dimanche, février 11, 2018

La région PACA déclare la guerre au feu.

Le Président de la Région "Sud PACA" vient de présenter le dispositif de la "Guerre du Feu". 

Depuis 4 ans la Communauté de Communes du Pays de Fayence a élaboré et met en oeuvre sa Stratégie Agro-Sylvo-Pastorale dont nous avons souvent parlé avec Eliane Barreille - Vice-Présidente en charge du Pastoralisme - à la Région PACA.

Aujourd'hui la Communauté de Communes du Pays de Fayence est reconnue pour le travail de fond qu'elle entreprend avec ses éleveurs, ses agriculteurs et ses propriétaires forestiers publics et privés.

Elle est également très engagée dans l'Association des Éleveurs de Canjuers (AEC) qui souhaite mener en partenariat avec l'Etat - Propriétaire des 35.000 hectares du Camps de Canjuers - un Projet Expérimental. 

La Région SUD PACA pourrait peut-être tester les dispositions de sa "Guerre du Feu" et accompagner les acteurs locaux dans ce Projet auquel le CERPAM et les Instituts de Recherche seront associés. 

Monsieur le Président de la Région aurait ainsi également la possibilité de rencontrer sur le terrain Denise Leiboff - Présidente de l'Association des Communes Pastorales de la Région PACA - qui vient de lui écrire pour solliciter un rendez-vous en sa qualité de Député Européen pour lui demander de constituer un Groupe de Députés Européens travaillant sur l'Élevage et le Pastoralisme en Europe. 

Nous pourrions enfin parler de l'avancement du Projet du Lycée du Pays de Fayence que Fabien MATRAS notre Député suit de près pour que l'Etat se mobilise vraiment pour faire avancer le dossier qui semble un peu bloqué par les services du Rectorat... 

Ensemble nous pourrions peut être gagner la bataille de l'Agro-Sylvo-Pastoralisme, la "Guerre du Feu" et avoir un Lycée avec, pourquoi pas,  une section dédiée à la formation de tous les jeunes qui s'intéressent à la Biodiversité, aux Paysages, à l'Eau, à l'Environnement et aux Hommes et aux Femmes qui en font leurs métiers en France, en Europe et dans le Monde. Il n'est pas interdit de rêver... 


3 commentaires:

  1. Mais qui va décider des futurs sections d'apprentissages pour le lycée du pays de Fayence ?
    La région ou le rectorat ?
    Soit ils se tournent vers l'avenir , soit ils désengorgent les autres lycées et on y retrouvera les mêmes métiers et filières qui pour certains sont totalement obsolètes sur le marché du travail.
    A suivre par nos élus et associations concernées.

    RépondreSupprimer
  2. Il tombe sous le sens que la lutte - ou plutot la prévention- contre les incendies doit commencer par le respect de règles élémentaires, normalement obligatoires. Entr'autres débroussaillage de SON terrain sur une limite de 50 ml, par exemple. C'est la Loi, il n'y a pas à palabrer mais les maires n'ont pas les cojones pour la faire appliquer à grands coups de pv et amendes salées. Pensez donc "mr. machin" un notable ou la fin de race d'une ancienne famille, on ne va tout de même pas lui faire ça. Et nos amis étrangers, ils le prendraient mal et nous feraient de la mauvaise pub (en plus de passer à coté de la déclaration lorsqu'ils encaissent les loyers au black au su de tous.) Seule une "grosse katastrophe" peut les amener à museler leur pleutrerie. Même a Tourrettes qui dispose pourtant d'une déchetterie très pratique, des salopards et des artisants (parfois les mêmes) balancent leurs déchets dans ou à coté des poubelles. Bientot ce sera dans les bois ou les bas coté de route.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s';exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés à postériori. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.