dimanche, août 18, 2013

Allocation Jeunes, un cadeau de 450 € – Les 3 vérités non avouables — Union Républicaine

Si vous avez entre 18 et 25 ans et que vous vous trouvez en situation précaire, isolé, sans ressources et qu’en dépit des 3,2 millions de chômeurs qui sont déjà devant vous, vous décidez courageusement de braver l’adversité, l’État-providence va se fendre d’une « Garantie jeune », un nouveau droit – parce que vous le valez bien – qui devrait vous permettre de vous insérer dans la vie professionnelle. Celle-là même dont sont privés les 3 millions de demandeurs d’emploi. L’État garantit 450 euros mensuels. Le RSA, quant à lui, s’élève à 483 euros. À quelques euros près, notre État aurait pu faire un effort d’équité. Mais il paraît qu’il n’y a pas de petites économies !... Suite...
En savoir plus.
- GJ le nouveau machin socialiste pour continuer de détruire la société.
- Lancement de l'allocation jeunes

2 commentaires:

  1. A notre jeunesse travailleuse, un nouvel effort demandé, une "solide arité" médicament
    nécessaire contre l'agitation bien connue auprès des élus en mal de reconnaissance. Mais, ces jeunes travailleurs et entrepreneurs tapés dans tous les sens, garderont ils la foi dans ce six thèmes à allocations ? Espérons le, car si la tentation de baisser les bras se manifestait le risque sera grand pour retrouver un semblant de
    relance, qui n'avance pas, recule, Hercule !!!
    CQFD

    RépondreSupprimer
  2. Giscard avait donné la majorité à 18 ans jugeant qu'à cet âge on est un homme. Maintenant à trente ans, on est redevenu un "jeune"... CES POLITIQUES CONTINUENT A ME FAIRE MARRER !!!
    JEAN RIGOL ANKHOR.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.