vendredi, mars 06, 2009

Réforme des collectivités locales: Rapport Balladur.


Dans l’introduction de son rapport sur les collectivités intitulée "Il est temps de décider", l’ancien premier ministre Edouard Balladur pointe la complexité et le coût de l’organisation territoriale de la France. Trop de niveaux d’administration territoriale et trop de collectivités locales, maîtrise imparfaite de la dépense publique locale en raison notamment des excès de financements croisés, enchevêtrement des compétences, vieillissement de la fiscalité directe locale... Voir le site du rapport en lien titre. Et ici les 20 propositions dont les propositions N°3, N°6, N°7 N°9 N°10 N°15 et N°16.

4 commentaires:

  1. Difficiel mais nécessaire chantier qui amènera peut être aussi à priviligier l'expérience et la pratique professionnelle au "copinage" !

    RépondreSupprimer
  2. Bien timide, ce rapport,pas très ambitieux.Les départements ne seront pas supprimés,réorganistion des Régions sur la base du volontariat!!Est ce vraiment réaliste?
    Personne ne conteste la nécessité de réformer en profondeur l'organisation des collectivités locales et leurs rapport à l'Etat.L'enjeu est évidement de réduire les coûts de fonctionnement mais surtout de donner aux régions une autonomie et une taille critique nécessaires à leur efficacité dans l'Europe.
    Le "mille-feuille" actuel est très indigeste et imperméable.Pour avoir eu une première impression du fonctionnement d'une commune et de la Communauté,je suis surpris par la lenteur des actions et la "paralysie" des organes de décisions.Que d'énergie déployée par les élus pour faire avancer les choses les plus banales.Et quelle méfiance entre les collectivités et l'Etat.Et c'est pourtant des élus qu'il faut attendre la plus grande opposition aux réformes,des élus qui craignent pour la modification de leur fond de commerce.Les fonctonnaires ne seront pas en reste.Et je ne suis pas très optimiste après les premières réactions des partis politiques.
    Les jacobins purs et durs y voient une atteinte à la centralisation des décisions et au principe
    d'égalité.
    Que restera t-il de ce projet après le passage au Parlement?Pas grand chose, je le crains.

    Un mot encore pour constater la moyenne d'âge des membres de la commission(nous préférons la sagesse et la notoriété conférées par l'âge à l'enthousiasme et au culot des plus jeunes) et le nombre élevé des anciens élèves de l'ENA.

    Michel Kohler

    RépondreSupprimer
  3. Le changement de la société est progressif, par éléments successifs plus ou moins importants, mais inexorablement. Il s'agit de changements nécessités par le changement d'environnement au sens large cad. concernant tous les éléments qui affectent et qui orientent la vie des hommes et des femmes. La société est dynamique dans tous ses segments, y compris dans notre microcosme du pays de Fayence. Chacun de nous doit contribuer à ce dynamisme. À Montauroux et dans les autres communes du pays de Fayence, dans les instances de la Communauté de Communes, nous devons participer pour que l'action des élus soit plus pertinente, plus efficiente et plus efficace. J'aime citer le diagnostic de la Communauté d'Agglomération Dracénoise, trouvé hier sur leur site web. Voir ici. Voilà ce qui devrait inspirer nos élus et les fonctionnaires territoriaux de notre CdC. Une analyse exactement dans la même ligne que la notre et celle de CEI. Voir le dossier économie en pays de Fayence.

    RépondreSupprimer
  4. Il faut reconnaîte que les élus coutent très cher à la société. Plus ils sont nombreux, et plus ils coutent...La réforme des collectivités permettra de faire des économies d'élus, donc d'argent !

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.