jeudi, mars 08, 2018

Taxes locales

Impôts locaux: à quelle sauce locale allons nous être mangés?
Depuis le 1er janvier les EPCI - dont notre CdC -  doivent  appliquer la taxe GEMAPI; quesaco? une  taxe pour les inondations. En moyenne en France on parle de 40€ par foyer?.
Et autre taxe dans l'air:  la surtaxe pour les résidences secondaires. Il y a 27% de résidences secondaires en pays de Fayence; une aubaine pour les communes qui y auraient recours. Et ce, pour ne pas augmenter les taxes sur les résidents principaux qui continueront à payer la taxe d'habitation.  La proportion de retraités en pays de Fayence est élevée; ils sont ponctionnés par la nouvelle taxe et baisse de leur pouvoir d'achat. Alors on attend de savoir ce que notre CdC nous réserve encore. Silence dans l'attente des feuilles d'impôts!
Plus:
8 taxes nouvelles sous Macron
Augmentation de la CSG pour les retraités : pourquoi le recul des pensions dépasse 1,8%
Et dans notre belle France quand on est mort, l'impôt à payer sur ce qu'on laisse c'est 45% pour les enfants avec un abattement de seulement 100000€ par enfant. Alors faut aller mourir dans un pays où les drois de sucession sont nuls ou faibles, en savoir plus.

1 commentaire:

  1. Hey there I am so glad I found your blog page, I really found you by mistake,
    while I was searching on Digg for something else, Nonetheless I am here now and would just like to say kudos for a incredible post and a all round thrilling blog (I also love the theme/design),
    I don’t have time to look over it all at the moment but I have saved it and also added your RSS feeds,
    so when I have time I will be back to read a great
    deal more, Please do keep up the great jo.

    RépondreSupprimer

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.