jeudi, avril 07, 2016

SCOT d'incohérences territoriales du pays de Fayence


  J'ai préparé quelques réflexions pour le "Force et Confiance" de ce soir. Je soulignerai et commenterai 3 mots clés
Schéma - cohérences - territorial. Je ressens croquis - incohérences - et communes
Difficile de savoir ce que l'on veut pour ce pays de 9 communes avec des populations souches qui restent différentes par l'histoire et la culture, des communes à structure géologique et géographique distinctes, des populations immigrées venues pour un changement de mode de vie. Des PLU en cours d'élaboration sous contraintes de calendrier imposé par l'état; un SCOT devant assurer la cohérence de PLU non encore établis. Du coup, il ne faut pas s'étonner d'incohérences. Suite...

9 commentaires:

  1. Monsieur Ratcliffe, pouvez vous faire passer le message à monsieur Huet de ne pas rendre inconstructible des terrains constructible à ce jour car nous avons déjà prévu nos avocats spécialistes en urbanisme pour défendre nos intérêts
    Groupement de propriétaires
    Merci monsieur Ratcliffe

    RépondreSupprimer
  2. Si vous avez déjà prévu vos avocats spécialistes alors... il ne faut pas leur enlever le pain de la bouche.

    RépondreSupprimer
  3. La réunion de ce soir a rassemblé une cinquantaine de personnes. Après l'introduction par Jean-Yves Huet vice président de la CdC chargé du SCOT, l'exposé de Citadia (Julien Bertrand) a consisté à présenter le PADD en se référant à ses différentes feuilles [lien]. J'ai retenu que le projet Chateau Grime était inscrit au PADD, que nous n'avions pas d'informations sur ce projet en l'état actuel et que peut-être une prochaine rencontre y serait consacrée avec invitation de l'investisseur pour présenter son projet. J'ai retenu aussi que l'investisseur mettait bien comme condition un accès routier direct depuis l'auroroute A8. Et concernant la loi Alur, François Cavallier a confirmé que la suppression du COS et de la surface minimale pour construire, faisait exploser les demandes de permis de construire, ce qui remet en cause l'objectif initial du PLU de Callian, de limiter la croissance de la population à 1.1% par an en moyenne. Le PADD du SCOT envisage une croissance de 1.3% a dit Citadia. Mais les PLU des communes ne sont pas terminés. La page FB de Force et Confiance nous donnera plus de précisions et des photos. A suivre...

    RépondreSupprimer
  4. Quant à Mr HUET quels ont été ses commentaires ? Merci

    RépondreSupprimer
  5. Au travers de vos commentaires nous pourrions penser que d'un côté les élus vont déclasser des terrains inconstructibles pour les mettre à disposition d'un riche investisseur et que d'un autre côté avec le PLU ces mêmes élus vont léser, spoliers des propriétaires particuliers en leur déclassant des terrains constructibles en inconstructibles. Comment des élus entourant les maires qui vont procéder à ces injustices peuvent ils rester immobile, sans réaction ni contestation, cela ressemble à de la soumission sous de la dictature. Le peuple français n'a t il plus la force de se révolter ???

    RépondreSupprimer
  6. Je maintiens le qualificatif d'incohérences car on veut tout et son contraire. Tout est communication. Cesser de gaspiller l'espace, cesser de défigurer la plaine, ne plus empiéter sur les terrains agricoles, retrouver les équilibres. Mais disperser et développer des activités économiques partout, ne plus faire de l'économie résidentielle mais de l'économie productive, saisir l'opportunité que Grasse est saturée (sic), développer une synergie de transports en commun avec Grasse et la Cavem. Développer Chateau Grime, désormais un beau projet industriel, mais inconnu! Evidemment quand les dégâts d'une telle politique, si elle est appliquée seront là, ses promoteurs d'aujourd'hui auront tous disparu. Jean-Yves Huet a dit, nous ne voulons pas cesser de construire, cesser de développer, nous voulons retrouver des équilibres. Aux questions précises comme le lycée, l'implantation d'une surface commerciale à Fondurane, ou la loi Alur, la réponse fut que l'État interfère et empêche l'indépendance des communes.

    Lycée: JYH a rappelé que lors des élections régionales Mr Vittel, tête de liste pour le Var, s'était engagé à soutenir le lycée dont le terrain est réservé à Montauroux; mais la région a des finances limitées et devra faire des choix a dit René Ugo; nous allons lui rappeler ses engagements. Demande d'implantation d'une grande surface pour l'habitat à Fondurane sur le terrain ILS face à Ciffreo-Bona: les grandes surfaces doivent avoir l'agrément de la Commission départementale d'aménagement commercial. Celle-ci a refusé au motif de ne pas multiplier à l’infini le nombre d’enseignes commerciales et absence d'aménagement du carrefour de Fondurane pour l'accès (*). Loi Alur: François Cavallier a dit que l'état en modifiant les règles a rendu caduc l'objectif du PLU de Callian de limiter la croissance de la population à 1.1% par an. Le SCOT envisage une croissance de 1.3% par an. Montauroux a connu une croissance de 4% par an.
    (*) Une intervenante est allée dans ce sens en disant que la multiplication des enseignes ne correspond pas aux moyens financiers des gens.

    RépondreSupprimer
  7. Mr Huet dit vouloir retrouver l équilibre alors que lors de la réunion du 05 02 16 sur Le PLU il semblait totalement en accord avec Citadia qui préconise d intensifier les zones avec assainissement collectif donc la plaine au détriment des terrains en restanques dans l adret ou on nous dit qu' ils sont voués à devenir inconstructibles. Oui il y a de l incohérence et c est bien le cabinet citadia qui crée ce déséquilibre.

    RépondreSupprimer
  8. Mais c est le Maire qui a été élu ou le cabinet citadins qui aura le dernier mot je ne comprends pas ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dès son introduction le maire a dit en présentant Julien Bertrand de Citadia que cela faisait deux ans qu'ils travaillaient ensemble. J'ai compris, en pleine symbiose donc.

      Supprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.