mardi, septembre 17, 2013

Dépenses de santé: ceux qui abusent | l'Express

Professions médicales, gouvernants, patients: tous sont responsables du laxisme qui mine notre système de santé, quand ils ne sont pas coupables d'en tirer un profit personnel. Voilà le diagnostic implacable que dressent le Dr Véronique Vasseur et la journaliste Clémence Thévenot dans un livre dont L'Express publie des extraits.  Lire...

En savoir plus: Plus de dépenses, moins de remboursements, toujours plus de cotisations: notre système de sécurité sociale est à bout de souffle et il va falloir le repenser. Mais quel modèle garantirait plus d’efficacité ? Pour alimenter la réflexion, Xerfi Canal a invité une spécialiste de l’économie de la santé : Brigitte Dormont, membre du Conseil d'Analyse Economique et professeur à l'université Paris-Dauphine. Vidéo Xerfi Canal

Voir aussi sur le sujet la position de Claude Reichman "la fin du monopole de la sécurité sociale" n'est plus depuis longtemps une affaire juridique, mais une affaire politique  "Le monopole de la Sécurité sociale, c’est terminé !" | Contrepoints

Et "Pour sortir de la crise de la dette sociale, beaucoup plus immorale que les autres, chiffrée à 136 Milliards d'euros, il est urgent de libérer le secteur de la santé de ses chaînes bureaucratiques. C'est ce qu'a déclaré Didier Migaud, Premier Président de la Cour des Comptes, ancien président socialiste de la Commission des Finances de l’Assemblée Nationale. : « la Sécu est droguée à la dette », la dette sociale est « un poison, une drogue ».

Liens google sur la SS.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.