jeudi, mai 17, 2018

Le scoop: Michel Tosan condamné

Coup de tonnerre dans notre Landernau local:
Michel Tosan et son premier adjoint condamnés en appel  pour prise illégale d'intérêt  dans l'affaire du PLU de Bagnols.  Tosan: 2 ans de prison  avec sursis, 3000€ d'amende  et inéligibilité.  A suivre...


Plus: sur Google

Et alors! nos déchets; que vont-ils devenir???  Rappels.

7 commentaires:

  1. On va pas plaindre des gens qd ils sont reconnus coupables surtout qd c est une infractiin d interet personnel par le biais d un poste public..

    RépondreSupprimer
  2. Après relecture du jugement en première instance je constate qu'en appel la peine est plus sévère.

    RépondreSupprimer
  3. on va enfin être débarassés de ce socialiste

    RépondreSupprimer
  4. Socialiste ou pas on s'en fou ,
    ce qui importe c'est que la justice puisse enfin passer partout et dans ce pays de fayence il était bon que cela commence !!
    A suivre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. eh oui il fallait s'attendre à ce que ces reclassements de terrains NB donnent lieu à des plaintes de ceux qui se sont sentis lésés.

      Supprimer
  5. En relation avec cette affaire il est intéressant de lire ceci publié par le ministere de la justice (cliquer).

    RépondreSupprimer
  6. J'ai toujours trouvé étrange ce personnage qui s'est battu des années pour fermer la décharge sur sa commune et qui se bat maintenant pour en ouvrir une nouvelle, sur sa commune en plus !!?? Evidemment si c'est pour des intérêts personnels, ceci expliquerai cela ...

    RépondreSupprimer

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.