vendredi, mars 24, 2017

Les boulangers dans le pétrin

Je relaie cette inquiétude des boulangers de la plaine à propos de l'installation Marie Blachère à la place de Costamagna

Bonjour

Nous sommes plusieurs commerçants du pays  de Fayence à vouloir nous mobiliser et à nous soutenir face à la rumeur d un désastre annoncé pour nos activités . En effet, nous qui nous battons déjà constamment face aux grandes surfaces , forcément plus compétitives en prix (à la force de notre investissement permanent , de notre amour du métier, ne comptant pas nos heures afin d être toujours au plus près de la demande de notre clientèle) accueillons avec beaucoup de crainte la possibilité de l'installation prochaine d une immense enseigne en boulangerie dans la plaine de Montauroux, à savoir une Marie Blachère (information confirmée par un élu et des commerçants « ayant des relations » .

Est-il imaginable de valider une telle installation dans une plaine déjà bien ravagée par une urbanisation irréfléchie dont se plaignent de plus en plus les habitants ??

Comment pouvons-nous penser survivre, à terme, face à la pression marketing dont dispose ce genre d'enseigne (comme beaucoup d'autres) avec leurs politiques de vente et de management à 1 américaine ?? nos clients représentent pour la plupart plus que de simples clients . Il se créer forcément des liens au fil des années, et ils ne sont en aucun cas pour nous ,« des challenges de vente » .

Ne pouvons nous pas avoir l'intelligence d estimer que 1 offre en boulangerie est déjà tout à fait adaptée à la demande locale et qu'il existe d'autres secteurs à développer ici en accord avec notre ruralité (quelque peu abimé) ?

Sommes nous en droit de nous interroger sur la responsabilité des propriétaires de terrains, des élus et autres décideurs quant à notre future faillite et quant à la destruction de 1 activité artisanale en général ?

Si cela arrive les conséquences seront importante pour nos enfants qui souhaiteront apprendre ce beau métier en passant par un apprentissage, et que deviendrons nos  employés ?

Dans cet actuel élan de la population vers une consommation responsable, nous espérons pouvoir interroger et activer le pouvoir d opposition de la population , qu'elle soit simplement consommatrice ou propriétaire de terrain .

Dans un premier temps , nous aimerions recevoir pour réponse de notre maire , Mr Huet , autre chose qu'un « je ne suis pas au courant » face à notre inquiétude nous, ses commerçants et administrés.

4 commentaires:

  1. Que les boulangers actuels fassent un gros effort sur la qualité plutot minable de leurs pains caoutchouc et ils n'auront aucune crainte à avoir. S'il veulent faire de la daube a partir de mélanges ajoutés avec temps de levage et cuisson réduits pour faire des economies, ils se feront balayer. Il leur faut choisir soit ils font du vrai traditionnel, même un peu plus cher et ils trouveront leur clientèle, soit ils font de l'industriel a partir de produits "bricolés" et additifs et ils trouveront plus forts qu'eux dans ce domaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord avec vous ,
      car si depuis de très nombreuses années maintenant, les responsables de ce désastre économique et environnemental bref un non sens de développement territorial avaient pris les bonnes décisions nous n'en serions pas là.
      Cette ancienne plaine agricole aurait pu ressembler à tout autre chose et le pire c'est que ceux qui maintenant le dénonce sont les responsables.
      sous prétexte de vouloir faire plus de taxes et impôts , la situation à terme produit l'effet inverse.
      sans parler de dégâts co-latéraux dans les villages !

      Supprimer
    2. tout a fait d'accord. Je vais chercher mon pain a GRASSE....

      Supprimer
  2. pour moi la boulangerie de l olivier reste la référence
    en fabrication de pain.
    blachère ou pas je reste persuadé que les meilleurs resteront
    Benjamin .

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.