samedi, février 28, 2015

Les entreprises face à la concurrence déloyale

J'ai assisté hier à une réunion débat organisée par l'Union Économique du pays de Fayence (UEPF) sur le thème "les entreprises face à la concurrence déloyale". L'UEPF avait invité Mr Philippe Poinsignon président du tribunal de commerce de Draguignan et Mr Castillon délégué de la Fédération du BTP du Var, Délégation Dracénie Haut-Var. Philippe Poinsignon est intervenu pour le coeur du débat: "Les entreprises face à la concurrence déloyale". En sa qualité de président du tribunal de commerce de Draguignan, compétent pour 98 communes du Var, Philippe Poinsignon est au premier rang de ceux qui connaissent les difficultés des entreprises qui sont confrontées à la concurrence intra-européenne. Lire la suite...

5 commentaires:

  1. Bonsoir Pierre
    Retenu par un imprévu je n'ai pu être présent à cette réunion
    Je le regrette car le sujet est important et je te remercie pour cette brillante synthèse nourrie d'une problèmatique de fond et historique, la gestion catastrophique et scandaleuse de "l'entreprise Etat" dont les déficits successifs et les dépenses incontrôlés sont impactés depuis des annnées - notamment sur les entreprises et les entrepreneurs à coup de taxes et prélèvements pour en juguler sans succès (et pour cause) les dérives continues;
    d'autre part et cela est très juste si le citoyen consommateur est de plus en plus accablé de la même manière il doit rechercher des services moins couteux et la raison se trouve dans le constat!
    Lutter prioritairement contre le dumping dans ce domaine est une erreur de plus des fonctionnaires et autres énarques..
    bon dimanche
    BM

    RépondreSupprimer
  2. C'est pourtant simple à comprendre l'économie réelle: l'échange de produits et de services entre des producteurs et des conommateurs. Si le prix d'un produit ou d'un service augmente pour des raisons d'augmentation du prix des intrants, de taxes ou de prélèvements, ou de diminution de la productivité du producteur, ... ou encore par la volonté du producteur d'augmenter son prix de vente, ce prix plus élevé fait qu'il y aura moins de gens qui seront susceptibles de l'acheter. Le chiffre d'affaires s'il se maintient, sera alors obtenu par les achats de consommateurs plus fortunés qui continueront d'acheter, ou le chiffre d'affaires baissera avec le risque de mettre l'entreprise en danger. C'est le cas justement des artisans, TPE et PME qui paient les charges sociales françaises et qui sont confrontées à la concurrence d'artisans, TPE et PME qui emploient des travaileurs détachés. Pour moi, il ne s'agit pas d'une concurrence déloyale ni d'un fléau. On peut aussi ajouter les autoentrepreneurs. Ce sont aussi des concurrents des artisans et TPE et les deniers ne se privent pas de s'en plaindre. Malheureusemnt nos politiques, élus, journalistes et médias ne réflechissent pas assez pour comprendre comment fonctionne l'économie réelle. Liberté!

    RépondreSupprimer
  3. Ayant fréquenté par obligation professionnelle les "hautes" autorités de l'état (j'ai eu trois patrons ministres et anciens ministres d'état, avec qui j'ai pu heureusement faire du très bon travail), en revanche j'ai à de maintes occasions pu "apprécier" les rouages et les sous-rouages de l'état et ses filiales locales, la complexité de l'application des lois et décrets, l'habileté des fonctionnaires à les détourner, ou feindre de ne pouvoir les appliquer en dévoyant leur essence même... quant à comprendre l'économie des échanges et des affaires n'en parlons pas!!
    la culture judéo-chrétienne fait le reste, contrairement aux cultures anglo-saxonnes (sans doute le protestantisme y est pour quelque chose) tout ce qui touche à l'argent est nauséabond par chez nous et tous les entrepreneurs ne sont pas fréquentables et sont de fait qualifiés de "voyous" par une bonne majorité des fonctionnaires qu'ils soient énarques ou catégories A ou B!!!

    enfin c'est bien connu la cause d'un mal se trouve toujours chez les autres, donc on ne touche pas au système et haro sur les travailleurs polonais tout désignés ou les auto-entrepreneurs pour expliquer la situation aux bons veaux et moutons parfois bien naifs...
    auto-entrepreneurs dont le statut a été créé pour diminuer an grande partie le nombre croissant de chômeurs, il faut le dire car sait-on combien la majorité dispose de revenus? Le revenu moyen annuel des auto-entreprises actifs était de 4300 euros en 2009 selon les chiffres de l'INSEE!!! une petite folie! et une supercherie habilement menée par nos amis gouvernants sans aucune volonté de modifier leur train de vie et donc celui de l'état pour alléger les charges supportées par l'ensemble des contribuables;

    Je me demande sur ce point comment Merkel va continuer à accepter le petit jeu qui se joue et continue à se jouer à Bruxelles concernant l'engagement de la France a contenir et baisser son déficit et qui ne sera pas tenu puisque ce pays refuse des réformes ou du moins ceux en place actuellement ont sorti un petit Macron pour masquer l'essentiel et le plus urgent!! Joli tour de passe passe de Hollande!

    Je suis comme quelques citoyens dans ce beau pays, en colère de voir comment il est gaspillé par une nomenclaturat qui se refile le pouvoir au fil des années en le conduisant à la ruine, comme chez les grecs!

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.