mardi, décembre 08, 2015

Où en est le projet de centrale à béton et d'enrobés de l'entreprise Raphaëloise de Bâtiments et Travaux Publics (RPTB)?

Rappel: Plateforme BTP à Fréjus, pour le recyclage des déchets du BTP, une centrale à béton, et une centrale à enrobés bituminés [lien].  Ce projet de l'Entreprise Raphaëloise de Bâtiments et Travaux Publics (RBTP) a fait l'objet de plusieurs billets sur ce blog [lien]. Le projet suscite l'inquiétude et l'opposition des populations locales concernées. Le préfet réunirait le CODERST le 9 décembre concernant la suite à donner au projet (*). L'opposition au projet pour des raisons environnementales et la proximité de quartiers résidentiels, de tourisme, de campings, a fait l'objet d'actions de l'Association Bagnolaise d'Information (ABI).

L’ABI indique n’avoir pas  reçu à ce jour de réponse à sa lettre RAR adressée au préfet du Var le 25 avril 2015 [lien]; cette non réponse signifie ou bien une négligence ou bien le refus de prendre en considération des arguments qui se réfèrent pourtant au code de l’environnement dont le ministère de l'environnement et du développement durable est responsable.  On voit mal, dans ces conditions pourquoi le CODERST est saisi puisque c'est l’étape finale de la procédure administrative, avant  décision d’autorisation de ce projet contestable pour son objet industriel, son implantation, la contestation de l’ABI sur la manière dont l’enquête publique a été menée,  dont les membres du CODERST doivent avoir connaissance.
 (*) les éléments remis aux membres participants  à la réunion du 9 décembre 2015, indiqueraient l'avis favorable de l'État pour le projet.

2 commentaires:

  1. J'habite a quelques centaines de mètres du lieu en question, tout comme quelques milliers d'autres...
    Évidement cela vient ce rajouter à notre désinvolture provoquée par le trust, qui n'a que pour objectif... Le FRIC... L'argent de la revente de la future installation à un grand groupe national en empoisonnant au passage les habitants du quartier...car il faut avoir a l'esprit que habituellement, ces installations classées à l'exception de celle de la garde près de toulon, se trouve confinée dans (les carrières a l'abri des regards et des dispersions visibles dans l'atmosphère), l'unité de l'ECOPOLE est situé loin des carrières pour leurs approvisionnement Ainsi que dans un secteur habité, border par de nombreux terrains dont le statut permet la gestion en bon père de famille, sans faire prendre de risques sanitaire au participants et personnels gravitant dans ce dossier.

    RépondreSupprimer
  2. Info: Le CODERST, s’est réuni hier mercredi 9 décembre 2015 de 14H30 à 18H30 afin de donner son avis sur plusieurs dossiers, sous la Présidence du Secrétaire Général de la Préfecture du Var, Pierre Gaudin. Celui du projet ECOPOLE, très habilement présenté par la société postulante RBTP (Raphaëloise de bâtiment et de travaux publics, Groupe Barbero) constituée pour ce projet, n’a soulevé que quelques observations pertinentes de Jean-Paul Forêt de l’AVSANE semblant être l’un des rares participants informés des réalités du problème et disposé à convaincre. Dans ces conditions, malgré quelques observations diverses, AVIS FAVORABLE ! Donc l’arrêté préfectoral semble inévitable. A suivre...

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.