lundi, février 01, 2016

Jean-Paul Betbeze: La guerre des mondialisations: un brin d'optimisme pour une France qui a des atouts

J'ai lu le livre de Jean-Paul Betbeze "la guerre des mondialisations". Passionnant sur le passé, le présent et le futur de nos sociétés et de la FRance. Le chapître 10 m'a particulièrement rendu optimiste. C'est pourquoi je le partage avec vous.
Unification, clarification, percolation : il nous faut mettre au point, réunir et mieux diffuser notre « démarche France » à destination des pays industrialisés. Certes, elle s'écrit encore trop par morceaux, s'illustre par d'étonnants succès, mais trop épars, avec des couacs qui brouillent tout. Mais arrêtons de nous flageller. Ce nihilisme nous a convenu de tout temps et se présente aujourd'hui sous la fouie chic du déclinisme. Quand même : quel contraste entre ce côté « fin de siècle » en plein début de l'actuel et tous ces jeunes et moins jeunes qui secouent le pays de l'intérieur avec leurs start up, ou de l'extérieur — depuis la City ou Palo Alto ! Ils ne ratent rien, mais eux, c'est pour avancer. Voici leur demande : changer plus en mobilisant plus et plus vite nos capacités, avec notre « je ne sais quoi ». C'est même ce « je ne sais quoi », qui fera la différence parmi les pays industrialisés.​ Suite....

En pays de Fayence, c'est sur le tourisme qu'il faut miser. Aménagements des zones, attirer les visiteurs, les encourager à rester et à revenir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.