récupérer les frais. C'est ce qui se fait ailleurs.

    RépondreSupprimer
  2. c'est vrai que ça commence à faire long... Plutôt que les impôts servent à payer un chargé de communication, je préférerais payer pour des employés municipaux plus utiles à ce genre de travaux.

    RépondreSupprimer
  3. Ce recrutement supplémentaire en 2012, c'est ce que je qualifie de dépense publique excessive, inutile voire nuisible à l'économie réelle cad. à la production et à l'emploi. La réparation de ce mur de soutènement serait une dépense publique utile; ne pas le faire, parce qu'on a recruté un fonctionnaire supplémentaire, nuit au bien-être des habitants de Callian.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai le plaisir de vous confirmer que les pourparlers auxquels la commune n'a cessé de participer viennent d'aboutir. L'assurance du propriétaire concerné par ce mur imposait un cahier des charges précis que le propriétaire vient d'accepter. Les travaux (d'un montant de 100 000€) vont débuter en février. Je me permets de vous faire observer qu'il s'agit là de dix fois ce que mon poste coûte à la collectivité puisque je suis en contrat d'avenir. Il est donc évidemment faux de prétendre que c'est mon embauche qui a entravé en quoi que ce soit ces travaux qui sont et restent d'ordre privé. Je note enfin qu'après avoir salué à de nombreuses reprises la création du service que j'anime comme une chose positive, vous n'avez cessé d'en dénigrer l'animatrice que je suis, que vous avez affublée de messages égrillards et sexistes qui ne vous grandissent pas, avant de finir par conclure que le service est aussi nuisible que l'animatrice est gourde. Mais c'est sans doute là votre conception du respect des personnes, surtout quand il s'agit d'une femme. Lors de l'enquête publique sur le PLU, où vous avez grillé toute la queue pour passer devant (le commissaire enquêteur n'avait encore jamais rien vu de pareil), vous avez là encore fait étalage de tout votre savoir-vivre. Je vous souhaite donc une année 2013 moins aigre et plus positive.

    RépondreSupprimer
  5. Cher M Ratcliff
    Je viens de lire le commentaire du responsable des communications de Callian. Je ne comprends pas trop ce mélange. Elle travaille pour la communication de Callian mais ce matin à 9h58 elle vous envoie ce commentaire , à titre privé ou au nom de la communication de Callian? Je me souviens pas que vous ayez fait un commentaire sexiste dans ce billet? Je constate surtout qu'avant que vous ayez fait ce billet sur ce mur du boulevard, la communication de Callian ne s’était pas manifesté à ce sujet.

    RépondreSupprimer
  6. Qui se ressemble s'assemble. La gentille "petite" dame de la com. vient du même moule que celui de notre serviteur... a la lecture de son propos, faut lui recommander de faire un stage de sophrologie à la chenvière avant son changement de destination médicale, vers les personnes "agitées".
    JEAN RIGOL

    RépondreSupprimer
  7. Lors de sa prise de fonction au printemps dernier, j'ai donné à Marion Chantecler recrutée comme chargée de communication, à sa demande, le statut d'auteur du blog, égal de moi qui en suis l'administrateur. Marion Chantecler a pris ce statut en prenant comme nom d'auteur "service communication de Callian". Je me suis réjoui de cette demande car c'était l'occasion en fait, de donner un droit de réponse au maire. J'ai proposé cela à tous ceux qui le voulaient. Il y a ce jour, 5 co-auteurs dont Adéfa est le seul actif en plus de "service communication de Callian". C'est à ce titre qu'a été publiée l'information ce matin sur la réfection de l'éboulement avenue Amiral Rue. Je ne sais qui manipule qui. Marion Chantecler a une hiérarchie et je soupçonne que ce n'est pas elle qui a écrit ce mélange d'information et d'humeur personnelle qui relève de Clochemerle. Il est à nouveau démontré qu'il est impossible dans ce pays d'exprimer autre chose que des compliments à l'endroit de ceux qui nous gouvernent, comme sous l'ancien régime. Cela dit, "service communication de Callian" reste co-auteur de ce blog.

    J'en profite pour dire que je n'assisterai pas aux voeux cette année. Discours satisfecit, champagne et autres boissons alcoolisés, petits fours etc. payés avec nos taxes, comme le repas des anciens et les subventions aux associations "bien vues"... Ce sont ces petits ruisseaux qui font les grandes rivières de la taxation et des dépenses publiques excessives qui ruinent le pays et font progresser le chômage.

    J'ai publié par ailleurs un billet sur les finances des communes. Ce sont des données statistiques disponibles sur le site de la Direction Générale des Collectivités Locales. Les statistiques c'est du passé! et celles-ci donnent des ratios de dépenses par habitant et une référence par rapport à la moyenne des communes de même profile (strate en jargon Insee). Clairement, chaque commune a une histoire et des conditions particulières qui expliquent ces statistiques. Il ne faut donc pas leur attacher une importance excessive; ce sont seulement des indicateurs d'alerte. Ce qu'il faut, c'est un travail d'analyse détaillé de tous les postes de dépenses et que chaque commune communique à ses administrés une synthèse de ce travail. C'est alors que l'administration communale peut envisager des baisses de dépenses jugées inutiles voire nuisibles, Le gouvernement déclare justement vouloir appliquer cette méthode dans la MAP (modernisation de l'action publique) à tous les niveaux. Pourquoi ne pas le faire du bas vers le haut, communes, intercommunalités, conseils généraux et régionaux?

    RépondreSupprimer
  8. L'explication du retard à réparer ce mur est donnée mais pas assez clairement.
    Je ne comprends pas "L'assurance du propriétaire concerné par ce mur imposait un cahier des charges précis que le propriétaire vient d'accepter".

    Ce que je crois comprendre: s'il y avait un cahier des charges, c'est que la mairie voulait que le mur soit réparé de manière plus conséquente, à un coût plus élevé que l'assureur était prêt à payer dans le cadre de sa garantie au propriétaire; et au vu du sinistre et de l'évaluation par son expert d'éventuelles responsabilités du propriétaire quant au fil d'eau et évacuation des eaux s'accumulant derrière le mur. Il a fallu des arrangements entre assureur, propriétaire et mairie pour parvenir à une solution acceptable. La mairie nous dit 100k€. Bon, cela me semble logique...

    RépondreSupprimer
  9. Vraiment avec mon mari nous n'avons jamais vu une Marie chargée de (communication)!répondre aussi effrontément. et qu'une Mairie attendre que se soit les habitants qui remarquent les problèmes (du mur)etc.. pour agir . Normalement ça devrait se faire sans même que nous y pensions .Cela fait parti de leur travail .
    Mais bon, dans les petits villages c'est peut ^etre comme ça .
    Tout dépend du Maire aussi .




    RépondreSupprimer
  10. Je retranscris ce commentaire d'un lecteur de mon blog a propos des dépenses publiques:
    Voici une belle et juste analyse comme nous savons si bien les faire en France. En plus des discours, naturellement : nous sommes très forts dans le verbiage, les postures et même les utopies. Ensuite, le diagnostic étant posé, quelle médecine appliquer et, surtout, comme la faire accepter au malade. Allez donc demander, par exemple, aux fonctionnaires surnuméraires - y compris dans nos municipalités d'ailleurs - de se montrer raisonnables, à défaut de lacher le pot de confitures. on La France est-elle armée pour faire face à 2013 ? | Atlantico

    RépondreSupprimer
  11. Ce nouvel épisode démontre que dans cette mairie, certains entendent conduire les affaires de manière totalitaire, comme sous l'ancien régime.

    RépondreSupprimer
  12. Dominer et contrôler totalement de façon permanente la totalité des individus
    dans la totalité de leur existence.

    RépondreSupprimer
  13. Oui, c'est bien cela le collectivisme, l'étatisme, le communisme, le socialisme.... je milite pour le contraire, le libéralisme, la liberté individuelle et collective, la liberté d'entreprendre, de faire du profit et d'en faire bénéficier tout le monde. Entre le socialisme et le libéralisme il n'y a pas de troisième voie possible.

    Suggestion de lectures:

    Le gouvernement omnipotent
    Socialisme.
    Le chaos du planisme

    Cordialement

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.