jeudi, août 11, 2016

Incendies catastrophiques au Nord de Marseille; l'occasion de revisiter la modification du PLU de Callian

Vu les incendies catastrophiques qui affectent en ce moment plusieurs communes au Nord de Marseille après des départs de feux multiples, c'est l'occasion de revenir sur la modification No1 du PLU de Callian votée en délibération du Conseil Municipal le 23 mai 2016.

Lors de l'enquête publique qui s'est déroulée du 22 février au 24 mars 2016, plusieurs personnes avaient formulé des réserves sur l'extension de l'urbanisation au Nord du village, par la construction de 65 logements dans l'ex ferme avicole de Touos-Aussel. Des réserves avaient aussi été formulées par la préfecture et par les services incendie. Tous ces réserves portaient sur l'insuffisance du réseau eau en diamètres de conduites et en débit pour la protection incendie de secteurs sensibles par les pompiers. Ces réserves n'ont pas été entendues, puisque le CM après délibération a voté la modification du PLU. Il aurait fallu pour le moins, la mise en attente, et la mise en conformité du réseau d'eau. Depuis la délibération, un propriétaire particulièrement concerné par le risque d'incendie a formulé un recours que je donne en lien ci-dessous avec l'accord de l'intéressé. Il s'agit d'une propriété à l'extrêmité du chemin des Bruyères en pleine zone forestière selon le zonage du PLU.

Voir "Recours contre la délibération portant modification du No 1 du PLU de Callian formulé le 12 juillet 2016" par ministère d'avocat.

Nous n'avons pas eu d'incendies majeurs en pays de Fayence depuis longtemps. Mais ce n'est pas impossible que cela arrive un jour. Notre territoire est boisé à 87% de sa superficie et les espèces sont particulièrement sensibles, pins maritimes. La croissance de la population, du nombre de logements à proximité ou en forêt, du nombre d'incivilités et d'infractions, augmentent les risques d'année en année. A Callian depuis l'approbation du PLU en 2016, près de 150 permis de construire ont été accordés, contre 200 prévus pour l'ensemble de la durée du PLU. Le maire se défausse sur la loi Alur (voir dans les liens 1). Si un incendie se déclarait dans les hautes Garamagnes au Nord de Callian, dans la forêt domaniale de Tourrettes à l'Ouest, dans les bois du Serminier au Sud.... les conséquences seraient catastrophiques. Et vu les temps qui courent, les départs de feu peuvent être provoqués voire revendiqués.....

Plus: Voir liens vers la modification du PLU de Callian...
Modification NO1 du PLU de Callian: le dossier présenté au public
Incendies Nord de Marseille 10 août 2016
Incendies : à Vitrolles et aux Pennes-Mirabeau, « c’était l’apocalypse »
Bouches-du-Rhône : une personne gravement blessée dans les incendies, 3300 hectares sont partis en fumée
Incendies Correns, Esterets du Lac, Les Adrets

5 commentaires:

  1. Si, effectivement le réseau "incendie" de protection n'est pas conforme, que cela a été signalé en son temps et que le CM avalise une modification de PLU portant en fait des risques majeurs, il me semble qu'en cas de drame, chacun des signataires, maire en tête, pourraient être poursuivis au pénal. Il ne faut pas trop s'amuser avec la vie des gens à l'instar d'une autre commune océane (la Faute sur Mer) dont l'appétit des élus, le népotisme, le clientèlisme et la malhonneteté ont conduit à la mort de personnes. La loi ALUR a bon dos et certains savent d'ailleurs en tirer le maximum de profit.

    RépondreSupprimer
  2. Pour le moment l'intérêt personnel qu'on détecte assez facilement, c'est celui de l'auteur du recours. Pas très envie d'avoir des logements sociaux près de chez elle ? Au nom de la morale bien sûr

    RépondreSupprimer
  3. @ l'anonyme du 12 - 14.04 : Quand on veut faire passer des décisions d'intérêts particuliers, voire ceux de ses copains, on trouve toujours une bonne raison "morale". Si vous parlez de morale, assurez vous d'abord qu'il y en ait une sur ce projet. Le jour où le feu embrasera tout dans ce secteur enfermé et que les réseaux d'incendie se révèleront insuffisants, vous trouverez toujours que se préoccuper de cet aspect des choses tient à la présence ou non de logements "dits sociaux". Mais ne vous en faites pas, les bénéficiaires de cette opération invraisemblable apprécieront votre soutient.

    RépondreSupprimer
  4. L'argumentaire de l'avocat qui a formulé le recours est documenté. C'est à la justice d'arbitrer en fonction de la réponse du maire.

    RépondreSupprimer
  5. Si la justice va "arbitrer en fonction de la réponse du maire", nous voila rassurés. Autrement dit, si le maire dit : il n'y a pas de risque, c'est tout bon ? Je ne voudrais pas être domicilié dans le coin en cas d'incendie, mais cette éventualité ne parait pas gêner grand monde. J'aurais préféré lire " la justice va arbitrer en fonction d'une étude sérieuse d'un professionnel impartial", verifiant les données avancées par les décisionnaires. Pas de gens pouvant être des commensaux des bénéficiaires de l'opération.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.