samedi, avril 23, 2016

Montauroux: présentation du PADD le 5 février 2016 | Extrait du BM avril 2016 | par Robert Cecchinato ajoint à l'urbanisme

Vendredi 5 février 2016, dans la salle polyvalente de la Maison pour tous, le PADD a été présenté aux quelques cent cinquante habitants qui ont fait le déplacement pour assister à cette réunion.

Monsieur le Maire a ouvert la séance en rappelant que le Plan d'Occupation des Sols de 2001 avait ouvert un grand nombre de zones à la constructibilité. « Notre territoire ne peut plus continuer à se développer de la même façon.
Tout d'abord parce que la loi ne le permet plus. D'autre part parce que nous sommes un très grand nombre à constater que le cadre de vie pour lequel nous avons opté est en voie de disparition. Pour autant, le besoin de logements et la vie économique de notre territoire réclament que nous puissions trouver un juste milieu. Comme vous pourrez le constater dans la présentation qui va suivre nous prévoyons pour les quinze ans à venir la construction de 700 logements soit environ 46 par an. Ces logements devront impérativement être regroupés dans les zones qui, du fait de la proximité des réseaux, pourront les accueillir sans investissements considérables.

Ces logements devront être rassemblés également pour des raisons de limitation de la consommation de l'espace et limiter le mitage qui aura été la caractéristique urbanistique de l'ensemble de notre canton ces 50 dernières années ».

Les grandes lignes du projet ont été abordées ;
Afin de protéger les milieux en maîtrisant le développement urbain, l'objectif de la commune est d'atteindre un territoire durable, responsable et cohérent pour les années à venir. Pour cela il faudra modérer et orienter intelligemment la croissance démographique. Le taux de 1.3 % de croissance annuelle a été adopté conformément au Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT), ce qui suppose une population de 8000 habitants en 2030, et la construction d'environ 700 nouveaux logements, soit 46 par an. Il faudra reconquérir la vacance immobilière par le renouvellement urbain et la requalification du bâti, orienter la production vers de l'habitat groupé et collectif en faisant appel à des formes bâties compactes mais aérées, de l'ordre du R+2 à R+3 partiel.

Eviter le mitage et ne construire que si les réseaux sont présents et notamment les hydrants dans les quartiers soumis aux risques d'incendie.

Protéger les paysages et la biodiversité en maintenant une diversité paysagère grâce à l'activité agricole, le sylvopastoralisme et les oliveraies. Le tourisme vert serait également une excellente valorisation économique.

Reconcentrer le développement urbain vers le village perché et la plaine.

Pour le centre ancien, le PADD s'oriente sur une stratégie d'appui par une préservation de l'existant, un soutien par un développement de l'habitat proche et d'équipements structurants et une accessibilité repensée. Deuxième axe de soutien du centre-village, la greffe urbaine à réaliser entre ce dernier et les zones de périphérie attenante, à l'est, qui vont tendre à se densifier. L'objectif à atteindre est donc une intensification urbaine au regard des réseaux existants, tout en privilégiant une forme d'habitat dense, adaptée à la proximité urbaine d'équipements comme l'école, la Maison pour Tous, ou encore le village.

Quant à la plaine, il faudra la reconsidérer comme un lieu d'habitat moderne, d'une architecture novatrice et éco-performante en prenant en compte le logement social dans des opérations d'habitat en accession privée et à proximité d'une offre suffisante en services. Initier un renouvellement tant dans la forme que dans la destination des programmes, se cantonner aux espaces déjà urbanisés, assurer une mixité fonctionnelle respectueuse des habitants et des acteurs économiques en évitant les conflits d'usages. Délimiter des secteurs précis où pourront s'installer les activités générant des nuisances.

Renouer avec une économie qualitative et durable en promouvant l'économie verte qui consiste en un développement économique s'appuyant sur les ressources naturelles du territoire. Développer le sport et les activités autour du lac de Saint Cassien qui sont des piliers économiques en devenir. Amener de nouvelles structures sur la thématique de l'handisport et faire reconnaitre Montauroux comme lieu de pratique cycliste, pédestre et équestre de haute qualité. Développer l'éco-tourisme et l'économie circulaire, soutenir l'artisanat d'art qui est une filière à capitaliser, créer des pôles de vente identifiés dans le village et dans la plaine.

Reconquérir les espaces agricoles pour le maraîchage, transformer localement les produits, permettre les circuits courts en incitant les partenaires commerciaux, alimenter les cantines scolaires.

Enfin, assurer une accessibilité numérique de qualité garante du développement économique et une desserte plus aisée du territoire.

Repenser le stationnement, inciter au covoiturage, préférer les déplacements doux et accompagner la mise en place d'un transport en commun intercommunal.

Après la présentation faite par le bureau d'étude, Monsieur le Maire et les urbanistes ont répondu aux questions posées par les participants.

La prochaine étape sera celle des orientations d'aménagement, du zonage et du règlement.
Robert CECCHINATO - Adjoint à l'urbanisme

1 commentaire:

  1. HLM = laissons les au village (sinon Mr le docteur et le maire remontera aussi son cabinet au village
    Covoiturage = il y en assez du parking du collège de Montauroux et du parking aux adrets (sortie autoroute)
    Mr Le maire de Montauroux, vous avec des pensées infondés qui ne sont ni en accords avec votre statut, ni en accord avec notre village. Revoyez tout cela, et ne remettez plus de mandat. Stop le massacre (allias Mr Hollande).

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.