mardi, août 05, 2014

Immigration : la police s'alarme de l'arrivée massive de clandestins

La pression de l'immigration clandestine devient intenable à la frontière entre la France et l'Italie. C'est ce que révèle un document confidentiel dont Le Figaro a eu connaissance. Il émane de la direction zonale sud de la Police aux frontières (PAF). Il s'agit du «compte rendu» d'une «réunion exceptionnelle» qui s'est tenue, le 9 juillet dernier, à la préfecture des Alpes-Maritimes, «provoquée», est-il précisé, par le «phénomène migratoire érythréen». Le préfet des Alpes-Maritimes en personne, Adolphe Colrat, a présidé cette réunion. Elle rassemblait une trentaine d'agents de haut rang, dont des chefs de service de Menton, Nice, Marseille, Toulon, Avignon, et jusqu'aux Alpes-de-Haute-Provence. Des responsables locaux de la gendarmerie, des douanes et de la SNCF étaient également conviés. Lire la suite...

12 commentaires:

  1. c'est alarmant en effet et je n'ai pas l'impression que ca va aller en empirant.... il faudrait faire quelque chose mais on se ramasser les associations débiles de défense en tout genre

    RépondreSupprimer
  2. Les gens en rigolent encore, triste en mourir, qu'un pays se fasse ENVAHIR
    sans mesure énergique, faute de dirigeant d'envergure voyant se profiler
    vite fait bien fait, un changement RADICAL de société. Les lâches qui nous mènent par le bout de notre nez, car eux savent, YA BON BANANIA. En douceur, on se le fait... admettre.. au départ contre la volonté du peuple... mais qu'à cela ne tienne, des lois bien arrangées, voilà notre bon peuple menotté , IMPUISSANT? nous ne ferons plus d'obstacle au mariage
    pour tous le métissage à la brésilienne est bel et bien en cours; Pour la dernière guerre en A.F.N , les mêmes sur retrouve sur le sol de notre très chère patrie. Faut-il chercher à comprendre ?
    YAKA FOCON

    RépondreSupprimer
  3. "Faut-il chercher à comprendre ?" ...votre prose indigeste ? quant à "FOCON" rien n'est moins sûr.

    RépondreSupprimer
  4. La démocratie voudrait qu'un peuple qui en a, se rebelle pour protéger sa famille, la société, même tenu par les dettes effroyables de nos dirigeants toujours en poste, auxquels il est temps de réclamer des comptes.

    RépondreSupprimer
  5. La prose devenue indigeste lorsqu'a pas feutré se découvre des docteurs
    d'économies par la dette. Dur à avaler, n'es ce pas ?
    CHAOS CONTROLE

    RépondreSupprimer
  6. @ Anonyme du 08 août, 2014 15:35 08 août, 2014 15:35
    Merci de bien vouloir faire l'effort d'écrire dans un français intelligible.

    RépondreSupprimer
  7. Effectivement, un effort sera fait, promis, juré, écrire dans un français
    compréhensible cad pour éviter les efforts dans la compréhension.
    MAC HANICHE.

    RépondreSupprimer
  8. "éviter les efforts dans la compréhension" déjà dans le déchiffrement ce serait pas mal.

    RépondreSupprimer
  9. Les efforts, dans la boite à outils. Compréhension : les problèmes à tiques.
    L'économie actuelle détaillée par la ministre des sports : le saut en hauteur sur une seule jambe.
    Y. RONIC

    RépondreSupprimer
  10. Un des moyens élémentaires pour réduire - à défaut de stopper ce déferlement de sauterelles - derait de ne leur rien accorder du tout. Si des assos prétendues bien-pensantes veulent passer à la caisse, qu'elles ouvrent un compte bancaire spécifique alimenté par les faux-culs de leurs adhérents pour passer a la caisse, au lieu de la communauté. Vous verrez que cela ne durera pas longtemps, surtout qu'ils'agit généralement de gauchistes à la mie de pain,généreux avec le fric commun mais rats comme s'est pas permis avec le leur. Les rats ne viennent que là où il y a a manger mais fuient le désert. Organisons le déserts des rats!

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.