samedi, février 01, 2014

Déchets de démolition et du BTP sur le chemin de Fondurane.

Les photos prises par leur auteur (voir infra) sont trompeuses car elles mettent le gros plan sur les éléments de la décharge. Il s'agit d'une décharge de déchets de démolition situé sur le chemin de Fondurane, au dessus du Riou-Blanc. J'ai déjà couvert cette décharge. L'accès est barré par une chaîne et un cadenas. Donc les gens (artisans...) qui viennent déposer ces déchets ont la clé; la mairie de Montauroux, la police municipale sont forcément au courant. Vu les quantités déposées restant sur place et la tenue du site (on voit les traces des véhicules), les services techniques doivent enlèver régulièrement des déchets et les porter ailleurs (Lafarge, Guglielmelli, Pugnères, Bertrand?). Cette décharge démontre une fois de plus que le problème des déchets du BTP n'est pas résolu en pays de Fayence. Suite...

En savoir plus. - Photos gros plan prises par un habitant.

9 commentaires:

  1. ce que je pense: si ce site est un site de transition de déchets "inertes" de démolition, qu'il n'y a pas de stocks importants, pourquoi pas! mais alors il faut un aménagment du site, ne pas avoir de débordements vers la rivière; et du contrôle; que des déchets inertes c'est à dire non transformables physiquement et chimiquement. Les déchets non inertes doivent être refusés. Et sans doute paiement d'une taxe à la commune car celle-ci doit les enlever, les transporter vers des sités spécialisés et payer. C'est un coût qui ne doit pas être supporté par l'ensemble des contribuables. Que les artisans en fassent payer le prix à leurs clients ce qui est normal.

    RépondreSupprimer
  2. Il importe de savoir quels sont les artisans qui viennent déposer ces déchets. S'ils viennent les déposer pour des raisons de proximité (ce qui est acceptable) ou s'ils viennent de loin pour des raisons de gratuité (ce qui l'est moins). L'existence de points de regroupement contrôlés et payants puis de transport vers des sités spécialisés est une solution préconisée par le syndicat des recycleurs du BTP [lien].

    RépondreSupprimer
  3. Je pense la même chose que vous. Ce type de site a une utilité évidente, mais avec d'autres exigences.

    RépondreSupprimer
  4. Vous dites "que les artisants fassent payer les frais de décharge a leurs clients..." Mais que croyez vous qu'ils font ? Par curiosité, demandez un devis pour un travail de maçonnerie quelconque impliquant une démolition partielle avec évacuation et voyez si "l'artisant" ne vous décompte pas une somme pour l'évacuation et la mis en décharge (parfois sans rapport avec les frais réels). Après cela, il balance les déchets où il peut mais se garde bien de vous rembourser le non-service. Il y a quelques années j'ai vu un lot de toles amiantées démontées d'une réfection de toit évacuée par l'entreprise auprès d'un lot de poubelles, puis un autre. Inutile de vous dire que ces gougnafiers n'ont jamais payé quoi que ce soit et se foutent comme d'une guigne de la santé humaine. Les travaux ont eu lieu au bout du chemin de Lavagne a Tourrettes et les "tôles" sont restées des semaines près des poubelles, au vu et au su de tous, avant d'être évacuées on ne sait par qui, ni ou. Alors, les joueurs de pipeau, rangez vos instruments.

    RépondreSupprimer
  5. Pour infos :
    Ce site est un terrain communal et est une ancienne décharge (qui n'a d'ancienne que le nom) ce type de décharge devrait être fermée depuis 1973 (et oui ça ne date pas d'hier !!). C'est d'ailleurs à cet endroit qu'a démarré le feu de 1990 qui a brulé une grande partie de Saint-cassien et qui est allé mourir à Tanneron prêt de Mandelieu. Voila pour l'historique. La situation est toujours aussi légale aujourd'hui ce site n'est ni plus ni moins qu'un exutoire local (donc illégal !! car ne répondant à aucune autorisation). Les seuls déchets autorisés dans ce type de site seraient les déchets inertes provenant des activités communales (je m'entends, produits par les services municipaux). Depuis 6 ans, ce site refait l'objet d'un abus total de la part des élus montaurousiens. Il ne s'agit pas d'un site de transfert puisque régulièrement un entrepreneur et pêcheur local vient pousser avec son tractopelle tous ces déchets qui sont en train de rejoindre peu à peu la camiole (en contrebas) et le riou de la foux à l'est. Donc sans vouloir trop m'avancer je peut dire qu'une partie de ces déchets se déversent également dans le lac de Saint-Cassien (qu'on pourrait rebaptiser le lac de Sainte-Crasse !! en opposition avec Sainte-Croix qui lui est en bonne situation écologique). Bref, encore une verrue qui ne manquera pas d'occuper nos prochain(e)s élu(e)s !! Pour conclure, se site fait limite avec le biotope de Fondurane qui est régit par un arrêté préfectoral, donc amis écolo et amis du visu (qui y prenez souvent l'apéro en tchatchant) vous savez surement quoi faire pour remédier à cette situation à moins que vous n'ayez tous vendus votre âme au principal responsable qui est en train de se préparer une belle retraite dorée après 25 ans de tords et boyaux services !!!

    RépondreSupprimer
  6. Trois observations :

    - Quel est le statut, selon quel document officiel, permettant ce qui semble correspondre à un genre « quai de transit » chez un particulier ;

    - Les déchets observés semblent n’avoir pas fait l’objet du moindre tri et comporter des pneus, du plâtre…demandant des traitements différents ;

    - Quelles sont les destinations finales données et à quel rythme sous quelle surveillance/traçabilité pour ces déchets.

    De manière flagrante aucune information visible n’est fournie et il est donc compréhensible que les populations soient inquiètes par ce manque de transparence.
    Ci-joint un opuscule comment lutter contre les décharges sauvages. [lien]

    RépondreSupprimer
  7. Merci à William pour cette info :
    Voilà un lien vers le guide complet : http://fr.calameo.com/read/000489355353d543daeea
    Il est édité par la FRAPNA : Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature http://www.frapna.org/

    RépondreSupprimer
  8. En complément d’information sur cette affaire, je vous communique à toutes fins, les éléments qui suivent venant d’être portés à ma connaissance et montrant que ce sujet est sérieux et complexe.

    "Mr Dumont, vous n'arriverez pas à trouver de statut (à part peut-être en mairie ou à la préfecture) car ce site n'est tout simplement qu'une ancienne décharge communale. Rien ne va ailleurs ensuite. Tous ces matériaux sont stockés sur place ; depuis plusieurs années le tas grossit et commence à déborder dans les « rioux » alentours (ce site est également à moins de deux kilomètres du lac et sur la limite du biotope). Malheureusement pas grand monde ne peut y faire quelque chose surtout quand certaines entreprises ont la clé du cadenas. Les services de la DDTM sont au courant de cette situation mais vu qu'il y a au moins 5 sites comme celui-ci sur le pays de Fayence et que la DDTM doit suivre tous les sites du Var, on ne peut qu'être patient pour ce problème varois. Les élections municipales sont proches, on peut imaginer que selon les gagnants ce site retrouvera sa vocation unique qui est de récupérer les seuls véritables déchets inertes produits par les services communaux."

    J’ajouterais : ou sera sérieusement et réglementairement fermé et nettoyé. Ce n’est d’ailleurs qu’une des conséquences d’une insuffisance du nombre de déchèteries bien équipées et gérées, s’inspirant par exemple de celle de la petite commune de Bagnols en Forêt, à implanter de manière rationnelle, notamment commodes d’accès, en Pays de Fayence

    RépondreSupprimer
  9. Simco Démolition est un service de démolition très fiable au Québec. Si vous ne connaissez pas cette entreprise je vous conseille de visiter son site. Je vous laisse le lien.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.