samedi, février 13, 2016

Production de pellets, granulés de bois pour le chauffage en poëles à granulés (suite)

Il faut comprendre l'opportunité que constitue le bois-énergie pour nous en pays de Fayence. Tout le monde peut voir des sacs de pellets de 15kg vendus à 3.5€ à Weldom, à Castorama ou à la station Agip de Callian (tout est importé d'autres régions de France).

 Tout le monde peut voir des poëles à pellets, entièrement automatisés vendus chez des spécialistes, ou en grande surface. Un poële à pellets comporte une réserve de volume variable selon le modèle. Dans une maison à l'isolation BBC, un sac tient 3 jours et chauffe toute la maison. Le conduit d'évacuation des gaz de combustion est froid; on peut mettre la main dessus. C'est dire le bon rendement thermique de l'appareil. Un résultat permis par l'innovation, la recherche et le développement. Voir le petit clip vidéo que j'ai fait chez un vendeur.

 Maintenant pour l'aspect changement climatique: il faut savoir que la quantité de carbone totale de notre planète est une donnée fixe qui résulte de sa formation dans le système solaire. Ce qui change c'est sous quelle forme et combinaisons avec d'autres atomes, le carbone se présente: solide, gazeux et liquide. La planète terre est une planète de vie; la vie s'y est développée depuis 3.5 milliards d'années (ça a commencé 1 milliard d'années après la formation du système solaire). Toutes les formes de vie ont laissé leurs traces au cours de cette histoire géologique. Les formes les plus complexes, dont la notre, sont les plus récentes. Toutes les formes de vie, dont les forêts, se développent, se reproduisent, atteignent une maturité et meurent. Les déchets se décomposent, se transforment sur place, ou sont mobilisés par l'érosion et se concentrent dans des marécages, des lagunes... puis sont recouverts par d'autres sédiments; et produisent ainsi nos gisements de charbon, de pétrole et de gaz. Aujourd'hui, laissées sans intervention humaine, nos forêts continueraient de se comporter comme cela. Mais nous pouvons concentrer le carbone produit par nos forêts et obtenir plus rapidement le carbone produit à partir du CO2 de l'atmosphère, et le combustible nécessaire pour nous chauffer. En exploitant intelligemment la forêt, nous permettons à la fois, à la forêt de produire plus et de récolter du carbone produit. C'est ainsi que l'on produit des plaquettes (bois déchiqueté) et des pellets (bois broyé très fin et ensuite aggloméré par extrusion dans des presses à haute pression).

Combiné à une technologie de poële innovant, et à des constructions de haute isolation BBC, on peut chauffer un habitation à un coût très intéressant. Un poële à pellets coûte de 1500 à 4500€ selon la puissance de chauffe. Voir cette vidéo d'une petite installation de production de pellets pour comprendre le procédé [lien].

 Je recommande à nos communes de chercher à faire venir un investisseur comme Zeta qui a fait cela à Tourves [lien]; c'est un projet que l'Union Économique devrait promouvoir. Les chinois vendent des installations clé en mains. J'ai contacté un de ces constructeurs qui serait intéressé.

2 commentaires:

  1. Le bilan carbone n'est pas tout pour les pellets car il faut sécher la matière première puis la déchiqueter finement avant de presser par extrusion. Puis ajouter le transport jusqu'à l'utilisateur final. Je laisse a d'autres le soin d'estimer le bilan carbone. Le bon sens suggère qu'il est positif.

    RépondreSupprimer
  2. C'est par le séchage jusqu'à 10-15% qu'on obtient le pouvoir calorifique élevé. Au delà ce serait trop cher en esuipement et en combustible. On peut évidemment utiliser du bois pour ce séchage.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.