lundi, juillet 13, 2015

600 000 panneaux publicitaires illégaux à partir du 14 juillet ! - Politis

En application de la loi sur l’affichage publicitaire du 12 juillet 2010 et du décret 2012-118 publié le 30 janvier 2012, des centaines de milliers de panneaux publicitaires et des pré-enseignes qui défigurent les routes et l’entrée des villes et des villages devront avoir disparu des paysages le lundi 13 juillet. Selon les estimations il y aurait actuellement entre 600 000 et un million de panneaux publicitaires encore en place sur le territoire français. Ils seront donc dans l’illégalité au matin du 14 juillet s’ils ne sont pas démontés. Ceux qui bénéficiaient encore provisoirement d’un régime dérogatoire obtenu à l’arrachée à la fin du règne de Nicolas Sarkozy sont également visés par cette application de la loi. Suite... Alors quid du pays de Fayence????? de Colle Noire à Tireboeuf!!!

l'étude diagnostic de 2009 avait fait le point de tout cela. Elle n'a pas été utilisée par la CdC.

33 commentaires:

  1. Qui parle d'illégalité dans ce pays ! les socialos ? les écolos ? les communistes ?
    Par contre ils ne font rien sinon que de donner de l'argent et de l'aide aux immigrés illégaux ! C'est cela la justice française pour la France et les Français ! On chasse les panneaux mais pas les immigrés !
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  2. Les panneaux illégaux ne coûtent rien aux Français, les immigrés illégaux nous coûtent aux français qui payent des impôts ! alors les panneaux ne me dérangent point et sont là pour informer et aider la population ce qui n'est pas le cas des immigrés illégaux ! Traitons en premier les problèmes qui sont néfaste à notre pays !
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  3. Ah oui il est plus facile de traiter les panneaux illégaux que les immigrés illégaux ou les dealers dans les cités !

    RépondreSupprimer
  4. Voir les règles mises en place en Australie pour traiter efficacement l'immigration, l'Europe devrait s'en inspirer..

    RépondreSupprimer
  5. Je ne vois pas pourquoi vouloir harmoniser les panneaux de publicité le long des routes par des normes de dimensions et de positionnement vous choque. Il s'agit d'institutions pour le bien vivre ensemble; le respect du paysage et de l'environnement. Quant à relier cela au problème de l'immigration, de la détresse de populations de pays en guerre et persécutés par des régimes absolutistes, totalitaires et repressiifs... vous êtes dans l'incantation. En Australie, la mesure anti-immigrants est loin de faire consensus. L'Australie a besoin d'immigrants et les appelle [lien]

    RépondreSupprimer
  6. Et oui M. de la Souche préfère les panneaux publicitaires aux êtres humains : on n'est pas loin du degrés zéro de l'humanité.

    RépondreSupprimer
  7. ... levant les bras ils s'exclament "pas nous, pas nous".;;; pas les panneaux, ni les moutons de panurge.... ceux qui en fait y tombent souvent, dans le panneau..

    RépondreSupprimer
  8. Pragmatisme, réalisme, bon sens ... ne sont malheureusement pas donnés à tout le monde !
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  9. C'est bien vrai cela; le bon sens est la chose la mieux partagée au monde; vous en êtes totalement dépourvu. Et votre modestie est sans égale; vous êtes certain que seule votre pensée est juste et que la pensée des autres ne vaut rien du tout. Retournez à votre niche.

    RépondreSupprimer
  10. avec Graille nous aurions totalitarisme, absolutisme, pensée unique (la sienne)

    RépondreSupprimer
  11. faut pas s'agiter à ce point : avenir publicité ou Decaux règleront le problème.. les corrupteurs se frottent les mains. Comme toujours les mêmes y tombent dans le panneau.

    RépondreSupprimer
  12. C'est ben vrai ça : les immigrés et leur descendance sont le sel de la terre. Sans eux le paysage de la France ne serait pas aussi beau et la quiétude aussi belle. D'ailleurs je recommande a tous la ravis de la crêche qui les adulent qu'il aille a l'occasion faire un tour dans les quartiers de Paris et banlieue où ces être d'exception ont remplacé les pecus vulgus "delasouche" comme le dit si bien l'adepte gauchiste du grand rempacement. Mais qu'il prenne soin de laisser son fric chez lui avant et chausse des godasses rapides. Le caleçon en zinc est en option. Si le même est militaire, qu'il se change avant de sortir ou s'aprete a servir de tête de veau.

    RépondreSupprimer
  13. « Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on ? Il ne sert plus qu'à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes. » (Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu, chapitre 5, verset 13) Manifestement votre "sel" a perdu toute sa saveur.

    RépondreSupprimer
  14. Comprenne qui pourra. La base de l'écriture qu'on apprend à l'école c'est qu'il y ait un commencement, un développement et une fin et que le tout soit compréhensible.

    RépondreSupprimer
  15. Sans doute la compréhension d'une parabole dépasse-t-elle les capacités de certain.

    RépondreSupprimer
  16. je crois que vous aviez raison monsieur Ratcliff,
    depuis votre allègement d'identification pour la mise en ligne des commentaires,
    ça dérape complètement !
    comment peut-on partir d'un sujet sur les panneaux publicitaires et en arriver sur l'immigration ?

    RépondreSupprimer
  17. Les paraboles étaient destinées à être comprises par tout le monde; vous m'avez donné envie de retrouver le sens de la parabole du sel de la terre. Merci.

    RépondreSupprimer
  18. Les panneaux ont immigrés avec le temps. Dans les années 60, la plaine était déserte à l'exception de quelques rares fermes et habitations ! Puis sont venus s'implanter les étrangers, avec la création de quelques restaurants, puis des commerces et les panneaux aussi ont immigrés !.......Nous étions environ 800 Montaurousiens en 1960 et pas de panneaux ! Aujourd'hui plus de 5000 et des centaines de panneaux ! Posons-nous la question qui a implanté les panneaux ?
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  19. "Posons-nous la question qui a implanté les panneaux ? " Bon sang ! Mais c’est bien sûr ! comme aurait dit le commissaire Bourrel, les coupables sont ces maudits immigrés, n'est-ce pas Monsieur de la Souche...

    RépondreSupprimer
  20. Si je suis tout à fait d’accord pour qu’une meilleure gestion esthétique des panneaux soit mise en place, je dénonce l’absurdité du choix de la communauté des communes de ces panneaux totalement illisibles, qui ont un coût mais ne répondent pas du tout à l’attente des personnes recherchant un commerce et je suppose aussi aux commerçants. Seuls les décideurs et associations de la protection de l’environnement peuvent être satisfait de leur profonde réflexion et décision ! C’est très restrictif ! Mais c’est le résultat « d’intellectuels « dépourvus de tout bon sens !
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  21. Je veux en rester au seul aspect publicité au bord de notre RD562 entre Colle Noire et Tireboeuf puisque c'est là qu'on trouve la plus grand nombre de panneaux. Un état des lieux avait été produit par un cabinet spécialisé en 2008-2009. L'ensemble des panneaux existants avait été décrit et chaque panneau avait fait l'objet d'une fiche. Un règlement destiné à harmoniser tous ces panneaux en dimensions, en supports et en position avait commencé d'être élaboré. Il fallait ensuite la participation des entreprises, commerçants et artisans, pour obtenir leur adhésion au projet. Ce projet aurait pu contribuer à l'amélioration du visuel de la plaine. Ce projet n'a pas été réalisé. Au lieu de cela, la CdC a réalisé un autre projet, le sien, à savoir la signalisation actuelle qui s'ajoute aux panneaux existants dont la plupart sont restés en l'état. Les échanges de ce billet relatifs à autre chose, m'ont incité à mettre à jour une billet que j'ai publié sur l'économie en pays de Fayence [lien].

    RépondreSupprimer
  22. Pour emmerder toujours plus les gens la municipalité de Montauroux fait le plein d'imagination. Des brise suspensions à l'entrée du village. Rue Antoine Bonnet deux en venant de Callian dont un réalisé hier l'autre aujourd'hui . Un en montant venant de la plaine. Attention a vos suspensions. La signalisation n'est pas encore en place. Des brises vitesse probablement hors loi. A vérifier. Décaissements de la voie sur une largeur d'environ 20cm. remplissage et mise en place d'une surépaisseur d'enrobés d'environ 10cm. La municipalité fait travailler une entreprise de Grasse pour nous casser nos voitures et nos couilles. Bravo aux gentils élus de cette commune.

    RépondreSupprimer
  23. On peut dire ça, on peut aussi se féliciter de voir des mesures prises pour ralentir des automobilistes peu respectueux des limitations de vitesse.

    RépondreSupprimer
  24. Alors que ces brise vitesse soient conformes à la loi en conception et en signalisation. Et ce sans délai.

    RépondreSupprimer
  25. Une autre mesure c'est de mettre une police municipale efficace qui contrôle et verbalise avec un maire qui ne fait pas d'écart pour ses "amis ". Cette mesure a montré son efficacité sur les réseaux routiers français en une décennie, mais certes n'est pas électoraliste pour un maire ! mais il faut savoir ce que l'on veut dans la vie ! faire de la sécurité ou se faire réélire à n'importe quel prix ?
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  26. Travaux finis ce soir 22 juillet 2015. 3 brise vitesse en plateau: le premier en arrivant au village depuis la plaine avant le panneau lumineux indiquant la vitesse; le 2è rue Antoine Bonnet après la boucherie; le 3è après la boulangerie lou pan d'acqui. Plateaux sur-élevés signalés désormais: mais sont-ils aux normes CERTU 2010

    RépondreSupprimer
  27. Sacré décalage en ce moment, entre les chapeaux de gendarme, et les brises grèves de nos valeureux agriculteurs...
    on y va tout droit...

    RépondreSupprimer
  28. PENDANT CE TEMPS : LE FOLL (deux L. au Q) traite le problème des vaches, avec des grosses paluches, en espérant que son ami patron FNDSA
    saura calmer les sans dents.... dans les ralentisseurs... il ne faudrait pas leur gâcher les vacances... pourtant avec les bonnets rouges voilà les mamelles blanches... ils ne sont pas vernis...allo, allo, Monsieur le Marquis, tout va très bien, tout va très bien, le rideau rouge de la GAYET produit à l'Elysée n'a pas encore pris feu, a part cela tout va très bien madame la marquise, tout va très bien.

    RépondreSupprimer
  29. "tout va très bien" ? on reste tout de même très inquiet pour votre état mental.

    RépondreSupprimer
  30. L'âge de Pierre ou de Paul, l'âge mental ou préhistorique, il n'y a pas d'âge pour se lâcher un peu, la retenue finit toujours au même endroit.

    RépondreSupprimer
  31. Habitué au vide des mots, stèle, de notre société, pour se rassurer sur son QI - vite allons voir FRANCK LEPAGE sur internet - la parodie du VIDE DES DISCOURS POLITIQUES...

    RépondreSupprimer
  32. En cette saison d'été et de canicule, voyez l'état des points de tri volontaire. Désastre!!!! une minorité de gens trient chez eux et y apportent verres, emballages et papiers/journaux. Voyez les poublles grises réservées aux ordures ménagères; elles sont aux trois quarts pleines d'autres choses que des ordures ménagères! où sont les actions concrètes des zélus, après les belles promesses pré-électorales et les beaux et longs discours de la période de voeux? Envoyez moi des photos des points de tri. Celui du cimetière de Montauroux vaut le détour mais ne pas s'y attarder! Voir ici le "sydeme" pour des idées - toujours les mêmes. Le Syndicat Mixte de transport et de traitement des déchets ménagers de Moselle-Est (Sydeme) s’est créé en juin 1998. Il regroupe aujourd'hui 14 intercommunalités. Deux collectivités du Bas-Rhin (Alsace) sont également membres du Sydeme. Ce dernier regroupe 298 communes et près de 400 000 habitants, soit une production de quelque 160 000 tonnes de déchets ménagers par an. Notre CdC est créée depuis 2006 et nous ne sommes que 25000 (plus de 50000 en ce moment); notre retard en matière de traitement des déchets est déplorable.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.