mardi, octobre 10, 2017

Montauroux: Marie Blachère suite et pas fin....


La Salsa, anticipation de la suite de Marie Blachère et Grand Froid....
Inauguration en présence des élus Jean-Yves Huet maire de Montauroux et François Cavallier notre conseiller départemental

Nancy et Gérard sont les propriétaires de la boulangerie des Oliviers à Montauroux. Ce sont eux qui, dernièrement, sont montés au créneau pour dénoncer l'ouverture d'une enseigne "Marie Blachère" qui va certainement faire beaucoup de tort aux artisans boulangers de la plaine. Le couple d'artisans a ainsi décidé l'anticiper cette ouverture d'un géant du pain, synonyme de baisse de leur chiffre d'affaires. Lire la suite...

6 commentaires:

  1. Les boulangers locaux actuels qui poussent des cris de vierges éffarouchées en voyant venir un nouveau concurrent industriel qui risque de les démolir devraient plutot se poser la question de la qualité de leurs propres produits.En effet, qui se souvient encore de l'ancienne boulangerie, maintenant démolie LE PAILLOU chez qui tous accouraient (français et étrangers heureusement surpris) qui vendait un pain d'une telle qualité que n'importe quel industriel même à bas coût n'aurait pas pu dégommer. Là c'était du pain et pas du marshmalow comme on en trouve trop souvent ici comme dans les super marchés, malgré les appellations faussement authentiques. Je crois que le propriétaire à eu quelques problèmes de contre façon et de conformité des locaux et à du fermer (maintenant le local est un tas de gravats). Sa disparition a entrainé celle du marchand de légumes à coté qui bénéficiait de la zone de chalandise du "PAILLOU". C'est bien l'excès de règlementations ( merci l'europe) . C'est bien aussi de manger de la "daube" - au sens merdique du terme-. Bossuet dit "Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes". Si vous voulez payer le prix du caca, n'attendez pas de recevoir du caviar.

    RépondreSupprimer
  2. Mon commentaire ne va ni l'encontre de ce couple qui se bat dans cette plaine tourmentée , ni envers le journal qui reprend les informations , mais avouons quand même que ces commerçants ont choisi la difficulté une première fois en reprenant la boulangerie dont la sortie et entrée était réputée dangereuse depuis le début et remettent ça avec leur nouvel emplacement ( anciennement subway..et bien d'autres avant) qui est tout aussi dangereux d'accès.
    Le pire sous les "bravos" des élus.

    RépondreSupprimer
  3. Parfaitement. Je confirme. C'était le meilleur pain du pays de mon point de vue. Évidemment fallait y descendre. Et ce tas de gravats que remplacera une station service? C'est pas un scandale. Encore une fois, puissants = impuissants quand les arrange. Tout le contraire de l'homme vrai.

    RépondreSupprimer
  4. c etait le pétrin ribeirou dont vous parlé

    RépondreSupprimer
  5. Nancy et Gérard ont invité les élus de Montauroux et Callian pour pendre leur crémaillère. Il y avait aussi Lucien Collomp conseiller départemental suppléant de FC, ex président de l'Union économique UE. François Caillaud président de l'UE en exercice était absent. Pas invité?

    Alors que dire? des paroles gentilles à ces jeunes commerçants qui se lancent dans une nouvelle aventure! SubWay c'était bizarre en notre pays! Et voici que Var Matin et son chef de Draguignan se mettent à l'heure anti capitaliste.

    Depuis que cette affaire est connue sur la place, au début par des rumeurs, j'ai rapporté les inquiétudes des boulangers traditionnels, et l'info fut relayée dans le nouveau journal. J'ai rencontré Nancy et Gérard chez eux aux Oliviers. Ils m'ont dit avoir abandonné la lutte.

    Ce transfert me fait penser à la destruction créatrice de Schumpeter.

    Voir les billets du blog sur Blachère

    Mais Blachère et le Grand Frais c'est pas aussi des emplois?

    RépondreSupprimer
  6. Il s'agissait bien du "pétrin de Ribérou" et pas du Paillou. Mille excuses. Il n'en reste pas moins que je n'ai jamais retrouvé une telle qualité.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.