dimanche, décembre 01, 2013

Alain Madelin "Laissez-nous faire!" | CLAUDE GOASGUEN

Je recommande vivement cet article qui prône une autre politique
L’ancien ministre des Finances devenu l’un des acteurs du monde économique n’a rien perdu de ses convictions libérales. Pour lui, chaque jour qui passe témoigne d’un désir profond d’autonomie et de liberté chez nos concitoyens.  Les « bonnets rouges », à l’entendre, en sont la meilleure preuve. Implacable avec la gauche, cruel avec  la droite, il ne rejoint pas cependant le chœur des déclinistes. Entre l’austérité imposée ou la révolte populiste, il pense qu’il existe une troisième voie, dynamique et volontaire, qui mêle le capital, le talent  et la confiance.  Lire...

2 commentaires:

  1. Parfait, je partage complètement sa vision ....

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Pierre,

    Merci pour avoir partagé cet article.
    Pensez vous que notre Président saura entendre les voix de la raison ?
    Il est à contre courant de ce qu'il faudrait faire pour desserrer l'étau fiscal qui asphyxie et tue jour après jour les entreprises. Plus la pression fiscale augmentera, plus la fraude se développera.
    Le peuple parle, manifeste et de nouveaux courants apparaissent...
    Je vois un signe positif, dans la pause fiscale... Et le report de l'ecotaxe.
    Mais il est urgent de réduire les dépenses du secteur public, nous avons beaucoup trop de fonctionnaires, qui pour certains sont des emplois de complaisance.
    J'ai lu un article sur le développement économique du Texas, où la fiscalité est faible et le service réduit. Il semble qu'il est ait une ruée des Américains vers cet état de providence.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.