mardi, février 12, 2013

UppF | Université Populaire du Pays de Fayence




Je reçois ce mail de Jean-Luc Delut qui informe de la séance inaugurale le 16 février 2013 à partir de 16h30,  à la salle polyvalente de Seillans, de  l'Université Populaire du Pays de Fayence (UppF).



 Cette séance inaugurale se déroulera en 3 parties :
- présentation de l’Université Populaire (historique, objectifs,…)
- conférence/débat sur « La place du don aujourd’hui »
- après les nourritures intellectuelles, les nourritures terrestres,
chacun pouvant apporter son panier pour un repas convivial et partagé.
Les personnes intéressées peuvent - non obligatoire, mais conseillé pour raisons d'organisation - s'inscrire et laisser un commentaire sur le site de l'UPPF...  Accéder au site web de l'UPPF...


- En savoir plus sur les universités populaires

15 commentaires:

  1. Après le CIC (comité d'initiative citoyenne), l'ACPE (association cantonale pour la protection de l'environnement), le Clos, le Nouveau Journal, et les comités non ouvertement liés pour "Lutte ouvrière" et "Mélanchon" lors des élections de 2012, voici venir "l'Université populaire du pays de Fayence" (UPPF).... Nouvelle initiative heureuse? nouveau rassemblement des mêmes personnes? ou nouvelle tentative d'enfumage des braves gens? - attendons! Qui seront les "conférenciers"? Qui veut apprendre à qui ce que doit être sa vision du monde, de la France, du pays de Fayence, de l'économie et des entreprises qui nous font vivre et de la société en général, que nous autres, individus et familles, observons en pleine crise?

    RépondreSupprimer
  2. Salut Pierre,
    Reconnais quand même que c'est un peu facile d'envoyer un message comme celui-ci. Surtout de la part d'une personne qui bombarde sans cesse des avis personnels et des interventions signées d'anonymes. Quelque part, sur ton site, tu fais aussi "conférencier" même si pas mal d'info sont intéressantes.
    Je ne comprends pas pourquoi tu passes de plus en plus d'énergie à critiquer des personnes qui sont à l'initiative d'actions citoyennes et qui consacrent une grande partie de leur temps à faire cela, ensemble.
    Je pense, comme j'avais eu l'occasion de te le dire un jour aux Estérets, que l'avantage du travail en équipe est de pouvoir apporter la contradiction à l'intérieur du groupe. Une sorte de contre pouvoir bénéfique qui doit certainement manquer aujourd'hui à tes réflexions.
    Cordialement
    Hervé, actif du NJ, ne se considérant pas comme "enfumeur" de braves gens....

    RépondreSupprimer
  3. A "Salut Pierre" : c'est quoi une action citoyenne ? L'appellation sent le vague et permet d'y fourrer tout ce qu'on veut.
    Je ne trouve pas le commentaire de Ratcliffe facile mais bien posé. Surtout s'agissant d'une entité qui ne se définit pas. Un peu comme une de ces associations faux-nez à l'indignation sélective mais cachant en fait des manoeuvres gauchistes. Parfois les mêmes "représentants" se retrouvent sur plusieurs circuits notamment Mélanchonistes. Ca manque de sérieux.
    Enfin, si je comprends bien votre remarque concernant les avis personnels et les interventions signées d'anonymes - c'est mon cas- il semble que cela vous dérange au plus haut point que l'on ne pratique pas la pensée unique . La votre peut être? Vous préféreriez certainement que tout le monde adopte la doxa de votre bord, considérant le reste avec condescendance, voir mépris.

    RépondreSupprimer
  4. Tous ces mouvements sont de gauche et d'extrême gauche et les actifs ou animateurs ne s'en cachent pas comme chacun sait depuis le premier tour de l'élection présidentielle quand nous étions bombardés de mails! alors qu'en sera-t-il pour cette UPPF? simple question!

    RépondreSupprimer
  5. Alors à anonyme qui répond : tout d'abord je m'adresse à Pierre et non à Anonyme. Ensuite, soyons clair, j'assume mon action citoyenne et d'ailleurs le retour est souvent sympathique et souvent de la part de personne qui sont sans aucune étiquette. Quand on pense stratégie pour chaque action citoyenne, cela veut souvent dire qu'on fonctionne ainsi. Donc, c'est celui qui dit qui est...
    bisous
    Hervé Souliers

    RépondreSupprimer
  6. @Hervé Souliers
    D'accord; que ce soit une université populaire pour adultes, dans le sens de l'acquisition de savoirs, indépendamment d'actions pour atteindre des objectifs particuliers... quels savoirs seront proposés? le site UPPF ne le dit pas encore.... la conférence "la place du don aujourd'hui" relève de la sociologie? [lien].

    En savoir plus sur les universités populaires:
    - émission France Culture
    - Universités populaires | wikipedia
    - Universités populaires | google
    et quelques exemples
    - UPPA université populaire pays d'Aix
    - Université populaire de permaculture
    - L’Université Populaire Quart Monde La Constructions du savoir émancipatoire

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Mr Ratcliffe,
    Merci d'avoir relayé sur votre blog l'information sur l’ouverture de l'UppF et d’avoir contribué indirectement au succès de la 1ère conférence d’hier.

    Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, l’UppF n’a pas vocation à défendre un point de vue plus qu’un autre. Par contre, chacun des participants est libre d’y défendre ses propres conceptions et d’en débattre sans tomber dans l’anathème ou céder à l’injure facile et gratuite. Par définition, elle se veut être un lieu d’exercice de la démocratie en d’autres termes un lieu d’expression des différences, d’acceptation de l’altérité, de confrontation des idées et par extension d’apprentissage du règlement pacifique des divergences, voire des conflits. Elle est aussi, à titre principal, un lieu d’échange et de transmission des savoirs de toute nature.

    Puisque vous craignez que l'UppF soit une "nouvelle tentative d'enfumage des braves gens" et pour vous prouver que tous les points de vue peuvent y être présentés, je vous propose de venir nous faire une conférence ou de participer à une table ronde sur l’histoire de la pensée économique (la forme reste à décider) lors de laquelle vous pourrez présenter les théories d’Hayek et Von Mises que vous semblez affectionner. Ces deux grands penseurs libéraux, tendance ultra, méritent bien qu'on leur consacre un peu de temps.

    Bien à vous

    Jean-Luc Delut

    RépondreSupprimer
  8. @Jean Luc Delut
    "Elle est aussi, à Titre Principal, un lieu d’échange et de transmission des savoirs de toute nature. " Très bien... et "Ces deux grands penseurs libéraux, tendance ultra, méritent bien qu'on leur consacre un peu de temps. " là le "tendance ultra" comme le "un peu de temps" est de trop, sans doute votre plume a fourché.
    J'affectionne en effet Ludgig von Mises, que j'ai découvert sur le tard, par son opus major "l'action humaine"; c'est je crois le dernier des grands livres d'économie où l'économie, le social et le politique sont abordés de manière globale avec références à tous les grands penseurs sans exception depuis les philosophes grecs, ceux du siècle des lumières, les économistes classiques, le 19è siècle, les marxistes etc. J'en recommande la lecture si stimulante pour la pensée, non pour la connotation "libérale"; d'ailleurs les américains disent "libertaires" non "libéraux", d'autant que chez eux, les libéraux sont leurs socialistes. Von Mises est dans la lignée de l'école Autrichienne fondée par Bohm Bawerk et Carl Menger. Pour comprendre je recommande de lire le premier chapitre "l'homme en action".
    Quant à Friedrich von Hayek, nous sommes effectivement plus dans le libéralisme que vous qualifiez d'ultra, en ce sens qu'il fut l'opposant intellectuel célèbre de John Maynard Keynes dans les années 30 (lien). . Ce que je retiens chez lui c'est la "route de la servitude" et la thèse que le socialisme au sens marxiste, nazi ou soviétique conduisent forcément à tuer la liberté (lien)..

    Ce blog est un espace d'échange d'idées et de liberté; il ne tient qu'à la volonté de ses lecteurs de s'y exprimer en toute liberté.

    Cordialement

    RépondreSupprimer

  9. Je le répète, ce blog avec son volet pays de Fayence, et mon blog Pierre Ratcliffe est un espace ouvert à l'échange d'idées; j'y consacre beaucoup de mon temps. forcément, c'est moi qui choisis les thèmes puisque j'en suis l'animateur. mais je ne veux en rien influer sur la façon de penser ou d'agir de chacun(e), qu'il ou elle exerce librement dans sa recherche continuelle du bonheur.

    RépondreSupprimer
  10. Voir le premier bilan de ce lancement sur le site de l'UPPF (lien).

    RépondreSupprimer
  11. Voici un des participants actifs de l'UPPF (lien).

    RépondreSupprimer
  12. Voici un autre participant (lien). Une monnaie alternative locale est une idée "libérale" qui a été mise en œuvre dans divers endroits du monde et qui séduit de plus en plus de communautés locales (lien). La monnaie est une commodity comme une autre qui sert - principalement - d'intermédiaire pour permettre les échanges de biens et de services entre producteurs et consommateurs. Ce sont les biens et services qui s'échangent. L'histoire de la monnaie "légale" (legal tender) est liée à la prétention du souverain de manipuler la monnaie pour son avantage, d'où la dévaluation massive due à la dépréciation et la création monétaire papier fiduciaire. Vous trouverez bien des idées chez Philippe Derudder ainsi que chez Murrray N Rothbard "État, qu'as tu fait de notre monnaie?

    RépondreSupprimer
  13. La relation de la première conférence "le paradigme du don" est ici (cliquer).

    -----------------------------------------------------------

    Votre relation de la première conférence de l'université populaire du pays de Fayence sur le paradigme du don m'a stimulé! Merci; c'est que l'UPPF recherche. Cela m'a incité à lire de Marcel Mauss son "Essai sur le don, Forme et raison de l'échange dans les sociétés archaïques." dans son intégralité. Je vous fais partager ma recherche ce qui apportera quelques éléments supplémentaires à votre présentation [lien].

    Cela dit, je ne partage pas les toutes premières pages de votre présentation qui sont trop orientées à mon goût (cf. ce j'ai voulu dire à propos d'enfumer....). Mais c'est ainsi que sont les différences. Les opinions et les idées diverses doivent être respectées, mais cela ne signifie pas qu'elles sont toutes justes cad. conformes à la réalité cf. ce lien sur paradigmes. Le premier indice de l'erreur est dans l'incohérence (incompatibilité) de parties d'un système de pensée. Aucun auteur n'en est exempt qu'il s'exprime à un moment donné ou quand sa pensée subit l'épreuve du temps et de l'évolution. C'est de la juxtaposition des idées que résulte la bonne vision des choses... et cela fait 100000 ans que cela se déroule ainsi, ce qui constitue le "progrès". Je vous donne ce lien vers mes sujets d'intérêt [lien].

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  14. Jean-Luc Delut04 mars, 2013 09:23

    Bonjour Mr Ratcliffe
    Excusez-moi pour cette réponse tardive, mais j'ai pris connaissance ce matin de votre commentaire posté ici-même et sur le site de l'UppF. Pour des raisons que j'ignore, votre post avait été classé parmi les indésirables.

    Vous trouverez ma réponse sur le site en cliquant sur cette adresse : http://uppf.fr/le-paradigme-du-don/#comment-30

    Cordialement
    Jean-Luc Delut

    RépondreSupprimer
  15. Coucou l'"universitaire", revoila l'anonyme dont l'apellation vous déplait tant.
    Vous sembliez, comme tous ceux de votre tendance de pensée, estimer presqu'indécent que l'on puisse avoir un avis différent du votre. Du coup pas de doute, vous êtes bien dans la ligne Mélanchouille, NPA et autres dangereux qui, sous couvert de bons sentiments, entendent bien museler tout ce qui aurait l'outrecuidance d'avoir un avis différent du votre. Le tout mêlé de citations et liens de gens hors de notre temps. Un peu comme votre guide le facteur hier soir sur la 2 niant tout , totalement ignorant de l'économie et se bornant a répéter comme un vieux disque rayé les même inepties. Au point qu'un de ses interlocuteurs, pourtant plutot mou d'ordinaire (Woert) a fini par se réveiller et lui dire son fait. Voyez vous, le problème avec des positions telles que les votre (l'arrogance en plus) est que, non seulement vous n'apportez aucune solution réaliste et viable, mais vous entrainez des esprits faibles vers le fond en leur faisant croire que demain on rase gratis. Si vous parveniez à vos fins, nul doute par contre que vous vous inscririez dans la caste de l'inteligenstia hyper profiteuse de ceux que vous auriez ruinés, un peu comme vos modèles staliniens.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.