vendredi, avril 22, 2016

Callian Projet de requalification de la friche agricole ferme de Touos

Je me suis procuré la lettre de la préfecture dans laquelle les services de l'état prennent position sur le projet de modification N°1 du PLU de Callian.
Je retiens l'avis négatif de l'état concernant le projet d'OAP de la friche de la ferme avicole de Touos [lire extrait ici]. Il est agréable de constater que les services de l'État sont du même avis que nous (je ne suis pas seul) sur ce projet dans sa présentation actuelle. Je cite "La délibération correspondante a fait l'objet d'un recours gracieux en date du 4 septembre 2015 en raison de la motivation insuffisante du choix de ce secteur conformément à l'article L153-38 du code de l'urbanisme.... Lire la lettre du préfet in extenso...

Plus: - Mon billet "Rapport du commissaire enquêteur sur la modification N°1 du PLU de Callian"

Je le répète: je ne suis pas opposé à la requalification de cette friche agricole en zone résidentielle au nord de la commune. Cette requalification est d'un intérêt commun pour notre collectivité. Je comprends que le coût élevé de cette requalification pour son propriétaire, notamment la destruction de l'infrastructure, doit être couvert par la vente de terrains et la construction de logements. Mais le projet en l'état est trop vaste et trop imprécis. Je suggère à nouveau qu'une étude de faisabilité bancable soit faite et portée à connaissance de nos décideurs.

1 commentaire:

  1. Le projet de requalifier les terrains de la ferme avicole des Touos pour éviter que ces bâtiments agro-industriels deviennent des friches était une bonne idée d’intérêt général qui a subi, semble-t-il, une dérive inflationniste (65 logements et une Zone artisanale représentant 40°/° de l’accroissement de population prévu sur 10 ans sur un seul projet !).
    Le rapport du commissaire enquêteur sur ce projet donne « un avis favorable sous réserve de la prise en compte des modifications formulées par la CDPENAF, la chambre d’agriculture et la sous-préfecture ».
    La lettre du 23 mars 2016 de la sous-préfecture émet, en fait, de nombreuses observations (remettant en cause l’ensemble du projet en sa forme actuelle) restées sans réponse, entre autres : « la justification du changement de vocation de la zone 1AU identifiée au PLU à dominante activité et à présent à vocation mixte (habitat et activités) » et la conclusion du chapitre est la suivante : « Compte tenu de ces insuffisances, le projet présenté n’est pas à même de justifier une consommation d’espace sur ce secteur éloigné du centre du village ».
    Les critiques sur les accès (route), les réseaux (eaux, électricité, internet…etc) interpellent les riverains directement impactés par ce projet. La municipalité ne peut fournir une étude (encore en cours un mois après la fermeture de l’enquête) sur l’alimentation en eau de ce projet : il faut rappeler que le réservoir de Fontenouille est à la côte 440m (côte estimée sur carte IGN) et la ferme des Touos à la côte 391m ; deux conduites de 100 et 200mm tirent déjà sur ce réservoir…Les habitations branchées sur ces conduites ne risquent-elles pas, notamment l’été de subir des baisses de pression ou de débit, voire des ruptures d’alimentation…
    Il faut espérer que la municipalité tiendra compte des observations de la sous-préfecture (représentant l’évaluation négative de l’Etat) sur le fond du projet pour établir un nouveau projet plus complet, économiquement et structurellement raisonnable et plus conforme à l’environnement résidentiel et touristique (il était prévu par exemple de permettre l’édification d’immeubles de 11m de haut en bordure de la route départementale à 15 m de l’axe de cette route !)

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.