samedi, mars 14, 2015

Elections départementales: Le FN se sent le vent en poupe

Le FN se sent le vent en poupe faute de résultats de nos politiques menées depuis des années et l'impression de descente aux abîmes. Il fait appel aux électeurs avec une stratégie nouvelle;  pour parvenir au pouvoir, il veut ratisser le plus large possible sur tout l'échiquier politique: les plus touchés par la crise, les déçus des socialistes, les décus de l'UMP et de Sarkozy, les artisans, les TPE et les PME écrasés par les règlements et la concurrence des travailleurs détachés, les victimes du ras le bol fiscal et de l'État qui prélève près de 60% de ce que nous produisons (*)....


Les responsables politiques à tous les échelons doivent faire enfin leurs preuves: réhabiliter la politique par le résultat, rétablir le crédit de l'action publique par l'exemple, mener une lutte enfin pertinente contre la crise et adapter les institutions du pays à l'évolution de la société mondialisée.

En attendant comme sœur Anne, que l'économie se rétablisse, que l'Europe se ressaisisse, que le civisme renaisse, que les tensions communautaires s'apaisent, que la mondialisation et l'ouverture des frontières fasse moins peur - tout cela prendra un certain temps - faut-il rester les bras ballants? Le programme du FN partout pour les élections départementales 2015  est un copie/collé du discours du FN au niveau national. Si le FN parvenait au pouvoir, que deviendraient ses promesses face aux réalités économiques, sociales, institutionnelles et politiques?

Je relis ce billet de Laurent Joffrin avant les élections municipales de 2014...  [lien]

(*) je cite  Hipployte Adolphe Thiers, historien et homme politique français:

Principale cause de la misère: l'impôt. Vers la fin du rège de Louis XV, en Limousin, dit Turgot, le roi à lui seul, tire "à peu près autant de la terre que le propriétaire". Il y a telle élection, celle de Tulle, où il prélève 56.5% du produit; il n'en reste à l'autre que 43.5%; par suite, "une multitude de domaines y sont abandonnés". Et ne croyez pas qu'avec le temps la charge deveinne moins pesante, ou que dans les autres provinces le cultivateur soit mieux traité.Il suffit de relever les procès verbaux des assemblées provinciales tenues en 1787 pour apprendre en chiffres officiels jusqu'à quel point le fisc peut abuser des hommes qui travaillent et leur ôter de la bouche le pain qu'ils ont gagné à la sueur de leur front.
Hipployte Adolphe Thiers . Les origines de la France contemporaine. Livre V fin du chapitre I (1876-1893).

11 commentaires:

  1. voilà une inquiétude européenne sur l'immigration... non !!!! sans blague ?
    IRON NICK

    RépondreSupprimer
  2. Les arabes israéliens semblent faire pencher la balance en défaveur de l'ancien premier ministre. Au point ou en est, Hollandissimo devrait y penser... si ce n'est pas déjà fait.
    IRON NICK

    RépondreSupprimer
  3. rappelons que si l'état prélève probablement trop (56%?) c'est pour redistribuer l'essentiel, et chaque bénéficiaire est d'accord pour que la distribution soit limitée .... à condition de ne pas toucher à celle dont il est bénéficiaire!
    les malades veulent une sécu généreuse, les médecins aussi,
    les communes veulent investir, les entrepreneurs locaux aussi,
    les locataires veulent des apl, les propriétaires aussi,
    les familles veulent des allocs, les marchants de jouets aussi,
    tous les bénéficiaires veulent des bénéfices, leurs commerçants aussi,

    et personne n'aime payer des impôts, même ceux qui n'en payent pas ... et qui votent à droite!

    RépondreSupprimer
  4. Vous avez raison, la France est irréformable de manière progressive et continue. Toute l'histoire de France le démontre. Voici deux exemples de l'actualité:

    La grève illimitée de Radio France, peu couverte par les médias:

    "Radio France en lutte": couverture par l'émission "là-bas si je suis"
    mais il faut aussi connaître son président Mathieu Gallet [lien] qui fut de 2010 à 2014 président de l'INA et qui en a accru le rayonnement en France et à l'international (selon ce lien). Aujourd'hui il est en position difficile parce qu'il veut réformer Radio France. Les commentaires de l'émission "là-bas si j'y suis sont significatifs.
    Liens recherche google sur Mathieu Gallet.

    L'aménagement du rond-point de Colle Noire.

    Il reste de l'argent de nos impôts au CG. Il faut le dépenser.

    La France championne du monde de la réalisation et de l'aménagement des rond-points
    Tristes Chroniques : Le rond-point
    Enquête sur cette folie très coûteuse et très française des ronds-points
    La France, terre de ronds-points
    Dans l’Ain, 300 millions d’€ de l’argent des contribuables pour 400 ronds-points
    "La France est devenue en 10-15 ans la championne du monde des ronds-points, il y en a tout bonnement partout en province, parfois tous les 10 mètres sur une dizaine de kilomètres et j’exagère à peine. Prenons l’exemple du département de l’Ain où le Conseil général a investi 300 millions d’€ pour en ériger 400. Une somme qui aurait pu servir au développement économique, ou à l’extension de la fibre internet sur tout le territoire. Non il engrosse des entreprises amis du pouvoir, qui se spécialisent dans les ronds-points car il n’y a aucune difficulté à en construire et ça ne sert à rien."

    Dernier avatar des rond-points en pays de Fayence: l'annonce d'un rond point en bas de Callian sur la route de Fayence après Firmenich. Ce croisement serait accidentogène!

    RépondreSupprimer
  5. maintenant il serait pas mal de moins diaboliser, si la situation de trop de nos concitoyens est inquiétante et si ceux qui en sont proches s'inquiètent aussi, il n'en reste pas moins que la dépense publique n'est pas que gaspillage et que le déficit de l'état (4%) doit être rapproché du taux d'épargne des ménages (16% ?), et nos concitoyens préfèrent couvrir ce déficit par des prêts (assurances vie etc) que par des impôts, ce qui les conduit à voter à droite à 60% aujourd'hui même s'ils ne sont guère concernés faute d'épargne significative...

    cherchez l'erreur! en tout cas les prêteurs (français ou étranger, le marché quoi) ne sont pas dupes et prêtent à notre beau pays sans intérêt, ils ont confiance, eux! bizzare non?

    RépondreSupprimer
  6. Et oui, tout le monde veut le beurre et l'argent du beurre (et le FN en prime), la récente grève des toubibs faite bien sûr dans l'intérêt des patients est significative de cette contradiction.

    RépondreSupprimer
  7. Tous les râleurs, ce sont ceux qui ont voté Hollande .

    Plus de la moitié de la France ne l'oublions pas .

    RépondreSupprimer
  8. Rejouissez vous mes freres, selon PSFAY tout baigne. Il n'y a pas de gabgie avec l'argent spolié par l'état sur les productifs. Et la sainte redistribution est bien dans le sens de l'idéologie de ceux qui n'ont que rarement vraiment travaillé, préfèrant vivre des efforts des autres. Des gens qui proclament "a chacun selon ses besoins" sont, à mon sens de vrais voleurs s'ils n'associent pas la satisfaction des dits besoins a un minimum de travail - au besoin pour la communauté- (nettoyages des bois communaux, travaux d'intéret général, etc....A défaut il faut inviter les vrais entrepreneurs de tous calibres, les créateurs de richesses, etc à baisser les bras à leur tour pour asphixier les parasites. Vous verrez alors si elle peut aller loin la sainte redistribution lorsqu'il ne restera plus rien a distribuer. Suivez JOHN GALT dans "la grève".

    RépondreSupprimer
  9. Marion , elle a des C..lles.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.