vendredi, janvier 27, 2017

A propos de l'eau en pays de Fayence 2017

Le sujet de l'eau en pays de Fayence est récurrent. Nous disposons d'une source d'eau abondante, de qualité,  et durable,  en raison de notre situation géographique au pied des Alpes, abondamment arrosés toute l'année,  sauf en été. Nous ne sommes pas les seuls; il en est ainsi de toute la région au sud des massifs calcaires karstiques qui s'étendent de Vinon sur Verdon jusqu'à la Montagne de Malay et au delà dans les Alpes Maritimes.
Mais nous avons la chance d'avoir, avec les sources de la Siagnole, un exutoire de cette énorme masse d'eau de centaines de millions de m3 - estimations Siagnole 60 millions dont nous ne prélevons que 10 millions. Et nous sommes les premiers servis.  ​  Suite...

En savoir plus: mon dossier sur l'eau.

1 commentaire:

  1. Il est très utile de remettre l'accent sur le problème de l'eau et d'avoir une vision d'ensemble sur l'utilisation des sources de la Siagnole par le Pays de fayence.
    En en environnement karstique ce qui est fondamental dans l'exploitation de captures de sources naturelles ce ne sont pas les stocks mais les débits de ce qui ressort et que l'on exploite. Le facteur limitant ce sont les débits d'étiage liés aux déficits de pluviométrie et donc leurs liens étroits avec la variabilité climatique annuelle ou saisonnière qui varie en Provence de plus de 1 à 3 (consultez les relevés de la station du Luc sur Google).Il est important d'avoir dans la durée l'évolution des prélèvements d'E2S en fonction de la variabilité climatologique et de l'augmentation des populations du canton et les débits de la surverse (débits restés à la disposition de la rivière au niveau du captage).Par arrêté préfectoral cette surverse ne doit pas être inférieure à 40l/s minimum de juillet à octobre ce qui est bien peu et souligne la faiblesse des débits d'étiage.
    On dispose sur ce sujet de l'eau de l'avis du Conseil général dans son coutrat de Territoire 2013-2015 pour le pays de Fayence; il écrit(p:111):
    "La mise en service du forage de la Barrière,par la société E2S, en 2006, a permis de sécuriser le secteur lors des années normales de pluviométrie et de consommation<.
    Le forage de Tassy, sur la commune de Tourrettes, a été réalisé par cette société en 2013.
    En cas de sécheresse, et dans les années à venir, la production (le débit disponible) pourrait atteidre ses limites, d'autant plus avec la révision à la hausse des débits réservés à la Siagnole"
    Il faut ajouter que ces systèmes hydrogéeologiques sont interconnectés et qu'un étiage prolongé de la Siagnole affecte avec un peu de retard les ressources de la plaine.
    Les élus out-ils intégrés ces avis d'un Conseil Général pourtant prudent sur ces sujets! Les grands et petits projets de lotissement résidentiels sont-ils opportuns? Quelles sont les priorités de logement qui devraient être satis faites?
    J.RéCY

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.