lundi, novembre 04, 2013

Newsletter de François Cavallier, Vice Président du Conseil Général - Maire de Callian - NOVEMBRE 2013 - N°20



banniere2

Newsletter de François Cavallier, Vice Président du Conseil Général - Maire de Callian - NOV. 2013 - N°20

Edito : le service public départemental de la Siagnole

Dans mon nouveau bulletin cantonal dont la sortie est imminente, je consacre un dossier central à la Siagnole. Confié en 1994 à une SEM que je préside depuis 2001, le service public départemental de la Siagnole verra son contrat de concession arriver à terme en 2018. Tout en défendant le bilan d'une SEM dont j'ai hérité sans servir un centime à l'actionnaire privé et sans augmenter le prix de l'eau, je propose une solution nouvelle pour l'avenir : le statut de société publique locale.


Pour n'aborder ici que les questions qui sont censées fâcher, je retiendrai celles que j'ai le plus souvent entendues, et qui sont bien légitimes :
- vous vous disiez hostile au statut de SEM en 2001, pourquoi ne pas l'avoir remis en cause ?
Parce qu'un contrat était signé jusqu'à 2018, et que vouloir en sortir précocement n'aurait fait que corser l'affaire. Parce que, aussi, des fonctionnaires du département ont fait le choix de passer dans la sphère privée et qu'il fallait conserver à leurs carrières les conditons contractuelles dans lesquelles ils ont migré. Parce que, enfin, ce passage en SEM, qui nous a apporté de la réactivité et la souplesse, ainsi que des cadres venus de Veolia (je pense aux deux techniciens si précieux que sont mon directeur et son adjoint) a objectivement fait du bien à notre service public. La préparation de l'échéance de 2018 me donnera l'occasion d'aller jusqu'au bout de mes idées de retour dans le giron public, sans révolution contre-productive
- pourquoi y a-t-il plusieurs prix de vente de l'eau par E2S et non pas un seul ?
Parce que les points qui sont desservis par des forages récents comportent l'amortissement de ces installations et les coûts supplémentaires qui leur sont liés, notamment en matière d'électricité (les pompes ne fonctionnent pas toutes seules). C'est le cas entre autres pour les Esterets du Lac à Montauroux, ou demain pour les quartiers desservis par le réservoir de Maracabre à Fayence
- si les intérêts privés présents dans E2S n'en retirent aucun dividende, pourquoi y sont-ils présents ? Voulez-vous faire croire que l'actionnaire privé est bénévole et désintéressé ?
Sans que je sache si cet actionnaire avait des espérances de gain à E2S, je crois plutôt à une convergence d'intérêt : Veolia est le fermier du SEVE, et a plus intérêt à nous aider à proposer au SEVE une alimentation variée et une concurrence qu'à tirer trois sous de sa présence à notre conseil d'administration. Donc, l'actionnaire n'est pas désintéressé, mais il n'a néanmoins pas tiré un euro de dividende de la Siagnole, et ses représentants ont toujours eu l'intelligence de le comprendre et de voir plus loin.

Actu : loi ALUR, une remise en cause de l'existence même des communes

Le mois dernier je décrivais les contradictions de la loi Duflot en matière de logements : des incantations pour en construire plus, mais toujours moins de moyens. Mais pour nos communes, cette loi recèle des conséquences très lourdes.
Il s'agit en effet de substituer aux documents d'urbanisme des communes (les PLU, pour celles qui en sont dotées), des documents qui seraient d'emblée intercommunaux. Ces PLUi ne seraient plus coordonnés par des schémas de cohérence territoriale locaux (comme celui qui est en route à la communauté de communes) mais par des documents régionaux. Autant dire que l'échelon communal se verrait privé de toute compétence en matière d'urbanisme. Or, avec l'autonomie financière et fiscale (ce que l'on appelle aussi l'indépendance des collectivités), la maîtrise de l'urbanisme, c'est-à-dire le pouvoir de décider de son style de développement, est l'une des deux condtions d'existence réelle de cet échelon communal.
On reconnaît là un fantasme gauchisant au long cours : éliminer communes, départements, nations (échelons réputés réactionnaires et droitisants) pour lui subsitituer ce trident technocratique qui a toujours eu sa préférence : intercommunalités, régions, Europe. Mais si le but non dit de cette loi est de supprimmer les communes (et pourquoi pas d'ailleurs avoir un débat clair et explicite sur le sujet ?), autant au moins le dire clairement, et voir auprès des français s'ils y tiennent tant que cela : le résultat risquerait bien de surprendre ses auteurs.

Actu : pour voter, il faut s'inscrire

C'est de saison : on entend beaucoup parler, ici et là, des élections municipales. Celles-ci auront lieu, c'est désormais officiel, les 23 et 30 mars prochains. Même si elles intéressent beaucoup moins de monde (sans doute à tort), il faut aussi citer les élections européennes qui auront lieu le dimanche 25 mai 2014. Or, et aussi bête que cela soit à dire, pour pouvoir voter il faut être inscrit sur les listes électorales. A chaque élection, je suis témoin en tant que président de bureau de vote de scènes qui montrent que cela ne va pas de soi. Si vous venez d'arriver, si vous venez de partir en pensant être forcément toujours inscrit, si pour une raison quelconque vous ne vous êtes jamais inscrit pour voter, n'oubliez pas que vous avez jusqu'au 31 décembre de cette année pour vous inscrire en vue des scrutins de l'année prochaine. A défaut, ce sont les voix des autres qui décident à votre place.

Echos : Tassy, la communauté a franchi le pas

Désormais c'est fait : notre communauté de communes a acquis le grand mas du domaine de Tassy à Tourrettes, et une vaste parcelle attenante. C'était une opportunité qu'il ne fallait pas rater : une demeure aussi vaste, aussi centrale, offre pour l'avenir des possibilités que la rareté du foncier public tenait jusque-là sous l'éteignoir. Beaucoup d'associations sont porteuses de projets liés à cette acquisition : les élus devront travailler à leur dire, sans doucher leur enthousiasme, qu'il faudra tenir compte des avis des élus qui seront issus des élections du printemps prochain, et qu'en tout état de cause les travaux nécessaires pour rendre ce lieu accessible au public selon les normes en vigueur ne seront ni courts, ni faciles.

Humeur : vote FN, avis de coup de vent

Tout a été dit sur les raisons de la montée du vote FN, qui vient encore de donner au Var, via Brignoles, une publicité dont on se serait bien passé. La montée de l'exaspération, la défiance vis-à-vis de tout ce qui est institutionnel, la restriction des libertés publiques et notamment de la liberté d'expression, plus une crise sans précédent : le cocktail est complet. Ce n'est d'ailleurs sans doute pas fini, les candidats FN d'aujourd'hui ne sont plus ceux d'hier, ils sont jeunes, parfois même courtois, l'air inoffensif : pour un peu, certains se feraient même passer pour des "divers droite" soutenus -de loin- par un rassemblement dédiabolisé et fréquentable.
Je suis d'ailleurs toujours saisi, quand j'entends certains de mes concitoyens que je connais bien m'expliquer invariablement, à propos de leur vote FN, que ce n'est pas pour que le Front arrive au pouvoir, mais juste pour exprimer un ras-le-bol général. Soit, mais peut-être ceux qui voudraient voter FN pourraient-ils malgré tout regarder ce qui s'est passé dans toutes les villes que l'extrême-droite a conquises dernièrement dans notre pays : Marignane, Orange, Toulon, Vitrolles. Comme quoi, une fois passé le coup de colère, on est bien avancé...

Les subventions du moment

08/10/13
Callian Répartition du produit des amendes de police
9 000,00€

Fayence Répartition du produit des amendes de police
3 000,00€

Mons Répartition du produit des amendes de police
1 000,00€

Montauroux Répartition du produit des amendes de police
15 000,00€

Seillans Répartition du produit des amendes de police
16 000,00€

Tourrettes Répartition du produit des amendes de police
24 000,00€

Callian Rénovation du château Goerg
150 000,00€

Mons Programme d'investissement 2013
100 270,00€

Seillans Acquisition d'une propriété
120 000,00€

Mme Vallauri (Tourrettes) Amélioration de l'habitat (programme Pact)
1 745,00€
21/10/13
EPF Athlétisme Aide à deux manifestations
1 200,00€

Synd Mixte vol à voile Réhabilitation des sanitaires des hébergements
8 100,00€

CdCommunes Maison du Lac
250 000,00€

CdCommunes Patrouilles équestres
16 000,00€

Collège Vinci (Montauroux) Dotation globale fonctionnement
91 618,00€

Collège Mauron (Fayence) Dotation globale fonctionnement
91 832,50€

Agenda : quelques dates des jours à venir

7/11 : bureau des maires de l'intercommunalité (Fayence)
10/11 : clôture du ciné-festival du pays de Fayence (Montauroux)
12/11 : ouverture du festival Bagiliba (fédération départementale des foyers ruraux)
13/11 : commission locale de l'eau pour le Sage de la Siagne (Tanneron)
19-21/11 : congrès des maires (Paris)
Et aussi, sur le site :
Conférence territoriale, les axes de l'avenir
Le canton est dans Var'Mag
La parole est à l'ADEFA
Un sentier à flasher

© 2013 - Copyright www.francoiscavallier.com • Tous droits réservés. Vous pouvez à tout moment accéder, faire rectifier ou supprimer les informations personnelles vous concernant ou vous opposer à leur traitement par mail : newsletter@francoiscavallier.com

23 commentaires:

  1. Ce qu'il a de bien en période pré-électorale, la mise en avant de point sensible pointé du doigt depuis des lustres, comme par exemple cette SEM de la E.2.S.
    Notre gentil serviteur se flatte d'avoir ses deux supers cadres de chez VEOLIA qui lui facilitent la tâche au sein de cette société d'économie mixte DONT ACTE; mais voilà que l'on nous propose LE STATUT DE SOCIETE PUBLIQUE LOCALE.... a ce sujet le président de THINK TANK HERITAGE ET PROGRES,
    Mr. Christian Julienne écrit : TOUTES LES VILLES, DEPARTEMENTS, ET AUTRES..vont être tentés de créér des sociétés publiques locales pour y mettre les vice-présidents, adjoints, chefs de service et autres amis politiques
    heureux de devenir des entrepreneurs avec l'argent des contribuables et sans se soumettre à la concurrence.
    ALORS SIMPLE QUESTION : Pourquoi ne pas revenir en REGIE MUNICIPALE PUBLIQUE; ????
    (notons que beaucoup de villes en France sont revenues en régie).
    Un référendum svp.

    RépondreSupprimer
  2. Ce qu'il y a de bien c'est qu'en 2018 notre serviteur aura passer le flambeau et permis à un autre candidat, plus jeune, peut-être d' occuper les fonctions de maire .



    RépondreSupprimer
  3. L'eau potable beaucoup moins chère à Anglet par renégociation du contrat d'affermage avec le délégataire Cliquer.

    RépondreSupprimer
  4. De notoriété publique le prix de l'eau en régie représenterait une économie de trente pour cent.
    pourquoi donc tarder dans ces économies ? Sommes NOUS tous trop riches ?
    le bonnet d'âne, avant celui tardif de rouge...
    interrogatif !

    RépondreSupprimer
  5. simple coïncidence : un serviteur au service d'une multinationale, rien de mal en soi, mais
    nous en faire un modèle de vertu on peut hausser les épaules .. dans le bas de l'échelle
    on peut feindre de l'ignorer, mais quant une société ECOMOUV s'associe avec une société
    dénommée STREDIA filiale encore de VEOLIA, et obtient la signature du contrat fabuleux
    d'une ministre nommée N. K. M elle même ancienne n° disons 9 de la pyramide VEOLIA,
    on peut légitimement se poser des questions, là sans hausser les épaules mais les sourcils.
    L'ultimatum des bretons devrait réveiller nos compatriotes, à moins que...
    RAY WEIL

    RépondreSupprimer
  6. S.P.L ?? pourquoi faire compliqué, la régie n'est elle pas plus simple ??
    Espérons que les prochains candidats aux municipales poseront les vraies questions !
    S. PEYRON

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Monsieur Cavallier,
    Je partage l'avis de certains concernant un retour à une gestion en régie cantonale de l'eau, pour avoir vécu avant vous cet épisode où le canton a passé malheureusement la gestion au privé avec les incidences tarifaires que chacun connait et subit.
    Toutefois mes questions portent sur les aspects de l'asphyxie routière du canton par la D562 pour laquelle en tant que conseiller Général vous avez la charge de sa gestion !
    Je suis votre programme qui est très lent, mais j’ai la forte impression que vous ne gérez pas dans l’ordre des priorités ces problèmes et que votre programme va nous faire subir durant des années encore tous ces problèmes quotidiens qui sont devenus insupportables pour toute la population du canton.
    Ces problèmes commencent à avoir des aspects négatifs à savoir que certaines personnes commencent à quitter notre canton et peut être demain des entreprises ?
    Le carrefour de Fonduranne certes est important , mais ce n’est pas lui qui fluidifiera les flux ! Ni celui de Tourrettes !
    Une étude des problèmes si vous ne l’avez pas faites est nécessaire pour déterminer les points bloquants qui sont en premiers le carrefour de Leclerc et d’Agora sur votre commune, simple constat quotidien !
    Ensuite je ne comprends pas que le conseil Général n’ait pas réalisé les contres allées projet de plus de 10 ans.
    Qu’en tant que Maire de Callian et Conseiller Général, vous n’ayez pas anticipé avec JP Bottéro l’élargissement de l’ancienne voie ferrée à partir de Montauroux ( quartier de la gare ) jusqu’au rond-point d’Agora au moins, car les coûts de réalisation étaient faisables sur 2 mandats et solutionnait une belle partie du problème de circulation.
    La finalité serait d’amener cette route de dégorgement jusqu’au carrefour d’Inter-Marché.
    Et enfin d’une façon toute aussi importante, je vous tiens en partie responsable ( Conseiller Général ) du fait que le projet de la route de contournement du Lac n’ait pas du tout avancé et ce depuis plus de 10 ans alors que la population explose et la circulation sature dans le canton et que votre devoir est d’anticiper les problèmes des citoyens et non pas courir avec un extincteur ! Ou laisser s’asphyxier le canton !
    Se faire élire c’est bien mais gérer les priorités c’est mieux !
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  8. Monsieur Cavallier,
    je rajouterai que la colère monte dans la population du canton sur le problème de la circulation dans la plaine et que ce point noir sera aussi un point noir pour vous au cas ou vous envisageriez un autre mandat !
    Je suis loin d'être le seul à le penser !
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  9. Monsieur Cavallier,
    Permettez-moi de vous dire que comme une majorité des politiques vous ne faites pas preuve de démocratie avec votre commentaire sur la population qui vote Front National et tout comme eux en suivant la ligne du haut vous fermez les yeux sur la réalité du peuple français !
    Une femme française de 91 ans qui se fait retirer ses aides à la dépendance par un conseil général PS la jugeant valide alors que l'état offre des aides aux personnes immigrés dans notre pays ( CMU, droit au logemant.....) et je ne parle pas de l’affaire Leonarda !
    Que nos agriculteurs sont moins biens traité à la retraite (moins de 600€ pour beaucoup d’entre eux ) que ceux qui n'ont jamais travaillé perçoivent 787€ de retraite !......
    Bref le peuple en a marre et la classe moyenne particulièrement qui ne fait que payer !
    Et les jeunes, non pas vous ! Ceux qui sont dans les écoles, les lycées, qui sortent en boite de nuit et qui subissent...
    Je trouve vos propos méprisant envers des citoyens français qui représentent au moins 20% de la population et pas démocrate mais très sectaire ! Ils n’ont rien à faire sur votre newsletter car on y attend des réponses à nos préoccupations et problèmes quotidiens du canton et c’est là où l’on vous jugera et non des commentaires qui n’ont rien à voir pour ce que l’on vous a élu !
    Par ailleurs je ne comprends pas pourquoi vous ne faites pas les mêmes critiques pour l’extrême gauche ?
    Il est vrai que le Front National devient un parti à part entière et qui risque effectivement de prendre des postes aux élus actuels !
    Monsieur Cavallier le meilleurs combat c’est d’être meilleurs qu’eux tout simplement et ils disparaissent naturellement de fait !
    Si je dois vous rassurer je suis de droite, mais pas FN comme je l’ai déjà écrit, mais démocrate !
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  10. Je remercie Michel Graille de contribuer aux idées que ce blog voudrait diffuser sur l'état des choses de notre territoire, le pays de Fayence. On dit souvent "la critique est facile, mais l'art (l'action) est difficile". Je pense que la critique - au sens des bonnes idées nécessaires pour bien agir - est aussi difficile que l'action; cela demande beaucoup de travail et de recherche pour comprendre l'état des choses et ses causes afin de suggérer ce qu'il convient de faire pour s'adapter à l'avenir qui est le changement. Lire la suite...

    RépondreSupprimer
  11. Raison de plus pour ne pas voter Cavallier .

    RépondreSupprimer
  12. Pour gagner une élection, il faut faire des promesses intenables ou démagogique.
    Ceux qui disent la vérité ne sont jamais élus.
    Et ceux qui sont élus ne mettent jamais en application leur promesses.

    RépondreSupprimer
  13. Monsieur RATCLIFFE,
    Je constate que monsieur CAVALLIER ne lit pas votre blog, ou qu'il ignore ses citoyens du fait qu'aucune réponse de sa part ne soit faite à nos questions, problèmes du canton, dont il a voulu en prendre la charge pour ne pas dire la responsabilité en se faisant élire et ce depuis 2001!
    Serait-ce le mépris de ses citoyens ? Ce que je n'ose espérer de sa part !
    N’aimerait il pas la critique même si celle-ci se veut constructive ? Tout cela me laisse à penser qu’il ne vit pas les mêmes problèmes au quotidien que la majorité des habitants de son canton !
    Il est vrai qu’il est avant tout un professeur de philosophie ! Donc loin de la réalité mais dans ses pensées !
    12 ans déjà qu’il a en charge la gestion de notre canton donc de prévoir les besoins et les anticiper, alors qu’il a laissé notre canton s’asphyxier en matière de circulation sur la D562.
    Alors c’est bien de se flatter d’avoir été élu 5 fois sous son nom, mais ce n’est pas cela que l’on attend, ce sont des solutions à nos problèmes ! Il est vice-Président du conseil général du var, oui mais qu’a-t-il apporté de plus avec ce titre pour notre canton en matière de concret répondant à nos besoins quotidiens primordiaux ?
    Il nous dit que des études sont en cours ! Il faut arrêter de penser monsieur CAVALLIER, mais être un homme d’action du concret, nous ne sommes plus en facultés mais dans la vie courante !
    Certes la situation est grave sur la D562, mais les élections de 2015 permettrons de mettre fin à cet immobilisme et peut être à votre mandat si rien ne bouge d’efficace et non des bricolages tels que j’ai pu lire sur VarMag qui n’auront d’effets que sur la sécurité et non sur l’amélioration du flux routier.
    Michel GRAILLE



    RépondreSupprimer
  14. Le sort de la CHENEVIERE depuis longtemps scellé et dévoilé comme une évidence, nous fait bien comprendre le vrai statut du serviteur de la société espagnole véritable patron. N'ayons aucun regret puisque désormais l'on va soigner en psychiatrie, la clientèle y est assurée.
    JEAN RIGOL ANKHOR


    RépondreSupprimer
  15. Pendant que les commentaires ne cessent d'augmenter pour Montauroux , Le serviteur est content personne ne se préoccupe de Callian et de ces municipales sans listes !

    RépondreSupprimer
  16. Tout ce qui les intéresse, c'est le pouvoir , et leur carrière ! ce sont d'excellents comédiens et de parfaits
    communicants ! la différence entre PS ET UMP , c'est d'abord une question d'opportunité !

    RépondreSupprimer
  17. Je constate une chose c'est que Monsieur Cavallier comme beaucoup d’élus ne répond pas aux questions des citoyens et cela est fort regrettable de la part d’un élu, ce qui laisse supposer qu’il nous renie et qu’il se comporte en seigneur ! Mais ce temps est révolu et en 2015 nous nous souviendrons de son comportement !
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  18. Monsieur Cavallier,
    Puis je me permettre de vous dire que la revue Var Mag ‘ reflète une certaine politique où l’on trouve beaucoup plus d’info publicitaires des activités qui se déroulent sur le var, où sur les paysages que sur sa gestion ! Pour avoir été avec JP Bottéro les précurseurs de la revue municipale de Montauroux, que les autre villages ont suivi, je peux vous certifier et vous pouvez le vérifier que plus de la moitié de la revue était consacrée à informer la population de la gestion municipale, ce qui n’est pas du tout le cas de cette feuille de choux qui me sert en fait pour allumer ma cheminée afin de ne pas gaspiller le papier !
    Il est fort regrettable que la population ne puisse pas se rendre compte où va réellement la majorité de nos impôts locaux ? Dans le social mais cela n’est pas électoraliste ! De ce fait il vaut mieux cacher la vérité aux citoyens !
    Les problèmes quotidiens de circulations du canton qui touchent des milliers d’habitants passent après tout ! Et sur ce sujet vous ne vous investissez pas vraiment à fond car la preuve c’est qu’après 10ans de conseil général le canton s’étouffe !
    Alors merci de vous exprimer car c’est votre rôle que de répondre à la demande des citoyens ! Car ce sont les citoyens qui vous ont élus ! Alors respect pour eux, sans quoi les prochaines élections vous ouvriront les portes d’un autre horizon que celles du canton !
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  19. Monsieur Cavallier Conseiller Général,
    Je voudrais simplement vous dire que dans ma vie je me suis adressé à plusieurs reprises à François Leotard lorsqu’il était député puis ministre de la Défense et qu’il a toujours répondu à mes courriers ainsi qu’Hubert Falco et je dis respect pour ces homme élus ! Je regrette mais vous n’en faites pas parti et ce qui est très triste, c’est que vous n’êtes pas le seul élu dans le canton à avoir ce comportement ! C’est tout de même déplorable !
    Vous ne faites attention aux citoyens que lors des élections ! Sans plus de commentaires !
    Cordialement
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  20. voyons Michel, on ne critique pas ainsi, le Seigneur, notre serviteur et surtout, n'allez pas plus loin sinon il se considérera diffamé.

    RépondreSupprimer
  21. Notre bon serviteur n'en a que faire de nos commentaires . C'est bien là le problème ! Comme plusieurs l'ont constaté depuis des lustres mais qui n'ont jamais pu avoir la parole! .Entre autres certains conseillers municipaux qui ont pris la poudre d'escampette .( Seule solution ) !

    RépondreSupprimer
  22. nos seigneurs ne supportent que les complimentaires.

    RépondreSupprimer
  23. Disons que nos seigneurs ne supportent que les complimentaires en levant les yeux au ciel par- dessus le marché .. si si c'est vrai !

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.