lundi, octobre 13, 2014

Ce sont toujours les mêmes qui paient... Les 20 % de foyers les plus aisés ont absorbé 75 % des hausses d'impôts - Le Contrarien Matin

« Un document de la commission des finances de l’Assemblée, récapitulant l’impact des différentes mesures fiscales appliquées en 2013 et en 2014 sur l’impôt sur le revenu, révèle que 20 % des foyers ont payé 75 % des hausses d’impôts. Hors réduction d’impôt exceptionnelle et décote, ce sont au total 1,35 million de foyers fiscaux qui sont devenus imposables du fait des différentes mesures fiscales entrées en vigueur en 2013 et 2014. L’impact global de ces mesures s’élève à près de 8 milliards d’euros, dont près de 6 milliards ont été supportés par les revenus des 9e et 10e déciles, c’est-à-dire les classes moyennes supérieures et les hauts revenus.  Lire la suite sur le contrarien matin...


9 commentaires:

  1. Cai bien fé ke lé salo de rich paille pour nou. Signé :"antifa+nopassaran" , le sommet de la connerie qui s'affiche sur les murs du Centre "les mercuriales" , comme un glaviau dans une cours d'école.

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai qu'en matière de "sommet de la connerie" on a affaire à un spécialiste.

    RépondreSupprimer
  3. La sécurité dite sociale bancale entrainera un changement de société dans la douleur lors du transfert des mentalités....en attendant...
    le changement climatique

    RépondreSupprimer
  4. Salut "l'antifago". En parlant de spécialiste, je suppose que vous vous mettez en avant. No passaran comme vous dites.

    RépondreSupprimer
  5. Aucune différence entre un savon de Marseille et un curé : tous deux font l'avé
    maria.
    mère denis

    RépondreSupprimer
  6. Le "glaviau" a encore frappé.

    RépondreSupprimer
  7. Nos différents dirigeants depuis quarante ans n'ont su que nous faire survivre à crédit, par lâcheté totale, car "eux" savaient le vrai montant à rembourser.
    Aujourd'hui encore, la même musique : on en est à vendre les bijoux de famille,... acquis par la sueur de nos ainés, et de plus se séparer de notre principale force de LIBERTE, qu'est notre ARMEE par des restrictions budgétaires alarmantes. Le plus fort, constatons comment notre démocratie
    fonctionne : ils sont nuls, mais ils sont élus....donc ils restent en place.. LE CALICE JUSQU'A LA LIE.
    TRISTAN MOURHIR

    RépondreSupprimer
  8. « Nos différents dirigeants depuis quarante ans »… n’ont fait que répondre aux attentes de leurs électeurs et fort démocratiquement ils nous ont fait vivre à crédit parce que c’est ce que nous souhaitons majoritairement : chacun peut constater le tollé que déclenche la moindre proposition gouvernementale de réduction des dépenses, la dernière en date, pourtant bien légitime, visait à moduler les allocations familiales selon le revenu, on a vu la suite. Effectivement notre démocratie fonctionne mais ne vous trompez pas de "nuls".

    RépondreSupprimer
  9. Les électeurs ravis de la remise au premier ministre de la GRAND CROIX DE L'ORDRE NATIONAL DU MERITE.... en précisant aux nuls qu'il ne touchera pas la rente annuelle de quarante euros.... en oubliant de dire qu'ainsi il assure à la "petite" une belle éducation.... PENDANT CE TEMPS les ouvriers se saignent pour envoyer leurs enfants en école privée...et l'on trouve drôle le succès en librairie du "suicide français".. En attendant la belle armée française se bat dans le var contre des occupants de pays venus d'ailleurs,
    comme pour récupérer un bout de territoire laissé aux envahisseurs. pas si nuls que çà;;;..

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.