dimanche, mars 05, 2017

Cirque Franco-Belge à Callian - le point de vue du directeur du Cirque

Le directeur du cirque m'a appelé hier et je suis allé le voir, visiter les lieux et les animaux et l'écouter.  Comme toujours, il y a dans une affaire conflictuelle, deux points de vue, deux systèmes de valeurs et leurs tenants respectifs. Ici, ceux qui sont sensibles à l'enfermement d'animaux sauvages, et ceux qui les emploient pour le spectacle et le plaisir des enfants de tous âges. Je relaie ici le point de vue du propriétaire du cirque.


C'est la première fois que le cirque Franco-Belge - un petit cirque de famille - vient à Callian. Les exploitants de cirques s'apparentent aux gens du voyage et vivent de manière nomade en offrant les services de leur activité de la même manière. Voulant offrir leur spectacle à Callian et commençant par la mairie, celle-ci leur a dit où se trouvait un emplacement pour leur activité à savoir la zone "les Muriers". Ils se donc rapprochés des propriétaires et ont négocié avec eux les conditions de leur installation sur les terrains leur appartenant.  Vu le nombre de grandes caravanes, les installations et équipements nécessaires, le nombre d'animaux et les services, il faut une grande surface pour implanter tout cela. D'où l'occupation sur deux terrains de Callian, et un terrain sur Tourrettes face au marché paysan, en plein accord avec les propriétaires.

Les animaux sauvages ne sont pas en liberté bien sûr. Les non dangereux broutent dans le champ comme ce chameau sibérien ou les dromadaires. Les fauves sont en cage reliées à la grande cage sous le chapiteau où se déroule le spectacle. Il y a aussi une grande cage à l'extérieur, grandes cages  dites de "détente" pour les animaux. J'ai vu une tigresse et son bébé tigre né récemment, preuve que l'animal n'est pas malheureux. Le cirque est l'objet de contrôles vétérinaires réguliers.

Le cirque est une spectacle de tradition toujours prisé des enfants et de leurs parents et d'adultes de tous âges. Pas de cirques sans animaux selon lui. Les animaux sont leur moyen de vivre et ils en prennent soin. Les conditions d'exercice sont très contraignantes. Sur la polémique suscitée par le post de F.Cavallier sur Facebook, le directeur du cirque me dit : C'est une méconnaissance totale de notre métier. Pour les petits cirques de famille ou les plus grands, la loi est la même ; elle est contraignante et nous nous y tenons pour pouvoir travailler. Tout cirque avec animaux doit posséder un certificat de capacité pour chaque animal qu'il présente; de plus, l'établissement doit pouvoir fournir un droit d'ouverture précisant que tout est aux normes, cages, alimentation, sécurité du public… et le cirque est l'objet de contrôles vétérinaires réguliers.

Le directeur du cirque - qui est aussi le dresseur - me dit que ses fauves le connaissent depuis leur naissance, comme ce petit tigre aujourd'hui. C'est lui qui les nourrit, qui les soigne. D'où la capacité de mettre sa tête dans la gueule de l'animal.

Le cirque fait relâche 4 mois par an; durant ces 4 mois, les animaux sont en liberté dans un parc de 5 hectares situé dans le Loiret.

Concernant l'arrêté du maire de Callian,  il est illégal me dit le directeur. Par sa fédération des cirques traditionnels, une lettre est envoyée au préfet demandant l'annulation de cet arrêté. Le président des maires de France, François Baroin, répondant à une demande d'associations hostiles aux animaux de cirque, informe aussi que ces arrêtés sont illégaux et enjoint les maires de ne pas les établir (lien).

Enfin, il me dit qu'il n'y a pas de boycott de son spectacle à Callian, bien au contraire puisqu'il fait chapiteau plein. Et il a  fait signer une pétition par ses spectateurs en faveur du maintien des  cirques traditionnels. Il portera cette pétition à la mairie. Elle fait pendant à celle qui circule sur change.org initiée par Michèle Nonn. et le nombre de signataires que j'ai vus est de l'ordre de 50/50.

Plus:
  1. Arrêtés d'interdiction des cirques
  2. Fontenay sous Bois la préfecture attaque l'arrêté anti-cirques
  3. Voir mes photos 
  4. Arrêté du 18 mars 2011 fixant les conditions de détention et d'utilisation des animaux vivants d'espèces non domestiques dans les établissements de spectacles itinérants

4 commentaires:

  1. Le directeur du cirque m'a aussi parlé des aires pour les gens du voyage et de leur absence dans beaucoup de communes... Étant lui même et sa famille de ceux qui vivent toujours nomades, à Callian l'été dernier, les évangélistes avaient toutes les autorisations des autorités et du propriétaire. En fin de séjour, leur responsable a recueilli 200€ par famille, soit environ 20000€ qui ont été donnés à la mairie.

    RépondreSupprimer
  2. et c'est un bon spectacle pour les jeunes et le moyen de sortir de la télé à la maison

    RépondreSupprimer
  3. Un bon spectacle que de voir des animaux faits pour vivre en liberté, enfermés dans des cages et contraints à faire des numéros de cirque qui les ridiculisent !!! Avez vous assisté au dressage de ces animaux ? C'est une honte pour l'humanité d'apprécier ces spectacles !

    RépondreSupprimer
  4. La mairie informe que ce ne sont pas 20000€ qui ont été donnés mais 400€ qui ont été versés à la CCAS de Callian. Cela fait donc 4€ par famille s'il y en avait cent, pas 200€. Et pour un mois. Cf. le prix d'une nuit au camping.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.