vendredi, février 21, 2014

Réunion publique de la liste "Callian nous rassemble" avec François Cavallier.

Callianais, j'ai assisté ce soir à la réunion publique de la liste "Callian nous rassemble" avec François Cavallier. Les membres de la liste ont été présentés un à un. Les modalités du scrutin ont été explicitées (*). Puis François Cavallier a présenté leur projet, reprenant les points les plus importants du dépliant distribué dans les boites aux lettres et remis aux participants. Tout ceci est accessible sur le site web de la liste.
(*) listes bloquées, avec d'une part les conseillers municipaux, et d'autre part les conseillers communautaires, nommés à la la communauté de communes.

Il y eut ensuite de nombreuses questions, dont la plupart portaient sur des questions de qualité de vie, de voisinage et de sécurité. Je veux réagir sur deux points qui m'ont le plus frappé. L'un concerne l'entretien des chemins communaux, l'autre concerne les réseaux. Ils reflètent la problématique de communes rurales ou péri-urbaines à habitat dispersé. Les gens viennent ici pour être au vert, le plus loin possible de la ville, chacun dans son "paradis" individuel en habitat dispersé. Puis les gens en viennent à demander des services collectifs, des réseau d'eau, d'assainissement,  d'électricité et de TIC comme s'ils étaient en ville en habitat dense et groupé. Telle personne en habitat complètement isolé, voudrait avoir la distribution électrique payée par la collectivité; tels autres en petit nombre veulent avoir l'assainissement collectif, payé aussi par la collectivité. Tout ceci dépasse largement les capacités de financement d'une collectivité locale comme la notre.

Un autre élément du discours de F.Cavallier fut l'évocation des changements en cours dans l'obtention de subventions pour le financements des projets des communes. Avant disait-il, "il suffisait de donner 3 coups de téléphone pour obtenir 80% du financement d'un projet". Autrement dit on répercutait sur d'autres échelons du mille feuilles administratif les financements. C'est ce qui a conduit à la multiplication des gabegies que dénonce sans cesse la cour des comptes et à la crise de la dette souveraine... Aujourd'hui il va falloir fixer des priorités, comme le font les ménages et les entreprises; c'est à dire tenir compte de la rareté économique des ressources à un moment donné et de la nécessité d'en développer davantage par de l'épargne et des investissements pour la consommation future. 

1 commentaire:

  1. Un autre élément du discours de F.Cavallier fut l'évocation des changements en cours dans l'obtention de subventions pour le financements des projets des communes. Avant disait-il, "il suffisait de donner 3 coups de téléphone pour obtenir 80% du financement d'un projet". Autrement dit on répercutait sur d'autres échelons du mille feuilles administratif les financements. C'est ce qui a conduit à la multiplication des gabegies que dénonce sans cesse la cour des comptes et à la crise de la dette souveraine... Aujourd'hui il va falloir fixer des priorités, comme le font les ménages et les entreprises; c'est à dire tenir compte de la rareté économique des ressources à un moment donné et de la nécessité d'en développer davantage par des investissements pour la consommation future.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.