samedi, décembre 28, 2013

Inversion de la courbe du chômage | le piège se referme

Le chômage c'est le résultat d'un manque d'activité c.a.d de production et de consommation. Chômage, emploi! mais pourquoi travailler? Le travail c'est produire les biens dont nous avons besoin et les services qui les distribuent pour pouvoir satisfaire ces besoins: se nourrir, se vêtir, se loger, se chauffer, se déplacer, s'instruire et se former... Il ne peut pas y avoir plus de travailleurs que de travail c.a.d de production; la différence c'est le chômage. Dans la société de production et de consommation de masse qui s'est construite récemment, à partir de l'Europe occidentale - résultat d'une évolution historique continue depuis le Moyen-Âge - et qui s'étend aujourd'hui à la planète entière, il est impossible d'être à l'écart d'un "travail", dans une des multiples institutions qui forment la société. ... Suite...

- En savoir plus "Chômage: inverser la courbe."

3 commentaires:

  1. APRES SON REGIME ALIMENTAIRE, OBNUBILE PAR SON ARRONDI VENTRAL, PONCTUE PAR SA PETITE BAGUETTE , NOTRE GRAND SERVITEUR S'IMPOSE UNE NOUVELLE COURBE, REGIME DES ILLUSIONNISTES.
    LY RHONIE

    RépondreSupprimer
  2. UNE HISTOIRE D'EAU POURRAIT ARRANGER CET ILLUMINE. EN EFFET UN INGENIEUR FRANCAIS EST CAPABLE DE TROUVER DE L'EAU PARTOUT DANS LE MONDE;;; LA RESSOURCE AQUIFERE DU KENYA EN EST UNE ILLUSTRATION; MAINTENANT RESTE A SE BATTRE POUR EVITER LES MULTINATIONALES DE L'EAU S'APPROPRIER CES TRESORS COMME LA TENTATION EN AMERIQUE DU SUD.
    BRAVO A L' INGENIEUR DES MINES;MR GACHET !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    jean SOURIS

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.