samedi, décembre 31, 2016

Nouveautés


  1. un gadget de traduction du blog en langue de votre choix dans la colonne de gauche. 
  2. un gadget de sondage en colonne de droite: premier sondage sur la monnaie locale la Belug
Je souhaite une bonne fin d'année 2016 à tous et à toutes. A l'année prochaine. C'est le premier jour de  nouvelle lune  2017 ce soir.

jeudi, décembre 29, 2016

Où en est-on pour le déploiement de la fibre optique en pays de Fayence fin 2016?



Source: Communauté de Communes

Le point d'avancement sur l'aménagement  numérique fibre optique du territoire dans le cadre du SDTAN 83 et de l'adhésion au SMO PACA THD (syndicat mixte ouvert PACA Très haut débit)... Lire...
​​

dimanche, décembre 25, 2016

Pays de Fayence: passage à la FPU et développement économique



  J'ai connaissance de deux études importantes pour l'avenir de notre CdC: il s'agit d'une étude pour le passage à la FPU (fiscalité professionnelle unique) par Patricia Darellis et d'une étude de la Chambre de commerce et d'industrie du Var CCI-Var pour le développement commercial du pays de Fayence. Comme toujours, je n'ai connaissance de ces études que par des fuites. Les élus devenus décideurs à la CdC n'aiment pas dévoiler ce qu'ils concoctent avant que leurs décisions ne deviennent force de loi locale. Dommage, car la réflexion citoyenne est utile pour la bonne compréhension des décisions. C'est ce à quoi je m'emploie dans ce billet. Lire la suite...

Célébration de noël en l'église de Callian


samedi, décembre 24, 2016

Le message de paix de Monseigneur Rey à la veille de Noël



L'évêque du diocèse de Fréjus-Toulon, Monseigneur Dominique Rey, revient sur l'actualité de l'église catholique mais se fait aussi le messager de Noël.  Suite...

J'en profite pour informer que les bénévoles du  Foyer rural et du Nouveau Journal  ont servi hier 250 repas et distribué des vêtements et des objets sanitaires à des réfugiés bloqués en Italie à la frontière à Vintimille. Des réfugiés tous africains, très jeunes, venus par Lampedusa. Originaires d'Erythrée, de Somali, du Niger, du Nigéria... Des jeunes sans espoir dans leurs pays respêctifs voulant tenter leur chance ailleurs. Ce fut une belle occasion de rencontre ainsi que me l'ont témoigné les organisateurrs.

Plus: Les réfugiés à Vintimille 
l'entretien de Nice Matin K.Michel  avec Monseigneur Rey

jeudi, décembre 22, 2016

Les plus grandes centrales photovoltaïques de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Voici une liste des centrales et installations photovoltaïques (hors toitures des particuliers) en région PACA. 
 On y trouvera notre centrale Eneryo de Callian 4.7MWc. Les plus grandes se trouvent à Les Mées et Valensole en Haute  Provence (5 centrales total 87.3MWc)... Suite...


pays de Fayence: le point sur la circulation fin 2016

Les habitants de la vallée de la Roya viennent au secours des réfugiés

Les habitants de la vallée de la Roya viennent en aide aux réfugiés. 
Près de la frontière italienne, dans les Alpes-Maritimes, les habitants de l’enclave de la Roya ont fait de l’aide aux étrangers une tradition. L'un d'eux se retrouve devant la justice ce mercredi.
Lire la suite...

Le foyer rural de Fayence - Tourrettes et le Nouveau Journal s'associent  à cette action. Ils organisent la collecte de vêtements, de produits sanitaires, de nourriture pour les réfugiés; demain vendredi 23 décembre. Apporter au Mille Club à Fayence Quartier la Ferrage, au dessus de la caserne des pompiers et du crédit Lyonnais. Ces dons seront apportés dimanche à Breil sur Roya.  Et vendredi soir, ils serviront un repas de noël  de leur préparation à Vintimille.

Forces et faiblesses de la politique foncière agricole en France

Ce billet est extrait de la revue Chemins de Terre N°05 décembre 2016, une revue édité par l'association "Terre de liens".   
Éditorial de Freddy Le Saux président de Terre de liens. Deux cents fermes disparaissent toutes les semaines, concentrant le foncier aux mains d'un nombre toujours plus restreint d'acteurs. Cette concentration participe à un mouvement de financiarisation et d'industrialisation de l'agriculture. Le modèle agricole qui en résulte dépend fortement d'apport massif en capitaux et éloigne le pilotage de l'activité agricole du paysan vers les détenteurs de ces capitaux. Il incite aussi à des pratigues destructrices de l'environnement pour pouvoir rembourser ces investissements à court terme. Les revenus générés par ce modèle industriel et agro-affairiste sont en fait ponctionnés sur la nature et la société. Depuis 1960, la gouvernance foncière française, qui fait l'objet du dossier de ce numéro de Chemins de Terre, a permis de freiner la concenration foncière, notamment grâce au droit de préemption dont jouissent les Safer et au contrôle des structures (lire la suite). Mais ces dispositifs sont aujourd'hui contournés par des montages de sociétés qui rendent possible des projets industriels totalement opposés à l'agro-écologie et à l'agriculture paysanne. Suite...

mardi, décembre 20, 2016

Provence-Alpes-Côte d’Azur - Plus de 850 000 personnes vivent sous le seuil de pauvreté | Insee

En Provence-Alpes-Côte-d'Azur, plus de 850 000 personnes, soit 17,3 % de la population, vivent sous le seuil de pauvreté en 2013. La région présente le plus fort taux de pauvreté après la Corse et les Hauts-de-France. Les départements de Vaucluse et des Bouches-du-Rhône sont les plus touchés. Les fortes inégalités de revenus dans la région se traduisent par une exposition très variable des communes à la pauvreté. Elle concerne plus d'une personne sur cinq à Avignon, Marseille et Nice. Dans la région comme au niveau national, les jeunes et les familles monoparentales sont les plus exposés à la pauvreté. Lire la suite sur INSEE Auteurs : Chantal Joseph, Sophie Rivière

La poste passe aux drones

La poste passe aux drones pour livrer des colis dans les zones les plus rurales: Pourrières  près de Saint-Maximin.

Plus sur les drones.
L'avenir des drones

On voit bien l'avenir des drones... mais il en sera de même pour les véhicules sur routes... des véhicules sans chauffeur.


jeudi, décembre 15, 2016

13 décembre 2016: Le Conseil Communautaire a voté la FPU

Le 13 décembre 2016, le Conseil Communautaire du pays de Fayence  a voté la FPU - fiscalité professionnelle unique - par 23 voix pour,  4 voix contre et 5 abstentions. François Cavallier maire de Callian et Conseiller départemental était résolument contre au départ, au motif de la bonne gestion indépendante de sa commune - zone d'activités d'Agora, extension Agora Sud, et reste de terrains à occuper par une grande surface de type Darty, Castorama, Go Sport, Décathlon ou autre...  mais une position sans cohérence avec sa position d'élu du Conseil départemental.

INFOS VAR MATIN. Coup de filet autour du Sittomat: dix personnes en garde à vue dont un élu toulonnais - Var-Matin

Une dizaine de personnes, dont Jean-Guy Di Giorgio, vice-président du conseil départemental, adjoint au maire de Toulon et président du Sittomat, est placé en garde à vue depuis mercredi matin à Toulon et à Marseille.
Ils seraient entendus dans le cadre d'une affaire de soupçons de favoritisme liée au marché de l'incinérateur de Toulon dont le montant du contrat est évalué à 470 millions d'euros. Suite...

Pas de danger sanitaire avec les compteurs intelligents, selon l'ANSES

Les experts de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) rappellent que l’exposition liée aux compteurs domestiques de type Linky est bien en deçà des valeurs limites. Le 9 décembre, le tribunal de grande instance de Grenoble a ordonné en référé le retrait d’un compteur d’eau à radiofréquence du domicile de Mme C, qui se déclare être électrosensible. «Ma cliente a été diagnostiquée électrohypersensible, raconte l’avocat de l’habitante du département de l’Isère, et ses symptômes se sont aggravés après l’installation en 2012 de ce compteur dans son appartement.»
Ce mercredi 15 décembre, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) lui répond indirectement. Elle publie en effet un avis qui qualifie de «peu probables» les risques sanitaires liés aux compteurs communicants. Suite...

Plus sur Google search

mardi, décembre 13, 2016

Pour que le lycée de Fayence voit enfin le jour

Le  27 mars 1999 était posée une  première pierre sur le terrain offert par la municipalité de Montauroux, pour l'édification d'un lycée, jouxtant le collègeLéonard de Vinci en construction. Dix-sept ans plus tard, le projet n'a pas avancé d'un iota. Pour autant, les délégués des parents d'élèves du Pays de Fayence ne manquent pas de ténacité. Ils ont mis en ligne cette pétition, adressée au président du conseil régional, Christian Estrosi "pour que le lycée du pays de Fayence voie enfin le jour". Au moment où j'écris ce billet, elle a recueilli 1582 signatures! 

lundi, décembre 12, 2016

Conseil communautaire le 13 décembre 2016

Un conseil communautaire se déroulera ce mardi 13 décembre 2016.
L'ordre du jour partiel de ce conseil m'a été communiqué
  1. Instauration du régime de la fiscalité professionnelle unique (FPU)
  2. Modification des statuts de la communauté de communes visant à transférer à la Communauté de Communes les contributions communales au SDIS Service Départemental d’Incendie et de Secours
  3. Participation à la réalisation des voies parallèles de la plaine le long de la RD562
Le point 3 me paraît particulièrement important car il me semble s'inscrire dans la suite de la concertation publique que le département a menée en juin 2016 pour l'amélioration de la circulation en pays de Fayence.

samedi, décembre 10, 2016

Projection du film "Qu'est ce qu'on attend"


J'ai assisté hier 9 décembre 2016 à la projection du film "Qu'est ce qu'on attend" de Marie-Monique Robin avec la présence du maire d'Ungersheim, Jean-Claude Mensch. Ce fut une longue soirée commencée à 20h30 qui se termina à 0h30 du matin.  La projection du film était une initiative du collectif d'associations "Demain pays de Fayence" . La soirée se déroula en trois temps.
  1. Une présentation de "Demain pays de Fayence" par Bruno Bazire, animateur du collectif
  2. Projection du film "Qu'est ce qu'on attend"
  3. Questions et réponses du maire d'Ungersheim Jean-Claude Mensch.
L'enthousiasme des quelques 100 spectateurs de la séance se mesure aux applaudissements et au nombre de questions lors de la séquence 3 de la soirée.

mercredi, décembre 07, 2016

Rapport PISA 2016

L'instrumentalisation politique du rapport PISA 2016 par François Cavallier  sur sa page Facebook est malheureuse selon moi!   selon lui c'est un rapport catastrophique pour la France. Voir ici:

Le rapport PISA suscite tous les 4 ans pendant 3 jours,  des commentaires dans tous les pays de sondés (72)  par l'étude de l'OCDE . Cela mérite mieux que ce commentaire et référence au seul Figaro. Ce sont les élèves de 15 ans d'un échantillon de 500000 qui sont interrogés sur des questions mathématiques et scientifiques dans cette étude. Et au delà c'est notre système inégalitaire qui est pointé... de très bons et de très mauvais.. Ne serait-ce pas le reflet de notre société?  "La France détient le bonnet d'âne sur la question de l'inégalité des chances, une situation à nouveau déplorée par la ministre de l'Education elle-même, lors d'une conférence tenue ce matin par l'OCDE (voir le classement complet).

Voici une liste de liens pour mieux comprendre:

La chambre d'agriculture du Var communique son bilan 2016 et ses perspectives pour 2017

En 2017, la chambre d'agriculture du Var  entend poursuivre son action pour le développement d'une agriculture locale performante, inscrite dans les projets de territoires, et parfaitement en prise avec les enjeux environnementaux et de société immédiats et futurs. 

Cette action se déroulera sur trois axes : 

  1. Définir et mettre en œuvre une stratégie visant à prendre compte l’activité agricole dans la gestion des risques inondation, notamment PAP
  2. Construire un Projet Alimentaire de Territoire (PAT) dans le Var, pour rapprocher production et consommation locales
  3. Être force de propositions auprès des collectivités pour aboutir à l'installation de jeunes agriculteurs sur les territoires
Voir le magazine de la Chambre d'agriculture décembre 2016. 

Un rendez-vous sans doute avec notre communauté de communes en 2017?

 

La Ligue des droits de l'homme communqiue

Un cercle de silence sera formé le samedi 10 décembre place René Cassin à Draguignan, renouant avec cette action que nous avons menée pendant 3 ans . Malheureusement la situation n'a dramatiquement pas changé, bien au contraire, le refus de l'étranger, des migrants  s'affiche, se revendique et devient l'objet de délibérations et de votes fièrement revendiqués. C'est le cas du Conseil  Régional PACA.  Dans les Alpes Maritimes se sont des habitants qui sont assimilés à des passeurs par le Président du  Conseil départemental et poursuivis en justice. Le 10 décembre est la journée internationale des Droits de l' Homme.
La section de Draguignan vous invite à participer au cercle de silence qui se tiendra le samedi 10 décembre de 11 heures à midi avec distribution du tract en pièce jointe et signatures des différentes pétitions.
Avec la présence d'un CADA à Lorgues et à Draguignan nous sommes déjà confrontés à la présence de "déboutés" du droit d'asile pour lesquels rien n'est prévu sinon la rue ou le renvoi dans leur pays. Soyez nombreux et diffusez dans vos réseaux. Voir le tract.

Plus: Harold James historien  sur les flux migratoires depuis toujours
 Je crois voir là mes grands-parents débarquant à Ellis Island en 1908 mus par l'espoir d'une vie nouvelle! évidemment on me dira que ce n'était pas la même chose! mais pensons aussi aux espagnols, aux italiens, aux arméniens, aux vietnamiens et cambodgiens....

mardi, décembre 06, 2016

Agriculture nourricière et Retour à une agriculture de proximité

Mais qu'est ce qu'on attend? 

Une double préoccupation primordiale et urgente :

Sauvegarder les terres agricoles (elles disparaissent au rythme d'un stade de foot toutes les 5 minutes)

Et préserver leur fertilité (elle est détruite depuis des décennies par les techniques de l'agrochimie).... Voir la suite 

  Ce soir sur la 5 "Et pour quelques hectares de plus" à voir absolument puis en replay Pluzz

dimanche, décembre 04, 2016

Pour une fiscalité professionnelle unique en pays de Fayence?

Je lis ceci sur la page Facebook de François Cavallier; il assistait à une conférence sur la fiscalité professionnelle unique organisée par la CdC au cinéma de Montauroux pour les conseillers municipaux et communautaires. Vu la complexité du sujet, je comprend qu'il y avait beaucoup de monde.  Ce projet sera soumis à délibération au conseil communautaire le 13 décembre 2016.

Notre CdC est financée par les contributions fiscalisées des communes. Les contributions fiscalisées sont des prélèvements additionnels effectués sur les contribuables locaux qui acquittent, en plus des impositions communales, départementales et régionales, une contribution au profit de l'intercommunalité. Ces contributions constituent par conséquent un supplément à la fiscalité communale, prélevé sur chacune des quatre taxes directes locales (les deux taxes foncières TF, la contribution économique territoriale des entreprises CET et la taxe d’habitation TH) au profit de la CdC.  Il s'agit donc d'une fiscalité associative, pour la  mutualisation de moyens.

Voir ici :

samedi, décembre 03, 2016

Agriculture en pays de Fayence

Christian Louis Conseiller communautaire, nous a expliqué lors du "Force et Confiance" consacré aux plantes à parfums le 1er décembre 2016, que la CdC étudie plusieurs dossiers dans le but de relancer les activités agricoles dans notre pays de Fayence (agriculture, sylvo pastoralisme, forêts...). Les acronymes fleurissent.  Il s'agit du Plan d'Occupation Pastorale Intercommunal POPI,  de la Stratégie Locale de Développement Forestier (SLDF), PPAM (plantes à parfum aromatiques et médicinales) et de l'agriculture (pour la mobilisation d'espaces agricoles en friche)...

J'ai demandé à la CdC  sur son site par le "contactez nous", d'avoir connaissance de ces dossiers. Pas de réponse. Mais René Ugo lors de ce F&C m'a répondu NON. Je ne comprends pas cette rétention d'information; d'autant que la CdC dans son dernier  bulletin en ligne (septembre 2016), sur le POPI déclare avoir pour objectif,  une  communication Grand Public.  Soit! Le partage des connaissances est  indispensable ainsi que la confrontation des idées pour l'action collective; car nous sommes des animaux sociaux.

Nous sommes donc limités  à l'information donnée dans les bulletins de la CdC. Voici  ce qu'on y trouve sur le POPI et la SLFF (bulletin de sept 2016):
 
A une question concernant la disponibilité de terres pour de jeunes agriculteurs  porteurs de projets agricoles, Christian Louis nous a informés que la Surface agricole utile SAU était de 3000 hectares dont 500 en friche.  Les chiffres que je connais sont disponibles dans le document que la Chambre d'agriculture du Var a fourni pour l'élaboration du SCOT. Ils sont un peu différents de ce que CL nous a annoncés voir l'image ci-contre: source Chambre d'agriculture du Var. C'est 3000 et 872ha respectivement, certes  en 2000.

Voir définitions des Surfaces agricoles utiles SAU et Surfaces toujours en herbe STH
Tout cela relève de propriétaires fonciers d'espaces agricoles et de fermiers loueurs de ces espaces selon des baux agricoles.

Dans sa réponse à l'interlocutrice, Christian Louis a laissé entendre que des études étaient en cours sur le PPAM avec  Philippe Claud, directeur du Pôle PASS (pôle de compétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs); et que la CdC aimerait mobiliser les terres en friche au bénéfice de jeunes agriculteurs,  soit pour les plantes à parfums ou la remise en culture.

Relancer l'activité agricole dans le pays nécessite une large information publique et un plan d'actions. L'information doit être la plus large possible pour que les avis puissent se former, qu'un consensus puisse se dégager et que les actions engagées soient assurées de réussir.

Le pays de Fayence est en train d'évoluer fortement. Les PLU et le SCOT ont pour ambition de sanctuariser les espaces agricoles.  Les zones NB ont été reclassées en urbanisables ou possiblement urbanisables, agricoles,  et naturelles; du coup les zones agricoles sont désormais plus importantes qu'avant et figées. Cela devrait entraîner pour les propriétaires fonciers un changement de modèle économique. Ne plus espérer l'urbanisation et les prix correspondants. Cela implique donc une remise en culture, une vente comme terrain agricole, ou une location en fermage, selon les modalités des baux agricoles - durée minimale de 9 ans,  prix fixés selon les caractéristiques agronomiques des terres et indexation annuelle du fermage selon l'indice national des fermages.

Faire venir des jeunes agriculteurs - une demande est là - implique de créer un marché, cad. de mettre les demandeurs - preneurs de fermages - en relation avec les bailleurs. Cela pose le problème de comment garantir au bailleur la solvabilité du preneur puisque la durée du bail est au minimum de 9 ans. C'est la confiance dans le projet et son porteur qui sont la clé.

Voir Qualité et circuits courts en pays de Fayence; article de Var Matin
avec 28000 habitants permanents et le double l'été, on doit pouvoir développer l'agriculture de proximité. Mais le problème, c'est que les baux ruraux sont un carcan pour les propriétaires fonciers. Voir ici.

vendredi, décembre 02, 2016

"Force et Confiance" 1/12/2016 sur les plantes à parfums

La rencontre "Force et Confiance" de décembre 2016 fut consacrée aux plantes à parfums. Un merveilleux moment  convivial avec plus de 100 personnes dans la salle polyvalente de Montauroux "maison pour tous".
Nous avons eu plaisir à découvrir   Armelle Janody, productrice  de fleurs à parfums Le Clos de Callian, Guillaume Garcia-Moreau, responsable du "Château Dior" à Montauroux, et Philippe Claud, directeur du Pôle PASS (pôle de compétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs). Ces trois intervenants nous ont fait découvrir ce monde de la parfumerie depuis les fleurs jusqu'au parfum subtile de nos dames.

jeudi, décembre 01, 2016

Qu'est-ce qu'on attend ? film documentaire de Marie-Monique Robin

Qui croirait que la championne internationale des villes en transition est une petite commune française ? C’est pourtant Rob Hopkins, fondateur du mouvement des villes en transition, qui le dit.

Le documentaire "Qu’est ce qu’on attend ?" raconte comment une petite ville d’Alsace de 2500 habitants - Ungersheim - s’est lancée dans la démarche de transition vers l’après-pétrole en décidant de réduire son empreinte écologique