samedi, septembre 01, 2018

Fakenews quesaco?

Voici 6 billets sur le phénomène social de tous les dangers: les fakenews.
En préparation et pour la mise en perspective de notre réunion débat de "Force et Confiance" le jeudi 6 septembre prochain à l'écomusée de Fayence. Je travaille à cette "présentation"; le but de celle-ci  étant de susciter des pensées chez les participants pour qu'il y ait le plus d'échanges possible. Idée de départ:
La meilleure façon de générer du trafic est de faire partager des publications sur Facebook et le meilleur moyen de générer du partage sur Facebook est de publier des contenus sensationnalistes et souvent faux qui puissent satisfaire les partisans d'une vision (fausse) partagée des choses: politiques, sociales et économiques. Tout le monde est devenu média, à défaut d'être devenu journaliste.
  1. Fake news quesaco?
  2. Les avancées technologiques vont rendre la réalité de plus en plus difficile à distinguer
  3. Internet, le Progrès et les Fake News une video de MAIF social Club 
  4.  A la source des fake news, de Vélès (Macédoine) à Washington, D. C. – Politique
  5. Un bel exemple de fakenews dénoncé par Marlène Schiappa Education sexuelle à 4 ans

2 commentaires:

  1. le plus dur étant de s'extraire de ses opinions politiques et de prendre de la hauteur de vue concernant l'information et de ne s'intéresser qu'aux faits rien qu'aux faits, et là le travail est immense vu les manipulateurs de tous bords prêts à sauter sur quiconque à un doute.....

    RépondreSupprimer
  2. Les "manipulateurs de tous bords".... A commencer par ceux du pouvoir en place.

    RépondreSupprimer

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.