jeudi, juin 17, 2010

L'appel du 18 juin 1940 par le général de Gaulle; le contexte historique

Le contexte historique qui précéda l'appel du 18 juin 1940 depuis Londres, sur la radio de la BBC, est décrit par le général de Gaulle dans le tome I de ses mémoires de guerre "l'appel 1940-1942", voir le chapitre 1: "la Chute" et le chapitre 2 "l'appel". Les deux autres tomes des mémoires de guerre sont "l'Unité" et "le Salut". Arès la défaite de l'armée française en mai 1940, le gouvernement de la France avait cherché comment poursuivre la lutte de l'extérieur de la France, par un rapprochement avec l'Angleterre. Les deux pays disposaient en effet d'énormes ressources mobilisables dans leurs empires coloniaux. Mais le 17 juin 1940, le maréchal Pétain appelé pour diriger le pays par le gouvernement français et le président de la République Albert Lebrun, prononçait son message radiodiffusé aux français, message où il annonçait l'imminence de l'armistice. Lire...

7 commentaires:

  1. Avoir le courage de ses opinions...
    Au risque de censure voici in extenso la lettre objet de la polémique dont il ressort qu'il y a ceux qui travaillent, ce sont ceux qui font avancer le débat public, les idées et les dispositifs, et les autres. Je fais partie des premiers et j'assume, c'est aussi cela la démocratie !
    JN.


    Cher Collègue,

    Je n’oserai évidemment pas supputer sur l’hypothèse hasardeuse qui, depuis des lustres n’en est plus une dès lors que, sans surprise, je viens d’apprendre que vous ne participerez pas aux cérémonies commémoratives de l’Appel du 18 juin.

    En réalité, j’avouerai mon sentiment profond en affirmant que nous sommes désormais habitués à vos absences systématiques aux activités des commissions emploi, nouvelles technologie, personnel, urbanisme ou scolaire, commissions auxquelles vous êtes élu et pour lesquelles d’ailleurs, de mon point de vue, votre présence n’apporterait pas plus aux intérêts communaux que le vide sidéral dans lequel vous vous obstinez.

    Ainsi, une fois de plus, vous brillerez par votre absence et, encore une fois, vous trouverez des prétextes inexplicables par des considérations douteuses ou fallacieuses afin de motiver votre défection à une cérémonie républicaine pour laquelle, vis-à-vis de l’homme du 18 juin, d’éminents représentants du PCF tels que Charles Fiterman, ancien ministre de deux gouvernements de Pierre Mauroy, ou Jean-Claude Gayssot, ancien ministre du gouvernement de Lionel Jospin, ont publiquement affirmé « que l’on est, qu’on a été ou qu’on sera un jour Gaulliste. »

    En un peu plus de deux ans de mandature vos joutes verbales en conseil municipal ne supportent pas l’analyse dès lors qu’elles ne sont que des interventions théâtrales destinées à vous faire exister bien plus sur le papier que dans la réalité des faits. La gestion communale du bien-public mérite un investissement à hauteur des espoirs suscités par l’élection aussi, vos défaillances dans l’exercice de votre fonction vous discréditent autant qu’elles déprécient la démocratie !

    C’est donc ici l’occasion d’affirmer que, par chance pour notre commune, en 2008, 68 % des électeurs ont fait le bon choix aussi, je tenais à vous rassurer pour attester que Fayence survivra à vos absences et notamment à celle de la cérémonie de l’Appel du 18 juin…

    Bien à vous.

    RépondreSupprimer
  2. Si le sujet n'était pas aussi triste et blessant pour notre orgueil national, je dirais que ces bavardages d'intellectuels sur ce qu'il aurait fallu faire en 1940 est du plus grand comique. Un peu comme les "résistants attardés" qui n'étaient meme pas nés durant l'occupation. La réalité est que la France a été proprement écrasée, qu'elle n'avait aucun moyen de résister sinon de faire tuer des centaines de milliers de ses hommes en pure perte. Pétain était ce qu'il était mais il n'y avait rien d'autre a faire que demander l'armistice. Il a fait l'énorme erreur - pour lui -de se mettre en avant et aurait mieux faire de laisser au "gauleiter" règler les questions, histoire de faire mieux!. Ce qui s'est produit ensuite est autre chose. De Gaulle est certes respectable et meme adoré par certains, mais ce n'est pas lui qui a du assumer la défaite, la honte et les conséquences sur le territoire français. Né avant guerre, j'ai des souvenirs très marqués de cette période et me souviens très bien des affiches bi-lingues annonçant la fusillade d'otages après les "exploits" d'un brave qui avait flingué un allemand en laissant la punition aux autres. Bien que farouchement patriote, je n'ai jamais trouvé cette formule très courageuse et encore moins utile. Par contre, dans une autre région où je vivais à la libération, j'ai vu fleurir nombre de brassards FFI dans un secteur ou il ne se passait jamais rien : les nouveaux braves voulaient tous se montrer. La véritable bravoure passe aussi pas l'honneteté intellectuelle et pas le fanfaronnage d'après coup.

    RépondreSupprimer
  3. Mais c’est qu’il a raison le NAIN psychopathe, voyez plutôt…


    JLF

    RépondreSupprimer
  4. On ne refait pas l'histoire; mais dans ces jours décisifs de mai-juin-juillet 1940, un autre déroulement des évènements aurait été possible; c'est ce que de Gaulle nous explique dans ses mémoires de guerre. Extrait...

    RépondreSupprimer
  5. Pas les mêmes yeux, doux vers l'avocate de l'opposition, que ceux vers M.C. là pas de soucis, pas d'homo dans cet hotel de ville ! Bien au contraire, la
    gaulle çà marche... et c'est rassurant !!! bien..à vous !
    G.DELAVEINE !

    RépondreSupprimer
  6. Ce que je retiens du texte du psychopathe c'est la phrase suivante : " nous sommes désormais habitués à vos absences systématiques aux activités des commissions emploi, nouvelles technologie, personnel, urbanisme ou scolaire," DONC : certains élus le sont pour la gloire, la cocarde sur la voiture ministérielle (la Renault 25 du PEUPLE comme cela est bien connu...) que pour défendre les intérêts des fayençois. Dès lors, pourquoi une telle hypocrisie ? Pourquoi ne pas se retirer et céder la place ? Il y a sur la liste AGIR PLUS ENSEMBLE des colistiers de qualité qui s'impatientent ! Dans le village, on commence à comprendre pourquoi 50 % des élus de cette liste a déjà démissionné depuis l'élection de 2008. Un peu de courage, pourquoi s'obstiner inutilement ?

    RépondreSupprimer
  7. Il faut aussi lire ce document sur "le choix de la défaite"; une vidéo Historia par Annie Lacroix-Riz
    http://pratclif.free.fr/complotsynarchie1930-1940.htm

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.