dimanche, janvier 10, 2016

Nicolas Sarkozy fait l'éloge de la clarté et de la fidélité



PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy a de nouveau critiqué samedi l'activisme de ses principaux rivaux pour la primaire du parti Les Républicains pour l'élection présidentielle de 2017, et justifié la refonte de son équipe dirigeante par un besoin de "clarté".

La question n'est pas de se lancer dans un concours de beauté pour savoir tel ou tel maintenant, la question c'est, est-ce que les Républicains sont à même ou non de proposer une alternance forte, franche, à une France inquiète sur son devenir", a-t-il déclaré. "Les Français nous disent (...) 'nous ne voulons pas renoncer à notre langue, à notre mode de vie, à notre culture, à notre pays, à notre République' (...) et c'est la réponse que nous devons apporter", a souligné l'ex-chef de l'Etat. Suite...


8 commentaires:

  1. Les Français lui disent surtout qu'ils ne veulent plus de lui !

    RépondreSupprimer
  2. Effectivement plus de Sarko, plus de Hollande donc reste Marine qui de plus en plus monte vers la présidence.

    RépondreSupprimer
  3. MLP ne sera jamais élue, la leçon des régionales est claire, celui qui a le vent en poupe pour l'instant c'est Juppé.

    RépondreSupprimer
  4. Juppé peut être élue par les français peuple de Veaux comme disait notre grand Charle de Gaulle ! Juppé représente la france molle qui sera Islamiste demain, oui il risque fort d'être élu, je vous rejoins totalement.

    RépondreSupprimer
  5. La clartè à droite on l'a vu aux régionales en Paca et au nord Pas De Calais ! ainsi que la fidélité aux idées de droite ! grosse trahison des 2 présidents de ces régions et tout cela pour être élu.
    Moi homme de droite je ne peux accepter ce type de racolage qui n'est que magouille sans respect des valeurs de droite aussi l'électorat de la droite républicaine ne peut s'associer avec la gauche sociale ni avec ses LR vendus.

    RépondreSupprimer
  6. Il est toujours surprenant de constater que certains font de la politique un combat dans lequel il faut détruire un adversaire indigne, quelle conception stupide et dangereuse ! "fidélité, trahison, racolage, magouille, peuple de Veaux, france molle"... l'injure comme réponse montre la faiblesse de ces positions, faites donc un effort pour réfléchir, argumenter et essayer de convaincre ou partez vivre dans un état totalitaire.

    RépondreSupprimer
  7. A anonyme du 10 janvier, 2016 19:10
    je partage totalement votre point de vue et c'est regrettable que Valls ait appelé les politiques et le peuple à combattre tous contre le FN aux régionales, il devrait partir vivre dans un pays totalitaire tout comme vous le préconisez très justement à l’anonyme du 10 janvier, 2016 16:47
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  8. Malheureusement cette conception belliqueuse et agressive de la politique est largement partagée à droite comme à gauche et quand il s'agit de politiciens elle relève de la tactique, ne tombons pas dans ce panneau grossier.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.