mardi, février 13, 2018

L'impossible équation des déchets du Var.

Sur la grève Pizzorno et la fermeture (mais quand?)  de l'ISDND du Balançan

AG extraordinaire par l'Association des maires du Var

La montagne aura accouché d'une souris: au terme de 2h30 de débats convoqués en AG extraordinaire par l'Association des maires du Var (AMF83) pour répondre au mouvement de grève des employés de Pizzorno et à la problématique de la fermeture prochaine du site de Balançan, le président Jean-Pierre Véran a annoncé la création d'une commission de travail restreinte avec les services de la préfecture.


Qu'en sortira-il ? On peut se le demander tant chacun s'est renvoyé la balle, évoquant davantage les erreurs du passé, les efforts longtemps refusés en matière de tri et de collecte sélective, les lenteurs administratives, et un avenir (enfin) porteur d'alternatives pour les déchets varois : la rehausse à court terme du site 3 de Bagnols-en-Forét puis la mise en oeuvre du Vallon des pins, et à l'horizon de 5 ans l'ouverture à Brignoles de Technovar. une installation multi-filières (matière et production énergétique) qui ira de pair avec une zone d'enfouissement à Ginasservis.


Incompatible avec le PLU


Pour le présent. en revanche, c'est retour à la case départ. Au Balançan, les casiers seront complets à la fin juillet : soit le site est fermé, ce qui induirait selon Pizzorno la perte de 50 emplois et obligerait le Var à exporter ses déchets vers d'autres départements ; soit l'entreprise est autorisée à y réaliser un site 5 - pour une durée de 5 ans et pas au-delà, a précisé Jean-Pierre Véran, par le biais d'une convention qu'il souhaitait voir intervenir entre Pizzorno, le maire du Cannet-des-Maure,. le préfet du Var, le SIVED NG  et la communauté d'agglomération Provence Verte. Car en l'état, le Plan local d'urbanisme (PLU) de la commune n'autorise pas une nouvelle durée d'exploitation et son maire
Jean-Luc Longour n'entend visiblement pas y déroger.

Le projet initial de l'entreprise, avec une prolongation d'activité sur 9 ans et la construction d'une infrastructure sera refusé pour incompatibilité avec le document d'urbanisme, a souligné le préfet du Var Jean-Luc Videlaine. Le nouveau projet que j'ai reçu la semaine dernière est-il, lui, compatible ou pas ? Il parle de 5 ans au moins. Pour moi, c'est une autre interrogation.  Le préfet attend de recevoir d'ici quelques jours les responsables de Pizzorno.

Les appels à la raison, à la responsabilité,  formulés par de nombreux élus et parlementaires, auront-ils par ailleurs, infléchi la position de Jean-Luc Longour. Pas sûr car a-t-il martelé : L'autorisation actuelle court jusqu'en 2020, je n'irai pas au-delà. Vous pouvez parler d'obsession électorale mais c'est l'engagement que j'ai pris.
E. C.
(1)SIVED: Sydicat de valonsation et d'élimination des déchets Nouvelle génération.


Petites Phrases:

  • Que les parlementaires rencontrent les ministres de tutelle pour acter la fermeture définitive de Balançan en 2023 et que le maire du Cannet accepte de modifier son PLU : en dehors de ce scénario, je ne vois pas de salut. » (André Guiol, président du SIVED NG)
  • Vous proposez de maintenir pour 5 ans un système qui perdure depuis 1944, qui fait que le Var est l'avant-dernier département en terme de volume de traitement des déchets par habitant, une entreprise qui a le monopole des prix et qui a pollué le site. » (Jean-Luc Longour)
  • Nous sommes très déçus. Chacun campe sur ses positions. Le préfet botte en touche, M. Longour ne veut pas changer son PLU. L'intersyndicale va se réunir et donner très rapidement une suite à cette réunion... » (Michel Dos Santos, CFDT Pizzorno environnement)

2 commentaires:

  1. N'était ce pas (déjà) Clémenceau qui disait - en gros - :
    "si je veux me débarrasser d'un problème, je créé une commission". Avec ça, nous allons voir le bout du tunnel. Mais comme disait l'inénarrable : la pente est rude, mais la route est droite. Là, on atteint le sublime....

    RépondreSupprimer
  2. BAGNOLS-EN-FORET L'association bagnolaise d'information ABI réagit

    Lundi s'est tenue à Draguignan une assemblée générale extraordinaire de l'association ales maires du Var afin de débattre sur la situation des déchets dans le département. [Association bagnolaise d'information, agréée pour la protection de l'environnement du Var n'a malheureusement pas été invitée à cette réflexion comme le déplore son président William Dumont.

    Nous espérons cependant que ses préconisations de bon sens seront évoquées et prises en considération. A l'évidence il faut qu'un indispensable effort individuel de réduction des déchets ménagers soit prioritairement lait pour sortir de la crise actuelle caractérisée par l'insuffisance de capacités d'enfouissement inrnhédle tement disponibles dans l'Est Var. La réalité montre que l'on avance extrêmement lentement vers cet objectif urgent, faute de volonté ou de moyens et organismes compétents utiles pour expliquer et convaincre la population.

    Pourtant nous avons la preuve qu'avec de faibles moyens financiers, un nombre significatif de citoyens du Var et de certains départements de Bretagne ont facilement réduit de moins de 100 g/jour/individu le poids de leurs déchets ménagers dans leurs poubelles grises. Le reste va au compost, soit dans un jardin, soit en dépôt au point d'apport volontaire des fermentescibles, (par exemple celui sur la place derrière l'église de Bagnols-en-Forét), ou en points de dépôts pour tout ce qui concerne le recyclage de papiers, cartons, plastiques, métaux constituant les emballages alimentaires...


    A l'évidence nous n'aurions plus de pmblème pour le Balançan, ni pour l'hypothétique surélévation du site 3 des lauriers le Bagnols que nous combattons pour

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s';exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés à postériori. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.