lundi, janvier 08, 2018

Voeux des maires 2018: Tourrettes


Les voeux du maire dans un village attirant

Camille Bouge, maire, et le conseil municipal ont présenté leurs vœux à tous les villageois, aux élus (1) et aux corps constitués du Pays de Fayence. Le maire a ironisé sur le fait qu'à « Tourrettes nous n'avons pas les moyens de vous proposer des sièges, donc les vœux se font debout et les discours sont plus courts ».


Camille Bouge a évoqué les réalisations majeures de l'année, parmi lesquelles celle du conseil départemental avec le rond-point de Crouïs qui relie les chemins de la Grande Bastide à la RD 562. Et valorise ainsi la zone artisanale (ZA) de la Lombardie.

Ce carrefour, très accidentogène, est devenu fluide, esthétique et surtout bien sécurisé.

Trois grands chantiers 

Pour 2017, trois grands chantiers peuvent être soulignés : l'aménagement et l'amélioration de la ZA la Lombardie qui permettra d'attirer de nouveaux entrepreneurs : « L'entreprise, c'est l'activité économique, ce sont des recettes fiscales foncières pour la commune », a déclaré Camille Bouge en rappelant que la Taxe professionnelle unique (TPU), qui va être versée à la ComCom, sera compensée en terme d'investissement.

C'est aussi le cas pour le chantier de redistribution routière de la ZA de la Lombardie, avec une contre-allée le long de la RD 562 financée par le Département et la ComCom du Pays de Fayence, mutualisation oblige.

Une nouvelle salle d'exposition au village qui accueillera, entre autres, la donation de la collection Perrier et trois nouveaux ateliers d'artistes et surtout, la reprise au 1er avril du Café des Arts par Chrystelle Giner, dont Patrick le mari est déjà associé dans l'atelier Hung'Art.

L'aboutissement du Plan local d'urbanisme (PLU) sera l'un des enjeux majeurs de 2017 avec, notamment, une maîtrise de la population : « Avec 2 266 habitants, nous avons doublé notre croissance démographique trop rapidement… Il faut qu'elle soit mesurée à 1,3 % car je revendique le terme de village avec 3 300 âmes dans 15 ans », a annoncé l'édile. Et de citer Saint-Exupéry (« Nous n'héritons pas de la Terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants ») avant de passer la parole à René Ugo, président de la ComCom, et François Cavallier conseiller départemental qui a excusé Olivier Audibert-Troin, député de la 8e circonscription.

Le traditionnel verre de l'amitié du jour de l'an a réuni près de 300 personnes dans la salle du Coulet aux couleurs de fêtes.
Source varmatin.com Christian Godet  11/01/2017

1 commentaire:

  1. Il n'y a à Tourrettes peut être pas d'argent pour s'offrir des chaises (dixit Bouge) Mais pas de problème pour réhabiliter aux frais de la commune - comprenez les impots- une maison de ville sans compter... pour la confier à des "artistes" surement avec un loyer dérisoire. Qu'y gagnent les contribuables de Tourrettes, une fois l'égo de Bouge satisfait? De s'asseoir sur son pouce, surement.

    RépondreSupprimer

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.